14 curiosités sur le panda roux

Ce petit mammifère, bien qu'appelé panda, diffère assez du fameux ours de par ses caractéristiques physiques et son comportement unique. Apprenez-en plus ici sur lui !
14 curiosités sur le panda roux

Dernière mise à jour : 19 août, 2021

Également connu sous le nom de petit panda ou de panda éclatant, le panda roux (Ailurus fulgens) est un mammifère qui vit le long des montagnes himalayennes entre 2 200 et 4 800 mètres d’altitude, dans le nord de la Birmanie, au Népal, dans la région du Sikkim en Inde et dans les districts occidentaux du Sichuan et du Yunnan en Chine.

Il est important de préciser que cette peluche vivante n’a pas du tout la taille du panda géant, il a plutôt la taille d’un chat et ressemble à un raton laveur. Il s’appelle “panda”, car son ADN présente des similitudes avec les pandas. Découvrez sans plus attendre 14 autres curiosités sur ce mammifère surprenant.

1. Rouge et magique

Ce petit panda se camoufle de ses prédateurs grâce à ses couleurs. Le rouge de son dos est exactement de la même couleur que les feuilles des arbres sur lesquels il se repose, et le noir de son ventre fait qu’il est difficile de le voir d’en bas. 

Les marques de son visage l’aide à survivre : les taches rougeâtres qui s’étendent de ses yeux au coin de sa bouche protègent ses yeux du soleil. Le blanc de son visage est presque luminescent, c’est pourquoi la mère est capable de guider les oursons perdus dans l’obscurité.

2. Tous les spécimens arborent la même couleur

Les pandas roux mesurent environ entre 56 et 62,5 centimètres de long et ont une queue poilue relativement longue qui mesure entre 37 et 47,2 centimètres de long, marquée par environ 12 anneaux rouges et beiges qui s’alternent. Le corps est plus foncé chez les spécimens orientaux, mais l’espèce ne présente aucun dimorphisme sexuel.

3. Le panda roux a plus d’un partenaire sexuel

Les pandas roux adultes interagissent rarement entre eux en dehors de la saison des amours. Les mâles et les femelles peuvent s’accoupler avec plus d’un partenaire pendant la période de reproduction, leur système d’accouplement est donc la polygynandrie.

Un panda roux.

4. Le petit et la mère entretiennent une relation étroite jusqu’à ce que…

Après la naissance, les femelles nettoient rapidement leurs petits et restent avec eux 60 à 90 % du temps pendant les premiers jours. Pendant ce temps, les mâles ont un rôle presque inexistant dans l’éducation et les soins de leurs bébés.

Après une semaine, les femelles passent plus de temps à l’extérieur du nid et reviennent toutes les quelques heures pour allaiter et toiletter leurs petits et pour garder le nid propre. Les petits et leur mère partagent une relation étroite jusqu’à ce que la progéniture devienne agressive au début de la saison de reproduction suivante.

5. Les loisirs, une des principales activités du panda roux

Les pandas roux s’adonnent à diverses activités de loisirs après s’être réveillés ou après avoir mangé, comme se lécher tout le corps, se laver le visage avec une patte, s’étirer ou encore se frotter le dos et l’abdomen contre un arbre ou un rocher. L’activité de ce mammifère change tout au long de l’année en fonction de la température, du régime alimentaire et de la présence de jeunes.

Ces mammifères sont plus actifs au crépuscule, à l’aube et la nuit.

6. Sa queue lui sert de couverture, d’oreiller et lui permet de se tenir en équilibre

Lorsqu’il fait très froid, les pandas roux entrent dans un état de torpeur. Ils enroulent leur queue autour d’eux et tombent dans un sommeil profond, réduisant ainsi leurs besoins métaboliques et abaissant à la fois leur température centrale et leur fréquence respiratoire. La queue leur permet également de maintenir l’équilibre dans les arbres. Au sol, elle reste droite à l’horizontale. 

7. Les arbres sont la maison du panda roux

Le  panda roux est un animal arboricole, c’est-à-dire qu’il dort dans des nids de conifères. Il a beaucoup de flexibilité pour se déplacer de branche en branche. Il est même l’un des rares animaux de la planète à pouvoir descendre d’un arbre la tête la première.

