Comment nourrir et soigner un chien qui souffre de malnutrition ?

Nourrir et prendre soin d'un chien qui souffre de malnutrition est un acte altruiste et bien intentionné, mais il y a beaucoup de choses à considérer avant d'accueillir un chien errant.
Comment nourrir et soigner un chien qui souffre de malnutrition ?

Dernière mise à jour : 30 juin, 2021

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 200 millions de chiens sont aujourd’hui en état d’abandon. Aux États-Unis seulement, 3,3 millions de chiens entrent dans les refuges chaque année. En Espagne, on compte 306 000 chats et chiens par an. Sauriez-vous comment nourrir et soigner un chien qui souffre de malnutrition ?

De nos jours, il est difficile de tomber sur un chien en mauvais état de santé dans la rue car, heureusement, des programmes gouvernementaux et des associations localisent les animaux vulnérables pour prendre soin d’eux. Quoi qu’il en soit, découvrez ici le plan d’action que vous devriez suivre dans le cas exceptionnel où vous tombez sur un chien qui souffre de malnutrition.

Les symptômes de la malnutrition chez le chien

Les chiens doivent manger 2 à 3 fois par jour. Malgré le fait que chaque animal soit un monde au niveau métabolique et anatomique, le besoin calorique du chien peut être calculé à l’aide de la formule suivante :

0,56 mégajoules (MJ) x 0,75 kilogramme

Ainsi, un chien de 10 kilos nécessitera environ 3,15 mégajoules par jour, l’équivalent d’environ 750 kilocalories. Les gros animaux auront besoin d’un apport calorique soutenu plus élevé, jusqu’à 2 200 kilocalories. Sachez qu’il existe des convertisseurs en ligne gratuis pour calculer les besoins nutritionnels individuels des animaux.

Si un chien ne reçoit pas les apports nutritionnels minimaux pendant une période de temps, il commencera à montrer des signes de malnutrition. Parmi eux, figurent les suivants :

  • Changements dans les selles : à l’état normal, les selles d’un chien doivent être semi-consistantes et brunâtres, sans corps étrangers incrustés ni mucus. Toute anomalie fécale de l’animal établie depuis plus de 48 heures peut indiquer une inadaptation intestinale due à la malnutrition, et encore bien d’autres problèmes.
  • Perte de poids : Si les côtes sont visibles au niveau de la cage thoracique de l’animal, ce dernier est probablement sous-alimenté.
  • Mauvaise haleine : les chiens ne sont pas reconnus pour leur sens particulier de l’hygiène, il est donc normal que leur haleine ou leur odeur  général soit un peu forte. Mais si ces odeurs sont putrides et insupportables, ce sont sans doute des signes de malnutrition et de maladies associées.
  • Inactivité : si un animal ne reçoit pas les calories nécessaires pour maintenir son métabolisme de base, il réduira toutes ses activités.
Un chien avec une couverture dans la rue.

Les effets sur la peau

L’une des principales indications de malnutrition chez le chien est le mauvais état de sa peau. Comme l’indique le portail VCA Hospitals, un chien adulte doit consommer 30 % de protéines et 15 % de matières grasses par jour. Si ces paramètres ne sont pas respectés, il commencera à présenter des signes épidermiques visibles à l’œil nu.

Au fil du temps, un chien souffrant de malnutrition perdra ses poils, présentera une accumulation de squames à la surface de la peau, ainsi que des plaies ouvertes et bien plus encore. Si un chien perd constamment ses poils et que son pelage est faible et clairsemé, il souffre probablement d’une carence nutritionnelle ou d’une autre maladie chronique.

Comment agir face à un chien errant ?

Si vous trouvez un chien maigre dans la rue, avec des taches sur la peau, des problèmes évidents et sans collier, vous allez sans doute présumer qu’il a été abandonné et qu’il est en danger. Cependant, cela n’implique pas que vous deviez le prendre dans vos bras et le ramener directement à la maison.

Un chien perdu et désorienté peut venir vous voir pour de l’affection, mais il peut aussi être agressif et avoir des maladies. Selon la Fondation Afinity, voici ce qu’il faut faire si vous tombez sur un chien errant :

  1. Approchez l’animal petit à petit : si le chien est en bonne santé et ne montre pas d’agressivité, vous pouvez essayer de l’attirer vers vous avec un peu de nourriture. Cependant, s’il présente des symptômes de maladie visibles, il est préférable d’appeler la police pour qu’elle gère la situation.
  2. Vérifiez s’il porte une plaque d’identification : emmenez l’animal chez le vétérinaire le plus proche ou appelez la police pour qu’elle s’en occupe.
  3. S’il n’a pas de puce électronique : si le chien n’a pas de plaque d’identification, ni de puce électronique et que personne ne signale sa perte pendant un certain temps, alors il est envisageable que vous puissiez entamer les démarches pertinentes pour l’adopter. Dans tous les cas, l’animal devrez subir une quarantaine et un contrôle vétérinaire approfondi.

Comme vous pouvez le voir, amener chez soi un chien qui souffre de malnutrition est toujours la dernière option à prendre en considération. Il faut s’assurer par tou les moyens possibles que l’animal n’a vraiment pas de maître et laisser les autorités et les vétérinaires gérer la situation.

Dans tous les cas de figure, l’adoption d’un chien errant doit se faire dans le cadre de la légalité.

Nourrir et soigner un chien qui souffre de malnutrition

Tout d’abord, vous devez garder à l’esprit que la prise en charge d’un chien souffrant de malnutrition n’aura lieu qu’une fois que le chien aura quitté le vétérinaire. Un chien errant peut avoir besoin de rester dans un abri pendant un certain temps, où ses signes vitaux seront surveillés et toutes les conditions sous-jacentes traitées.

Par exemple, le chien peut avoir des parasites intestinaux ou souffrir d’une maladie bactérienne. Lorsque l’animal mange peu, son système immunitaire est déprimé, il est donc facile pour lui de développer des infections secondaires. Toutes ces affections doivent être traitées dans un cadre vétérinaire, bien qu’il soit possible que l’approche pharmacologique se poursuive à domicile.

Une fois les possibles déclencheurs directs de la malnutrition disparus, le vétérinaire préparera une alimentation spécifique pour l’animal, afin qu’il prenne du poids de manière saine et soutenue. Comme nous l’avons dit, l’idéal est que l’alimentation du chien soit constituée de 30 % de protéines pures, 15 % de matières grasses et un minimum de 20 % de glucides.

L’alimentation dépendra de chaque cas, en fonction des besoins nutritionnels de l’animal.

Nourrir et soigner un chien mal nourri.

La malnutrition, une responsabilité commune

Rappelons que plus de 200 millions de chiens dans le monde n’ont pas de maître. Du côté des chats, ce chiffre est de 70 millions, un chiffre tout autant astronomique. Il est nécessaire que la population générale comprenne que l’abandon est un grave problème social.

Avant d’adopter un chien, réfléchissez à ses besoins et à ses exigences, à la fois financières, routinières et émotionnelles. Si vous sentez que vous n’aurez pas assez de temps à long terme ou que votre quotidien est trop chargé, mieux vaut vous abstenir d’adopter.

It might interest you...
Un hommage aux chiens abandonnés du Mexique
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Un hommage aux chiens abandonnés du Mexique

De plus en plus de villes rendent hommage aux chiens abandonnés. C'est le cas par exemple dans la ville de Mexico ou à Barcelone en Espagne.