7 oiseaux domestiques en danger d'extinction

Parmi les multiples causes du déclin actuel de nombreuses espèces d'oiseaux, le commerce des animaux de compagnie joue un rôle important.
7 oiseaux domestiques en danger d'extinction

Dernière mise à jour : 19 juillet, 2021

De nombreux êtres vivants commercialisés comme animaux de compagnie proviennent de la nature, en particulier des espèces exotiques. Non seulement cela, mais le processus par lequel ils sont achetés et livrés aux magasins est souvent cruel et contraire à l’éthique.

En raison de ces pratiques, de nombreux oiseaux domestiques sont en voie de disparition dans la nature. Cela va encore plus loin, puisque le trafic d’animaux de compagnie est aujourd’hui l’une des principales menaces qui pèsent sur la faune.

En outre, bon nombre de ces animaux volés ne sont pas domestiques, car ils n’ont pas subi le long processus d’adaptation à la vie chez les humains. Par conséquent, ils ne font généralement pas de bons animaux de compagnie.

En raison de la demande d’espèces d’oiseaux exotiques, plusieurs des soi-disant « oiseaux domestiques » sont en danger d’extinction dans leur environnement naturel. Les perroquets ont été particulièrement impactés par ce trafic. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus !

1. Le gris du Gabon (Psittacus erithacus), l’un des oiseaux domestiques en danger

C’est sans aucun doute l’une des espèces d’oiseaux domestiques les plus populaires, mais cette renommée a mis cet oiseau en grave danger. Environ 21 % de sa population totale sont capturés dans leur habitat naturel en Afrique centrale et occidentale, pour être vendus comme animaux de compagnie.

On estime que jusqu’à 100 000 gris du Gabon sont capturés par an dans certaines régions d’Afrique. À cela, s’ajoute la destruction des forêts qui pourrait entraîner une forte chute des populations à l’avenir.

Gris du Gabon.

2. L’ara de Spix (Cyanopsitta spixii)

Cet ara se trouve dans une situation similaire que celle du gris du Gabon, mais encore plus négative. On voyait généralement cette espèce, mais ses populations ont été affectées par la destruction des forêts galeries suite à la colonisation européenne de la région.

Après cela, les aras de Spix ont été complètement éliminés de leurs écosystèmes par capture pour le commerce des animaux de compagnie. Actuellement, il y a quelques spécimens en captivité, mais cette espèce est éteinte à l’état sauvage.

3. Le padda de Java (Lonchura oryzivora)

Les perroquets ne sont pas les seuls oiseaux domestiques en danger. Le padda de Java, ce bel oiseau aux couleurs pastel et au bec large et rouge, fait partie des oiseaux en danger.

Lonchura oryzivora était autrefois très abondant sur les îles de Bali, Java et Madura en Indonésie. Malheureusement, sa capture pour le commerce local et international le ren

d de plus en plus rare. Ces animaux ont des habitudes grégaires. Il est donc possible de capturer de grandes masses d’oiseaux et ainsi de réduire les coûts.

Oiseaux domestiques en danger.

4. L’ara cobalt (Anodorhynchus leari)

L’histoire de cet oiseau bleu illustre clairement l’impact du trafic des animaux de compagnie. La capture d’animaux a considérablement réduit les populations de ces oiseaux “domestiques”, au points qu’ils figuraient dans la catégorie “en danger critique d’extinction” par l’UICN entre 1994 et 2008.

Bien que ces aras soient toujours considérés comme menacés, leur nombre augmente progressivement depuis la mise en place de mesures intensives qui ont arrêté la chasse. Heureusement, il y a encore de l’espoir pour ce bel oiseau.

Un ara cobalt adulte.

5. Le tarin rouge du Vénézuela (Spinus cucullatus)

C’est un oiseau aux couleurs – rouge et noir – saisissantes, originaire du Venezuela, de la Guyane et de la Colombie. Il a subi une pression énorme et prolongée à cause des trappeurs, car il est capable de s’hybrider avec les canaris (Serinus canaria). Cela produit la couleur rouge des races de canaris domestiques, qui est très recherchée.

Par conséquent, les populations sont réduites, fragmentées et localement éteintes. Aujourd’hui, l’espèce est très rare. Les canaris rouges, eux, deviennent de plus en plus courants au sein des foyers.

6. Le faucon sacre (Falco cherrug)

C’est un oiseau très différent des précédents, menacé par une autre forme de possession d’animaux sauvages. Le faucon sacre est en danger en raison de la destruction de ses habitats, de la mortalité due aux infrastructures humaines et, dans une large mesure, de la fauconnerie.

Les fauconniers, des chasseurs qui utilisent des rapaces pour tuer des animaux sauvages, représentent un sérieux problème pour cet animal. On estime qu’entre 6 825 et 8 400 faucons ont été capturés par an dans certaines parties de leur aire de répartition.

Ce sont surtout les femelles qui sont enlevées. Cela produit un biais préjudiciable entre les sexes.

Oiseaux domestiques en danger.

7. Le cacatoès soufré (Cacatua sulphurea) fait partie des oiseaux domestiques en danger

Les cacatoès sont des animaux très charismatiques, intelligents, expressifs et capables d’ utiliser des outils. Malheureusement, un nombre considérable de ces oiseaux sont menacés.

Le cacatoès soufré, connu pour son corps blanc et sa crête jaune, a l’une des situations les plus défavorables, car il est considéré par l’UICN comme “en danger critique d’extinction”. Cet état précaire est presque exclusivement dû à la chasse pour la vente comme animal de compagnie.

Oiseaux domestiques en danger.

Toutes ces espèces sont des exemples clairs des dangers de la possession d’animaux contraire à l’éthique. Il y en a encore bien d’autres, comme l’amazone à tête jaune et la conure soleil.

Les animaux de compagnie qui ne proviennent pas de longues lignées d’élevage en captivité ne devraient jamais être domestiqués. Il est entre les mains de tous d’éviter le trafic d’êtres vivants.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le picage chez les oiseaux : causes et traitement
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Le picage chez les oiseaux : causes et traitement

Le picage chez les oiseaux est une condition clinique très courante des oiseaux domestiques. C'est une pathologie difficile à éradiquer.



  • https://www.birdlife.org/worldwide/policy/wild-bird-trade-and-cites
  • https://www.audubon.org/news/the-illegal-parrot-trade
  • https://www.nationalgeographic.com/magazine/article/photo-ark-parrots
  • https://awionline.org/content/bird-trade
  • BirdLife International. 2018. Psittacus erithacusThe IUCN Red List of Threatened Species 2018: e.T22724813A129879439.
  • BirdLife International. 2019. Cyanopsitta spixiiThe IUCN Red List of Threatened Species 2019: e.T22685533A153022606.
  • BirdLife International. 2018. Lonchura oryzivora. The IUCN Red List of Threatened Species 2018: e.T22719912A131809903.
  • BirdLife International. 2020. Anodorhynchus leari (amended version of 2019 assessment). The IUCN Red List of Threatened Species 2020: e.T22685521A176030480.
  • BirdLife International. 2018. Spinus cucullatusThe IUCN Red List of Threatened Species 2018: e.T22720374A132138099.
  • BirdLife International. 2017. Falco cherrug (amended version of 2016 assessment). The IUCN Red List of Threatened Species 2017: e.T22696495A110525916.
  • BirdLife International. 2018. Cacatua sulphureaThe IUCN Red List of Threatened Species 2018: e.T22684777A131874695.