Les droits des animaux quand ils sont des stars médiatiques

Les animaux qui jouent dans des films et des séries ou qui passent à la télévision peuvent devenir de véritables stars médiatiques. Or, cela a souvent des conséquences importantes sur leur santé mentale.
Les droits des animaux quand ils sont des stars médiatiques

Dernière mise à jour : 15 avril, 2020

Les dernières tendances en matière de publicité et de réseaux sociaux font des animaux de véritables stars médiatiques. Les animaux domestiques ou sauvages sont les vedettes des campagnes publicitaires des grandes entreprises.

De même, les photos “artistiques” de ces animaux, téléchargées sur leurs profils, génèrent des revenus économiques importants pour leurs propriétaires. À première vue, elles sont belles et attrayantes, mais combien de droits sont violés dans ces productions ?

L’utilisation d’animaux sauvages comme stars médiatiques

Il est de plus en plus fréquent de voir des tigres, des lions, des singes et des éléphants dans les publicités des grandes entreprises commerciales. Celles-ci et bien d’autres représentent les différentes caractéristiques avec lesquelles ils souhaitent vendre leurs produits : force, courage, dynamisme, joie… Mais qu’y a-t-il derrière les coulisses ?

La plupart de ces animaux sont arrachés à leur habitat naturel et forcés de vivre dans un environnement qui leur est néfaste. Ils perdent le contact avec leurs pairs, ce qui affecte profondément leur capacité à se socialiser. De plus, ils sont généralement enfermés dans de petites cages inadaptées à leur développement.

Au-delà de la bonne volonté apparente de ceux qui les possèdent, les animaux vedettes des médias sont souvent victimes de maltraitance. Du moins, dans la plupart des cas. L’isolement, l’entraînement avec violence physique ou le manque de nourriture, le stress causé ou les mutilations qu’ils subissent parfois à cause des accidents sont une violation de leurs droits.

Les animaux de compagnie, artistes de la famille

Les animaux de compagnie sont également “engagés” par les grandes marques et par leurs propres propriétaires en tant que stars des médias. Il semble que leur présence dans les différents médias ait une rentabilité élevée. Certains ont même leurs propres gestionnaires et font des profits qui dépassent les salaires de leurs propriétaires.

Les spécialistes du marketing et de la communication sont créatifs et toujours en quête d’innovation. C’est ainsi qu’ils intègrent les animaux dans leurs campagnes. Ils ont même commencé à faire de la publicité exclusive pour les chiens et les chats. Les marques d’aliments pour animaux les plus connues sont les pionnières dans l’utilisation des sons ultrasoniques et autres stimuli.

En ce qui concerne les médias sociaux, il ne fait aucun doute qu’Instagram est le maître incontesté des images avec un grand trafic de contenu. De nombreux animaux de compagnie sont leaders en nombre d’adeptes et leur profil attire de nouveaux sponsors. Les responsables de la gestion de ces comptes sont leurs propres propriétaires, ceux-là mêmes qui bénéficient de leurs publications.

Un chat représentant les animaux stars médiatiques

Les fondations de défense des animaux stars médiatiques

Il est vrai que tous les animaux ne souffrent pas de mauvais traitements,. Pour autant, la grande majorité d’entre eux en sont victimes, même sans que leurs abuseurs le sachent. Les fondations qui travaillent à la défense des droits des animaux sont très attentives aux habitudes et à l’utilisation de ces stars des médias.

L’un des principaux arguments des fondations contre l’utilisation des animaux dans la publicité est le dommage irréversible qui est généré aux niveaux mental et physique. Ils ont sauvé plusieurs de ces acteurs avec des griffes coupées et blessées et avec des conséquences comportementales irréversibles.

Nous ne devons pas oublier que le simple fait d’être contraints d’agir contre leur volonté avec des actions qui ne font pas partie de leur nature est un dommage. Les conséquences peuvent être imprévisibles pour leur santé mentale, surtout lorsque l’animal devient vieux.

En outre, il convient de noter que beaucoup sont en danger d’extinction et que ces pratiques sont négatives. La nécessité d’acquérir certains types d’animaux est une cause de trafic et de vente qui va au-delà des limites autorisées. Un marché parallèle illégal d’achat et de vente est ouvert, ce qui est très difficile à arrêter si l’on n’est pas conscient de la réalité.

Le trafic illicite de reptiles

Exemples d’animaux stars médiatiques

Le singe Tiby est un exemple clair de chimpanzé qui vit en captivité depuis des années et qui a été utilisé comme acteur. Il a notamment joué un banquier. Un important hôtel mondial a un chat comme principal promoteur de son activité d’hôtellerie féline. Chaque jour, autant de chiens apparaissent à l’écran pour “vendre” les produits des autres.

D’autre part, sur les réseaux sociaux, Toast est l’un des chiens qui a le plus d’adeptes, une excellente attraction pour ceux qui veulent augmenter la visibilité de leur marque. Les conséquences sur la santé psychologique de l’animal seront évidentes.

 

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 10 animaux les plus célèbres sur les réseaux sociaux
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Les 10 animaux les plus célèbres sur les réseaux sociaux

Il y a beaucoup d'animaux célèbres sur les réseaux sociaux qui le sont devenus pour leurs postures amusantes ou leurs compétences incroyables.