5 félidés éteints

Outre la responsabilité de l'être humain dans l'extinction de certains félidés, d'autres ont également disparu en raison de la modification des écosystèmes de la planète.
5 félidés éteints

Dernière mise à jour : 22 décembre, 2018

La famille des félidés a habité cette planète pendant des millions d’années et s’est répandue sur différents continents. Mais pour diverses raisons, chez de nombreuses espèces de ces carnivores, il ne reste que quelques vestiges de fossiles. Aujourd’hui, nous vous donnons des détails sur cinq félins disparus.

Découvrez des félidés éteints

Les panthères, les félins et les machairodontinae (tigres à dents de sabre) aujourd’hui disparus, se sont développés sur tous les continents, à l’exception de l’Océanie et de l’Antarctique. De nombreuses espèces de ces félidés ont disparu en raison de changements dans les écosystèmes. Ou de l’arrivée de l’Homme dans leurs habitats.

Nous ne parlons pas seulement d’histoire ancienne. L’extinction de diverses espèces, y compris les félins, continue de se produire tous les jours, et l’être humain en est toujours le principal responsable.

Panthera blytheae

Ce mammifère carnivore – que l’on voit sur l’image principale – était semblable au léopard des neiges actuel. C’est la plus ancienne espèce connue de la sous famille Pantherinae. Les fossiles trouvés dans l’Himalaya s’étendent sur six millions d’années.

La découverte de ses restes dans une région reculée du Tibet a renforcé la théorie selon laquelle les panthères ont évolué en Asie centrale et non sur le continent africain. On estime que cet animal a habité le plateau tibétain avec des ancêtres antilopes et moutons, dont il s’est nourri.

Découvrez quelques uns des félins éteints qui ont habité différents continents et dont la disparition, dans certains cas, a beaucoup à voir avec l’être humain.

Phanthera leo atrox

Connu sous le nom de lion américain ou de lion des cavernes, ce félin, considéré comme le plus grand vivant de tous les temps, a vécu au Pléistocène et a étendu son règne à travers l’Amérique. Avec plus de trois mètres de long et plus de 250 kilogrammes, on pense que sa chasse se pratiquait en groupes, en particulier avec les chevaux et les mammouths.

 

Les causes de l’extinction de Panthera leo atrox doivent être recherchées dans le changement climatique. Sa disparition coïncide avec la fin de la dernière glaciation. Elles ont été chassées en masse par l’homme préhistorique.

Panthera leo melanochaitus

Ce lion était le plus grand félin qui a habité la partie méridionale de l’Afrique jusqu’à la fin des années 1860. Les plus gros spécimens dépassaient trois mètres de long. Il se distinguait par une crinière de couleur sombre qui atteignait la région des épaules et de l’abdomen. Ils avaient aussi une tache noire caractéristique derrière chaque oreille.

le lion et les félidés

Comme il ne chassait pas en masse et ne choisissait pas sa proie, avec l’arrivée des colons anglais et néerlandais, il devint au 17 siècle une menace pour le bétail et les populations. Ce fait a déterminé son extinction ainsi que la chasse sportive et la pénurie croissante de nourriture.

Smilodon

Les soi-disant “tigres à dents de sabre” comprenaient en réalité trois espèces éteintes. Ces animaux ont vécu à travers l’Amérique entre le Pliocène et le Pléistocène. Ils se distinguaient par la grande taille de leurs canines, qui dépassaient de la mâchoire.

les félidés : tigre au dents de sabre

Il est supposé que les plus gros spécimens de Smilodon pesaient environ 300 kg. Une fois encore, son extinction semble être liée aux changements climatiques mais surtout à l’apparition de l’espèce humaine.

Panthera gombaszoegensis

 

Le jaguar européen a habité ce monde il y a environ 1,5 million d’années. Durant le Pliocène supérieur et le Pléistocène inférieur. C’est la plus ancienne espèce connue du genre Phanthera sur le vieux contient, bien qu’en tout état de cause, on estime qu’il s’agissait d’une espèce originaire d’Afrique.

Plus gros que les jaguars sud-américains, il est supposé que leur disparition aurait eu lieu peu de temps après l’arrivée en Europe du lion et du léopard, augmentant ainsi la liste des félidés éteints.

Cela pourrait vous intéresser ...
Une lionne sauvée revient en Afrique
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Une lionne sauvée revient en Afrique

Découvrez dans cet article l'histoire de Nala, la lionne sauvée d'un cirque français qui réapprend à vivre dans la nature.