Pour créer des nids, les femelles transportent des matériaux tels que des bâtons, de l’herbe et des feuilles vers un site approprié plusieurs jours avant la mise bas. Dans la nature, un arbre creux ou la crevasse d’un rocher peut être un nid.

8. Le panda roux a des latrines communautaires

Ces mammifères utilisent les sites de latrines communales pour délimiter le territoire et partager des informations entre eux. Ces sites empêchent également les parasites fécaux de contaminer leurs sites d’alimentation communs.

9. Le panda roux est un carnivore presque végétarien

Bien que classés comme carnivores, les pandas roux se nourrissent principalement de feuilles de bambou, leur principale source de nourriture. Ils les attrapent avec une de leurs pattes avant et les portent à leur bouche en position assise, debout ou allongée sur le dos. Ils mangent également des baies, des fleurs, des œufs d’oiseaux et des petites feuilles d’autres plantes.

10. Il est également connu sous le nom de petit panda

On l’appelle souvent le « petit panda » pour le différencier du panda géant. Certains préfèrent le nom de “premier panda”, un nom suggéré par les scientifiques occidentaux 50 ans plus tôt.

11. Ses jambes, une adaptation étonnante

Comme le panda géant, le panda roux a une sorte de pouce supplémentaire, un os élargi pour saisir les tiges de bambou et les branches d’arbres. De plus, le pelage qui recouvre la plante de ses pieds lui sert d’isolant supplémentaire contre le froid et l’aide à saisir les branches glissantes couvertes de mousse.

Ces mammifères ont des glandes odorantes sur la plante des pieds qui leur permettent de marquer leur territoire.

12. Deux sous-espèces sont reconnues

Il existe deux sous-espèces reconnues. La première est Ailurus fulgens fulgens et vit au Népal, au nord-est de l’Inde, au Bhoutan et dans une partie de la Chine. La seconde, Ailurus fulgens styani, ne se trouve qu’en Chine (dans les montagnes Hengduan au Sichuan et le fleuve Nujiang dans la province du Yunnan) et dans le nord de la Birmanie. 

13. Une énigme taxonomique

Ces mammifères font l’objet d’une grande question taxonomique, car leur emplacement dans une famille carnivore a été très controversé. Dans un premier temps, ils ont été placés dans la famille des Procyonidae (raton laveur) en raison de leurs dents, de leur crâne, de leur queue annelée et d’autres caractéristiques morphologiques. Ils ont ensuite été placés dans la famille des Ursidae (ours) en raison de similitudes au niveau de l’ADN.

Cependant, contrairement aux membres de ces deux familles, Ailurus fulgens a une origine asiatique et n’a jamais migré vers le Nouveau Monde. Par conséquent, les pandas roux sont maintenant considérés comme des membres de leur propre famille, les Ailuridae, selon les recherches de la systématique moléculaire.

14. Une espèce chassée illégalement pour sa peau et qui souffre de la déforestation

Le panda roux est l’animal national du Sikkim et la mascotte du Festival international du thé de Darjeeling. Malgré ces hommages, sa fourrure est utilisée pour la fabrication de chapeaux, et sa queue pour la fabrication des plumeaux. De plus, en Chine, un marié peut porter de la fourrure de panda roux lors de son mariage.

Très peu de zoos achètent ces spécimens de manière illégale, mais il possible de trouver des fourrures de pandas roux dans les villages locaux, lesquelles sont utilisées dans des cérémonies culturelles.

Cependant, la chasse pour l’exploitation forestière n’est pas la seule menace à laquelle doit faire cette espèce. Elle est également affectée par la déforestation, puisque cette dernière élimine les sites de nidification, détruit les sources de nourriture et isole les populations en petits fragments séparés par des habitats inhospitaliers.

Les pandas roux sont protégés et inscrits à l’Annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, et ont été déclarés en danger de disparition en mars 1988. Il est indispensable de les préserver.

Un panda roux.

Comme vous avez pu le constater, les curiosités sur le panda roux ne manquent pas, mais seules quelques-unes suffisent pour comprendre l’importance de ce petit mammifère solitaire et rougeâtre. Il est essentiel de divulger ces informations sur cette espèce pour éviter sa disparition.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pandas roux : comportement, habitat et conservation
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Pandas roux : comportement, habitat et conservation

Les pandas roux, bien qu'ils aient le même nom que le panda noir et blanc, ne sont pas de la même famille... Quelles sont leurs caractéristiques ?