Qu'est-ce que la poche primordiale chez les chats ?

Découvrez ici ce qu'est la poche primordiale chez les chats, afin de bien prendre soin de votre félin.
Qu'est-ce que la poche primordiale chez les chats ?

Dernière mise à jour : 18 juin, 2021

Si vous observez une petite poche de peau qui se balance lorsque votre chat marche, il s’agit de la poche primordiale. Autour de cette poche, gravitent quelques croyances et faux mythes qui doivent être réfutés, afin de ne pas commettre d’erreurs accidentelles à l’heure de prendre soin de cet animal.

Cette poche a souvent été associée à l’obésité et à la castration. Il y a même des théories qui lient leurs gènes et leur comportement. Si votre chat possède une poche primordiale, découvrez ci-après tout ce que vous devez savoir.

Qu’est-ce que la poche primordiale des chats ?

La poche primordiale est l’excès de peau et de graisse qui pend entre les pattes arrière du chat. Elle apparaît généralement à l’âge adulte, mais pas chez tous les spécimens, car il s’agit d’un caractère génétiquement codé et est considéré comme un vestige. Cela signifie qu’à l’heure actuelle, aucune utilisation physiologique claire ne lui a été attribuée.

La flaccidité de cette poche peut laisser penser que le chat a été obèse et que la perte de poids a laissé cette peau résiduelle. Cependant, c’est une partie normale de l’anatomie du chat : elle n’indique aucun problème de santé.

Les grands félins comme les tigres du Bengale ou les lions possèdent également une poche primordiale.

A quoi sert cette poche ?

Comme tout dans la nature, bien qu’à l’heure actuelle elle ne soit d’aucune utilité, à l’époque, sa présence avait sans doute un sens. Les chats vivent avec les humains depuis des milliers d’années, cette structure a donc été reléguée à un vestige de son époque sauvage. Dans tous les cas, certaines fonctions lui sont encore attribuées pour la survie du félin, comme par exemple :

  • Liberté de mouvement : l’excès de peau permet au chat d’effectuer des mouvements avec une plus grande amplitude, notamment lorsqu’il se faufile dans des endroits étroits ou lorsqu’il s’étire pour grimper en hauteur ou courir.
  • Réserve d’énergie : s’agissant d’une réserve de graisse, on pense que cette poche servait de réservoir d’énergie en période de disette. Par ailleurs, le chat étant capable de manger une grande quantité de proies en une seule fois – en tant que bon chasseur – on pense que cette structure a fourni au chat le confort nécessaire pour se déplacer avec l’estomac plein.
  • Protection : Les combats de chats impliquent souvent les dents et les griffes. Les chats tentent également de retourner l’adversaire. Si un chat se retrouve sur le ventre, la poche primordiale protègera ses organes vitaux.
Un chat couché.

Les prédispositions génétiques

La poche primordiale est un souvenir génétique de l’époque sauvage de l’espèce. Aujourd’hui, à l’exception de la mobilité et de la protection contre les attaques, elle ne joue aucun rôle vital dans la survie du chat, car les félins domestiques meurent rarement de faim et chassent rarement pour survivre. Une preuve en est que certains d’entre eux n’ont pas de poche primordiale.

Certaines races de chats sont plus prédisposées à en avoir une, celles qui sont génétiquement plus proches de leurs ancêtres sauvages. Les plus connues sont les suivants :

  • Bengal : c’est une race née du croisement d’un chat domestique et d’une chatte sauvage, le chat léopard du Bengale, d’où la présence de caractéristiques secondaires anciennes.
  • Mau égyptien : C’est un descendant direct des premiers chats domestiqués d’Egypte, où le climat désertique a fait évoluer l’espèce pour s’adapter à la rareté de l’eau et de la nourriture.
  • Pixie bob : Cette race est originaire des États-Unis : les chats domestiques se sont croisés avec des chats sauvages qui parcouraient les fermes.
  • Bobtail japonais : Ces chats ont été initialement relâchés au Japon au cours du dernier millénaire pour contrôler les populations de rongeurs dans les exploitations de soie. Plus tard, ils ont été adoptés comme animaux de compagnie.

Il existe une croyance selon laquelle la présence de la poche primordiale chez les chats indique une génétique proche de celle de leurs ancêtres sauvages, ce qui se refléterait également dans leurs traits de personnalité, les rendant plus territoriaux et compétitifs. Cependant, cela n’a pas été scientifiquement prouvé.

Les mythes autour de la poche primordiale

Il existe un certain nombre de craintes à propos de cette poche qui peuvent amener un tuteur à prendre des décisions qui affectent négativement le bien-être du félin. Voyons quels sont ces mythes.

La poche primordiale chez le chat a-t-il un rapport avec l’obésité ?

La réponse est non. Il est vrai que, devant des yeux inexpérimentés, une poche primordiale peut être confondu avec un ventre marqué par l’obésité. Pour les distinguer, voici une astuce : le surpoids s’évalue en observant le contour de la silhouette du chat.

C’est-à-dire que, si vous regardez votre animal d’en haut, vous devez observer un excès de graisse. Tout le corps du félin grossit, pour ainsi dire.

Peut-elle être extirpée ?

Puisque cette poche pendante ne présente aucun risque pour la santé de votre félin, le recours à la chirurgie n’est pas une option pour les vétérinaires. Bien qu’elle ne soit pas très esthétique, pensez qu’elle peut protéger votre félin d’une attaque. La taille de cette poche ne diminuera pas avec l’exercice physique ou un régime alimentaire spécifique.

Apparaît-elle à la suite d’une stérilisation ?

Non. Si le chat a été stérilisé à un âge précoce, la poche primordiale apparaît lorsqu’il atteint l’âge adulte, mais ces deux événements n’ont rien à voir l’un avec l’autre.

Un chat.

La poche primordiale chez les chats est l’un de ces petits détails qui peuvent conduire à de mauvaises décisions en raison d’un manque d’informations. Heureusement, l’amélioration dans la diffusion des soins – portée par l’intérêt croissant de la population à assurer le bien-être de leurs animaux de compagnie – démystifie de plus en plus de mythes.

It might interest you...
Après l’accouchement, quand une chatte entre-t-elle en chaleur ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Après l’accouchement, quand une chatte entre-t-elle en chaleur ?

Les chattes peuvent entrer en chaleur après l'accouchement. C'est un problème qui peut dérouter les maîtres. Découvrez ici comment fonctionne ce mé...