En Allemagne, promener son chien deviendra obligatoire

23 octobre, 2020
Certaines personnes pensent que sortir se promener avec leur chien deux fois par jour pendant quinze minutes est plus que suffisant. L'Allemagne pense différemment, d'où sa nouvelle loi.

Pour les personnes qui ont des chiens dans leur cercle familial et les traitent en tant que tel, cette nouvelle peut sembler étrange. Or, de nombreux animaux de compagnie ne sortent pas suffisamment tous les jours. Pour le bien-être animal, l’Allemagne a donc décidé que promener les chiens deux fois par jour sera obligatoire à partir de 2021.

Beaucoup de chiens allemands ne sortent jamais dans la rue ou font simplement le tour du pâté de maisons. Cette loi, par ailleurs, prendra en compte d’autres souffrances canines, comme la solitude ou le fait d’être attaché toute la journée.

La loi allemande qui obligera à promener son chien

La nouvelle loi qui deviendra publique en Allemagne en 2021 spécifiera la fréquence à laquelle les maîtres de chiens devront les promener.

Cette nouvelle norme a été proposée par la ministre de l’agriculture du pays, Julia Klöckner, qui s’est basée sur des études scientifiques où il a été démontré que les chiens avaient besoin d’un nombre suffisant d’activités et de stimuli, aussi bien environnementaux que sociaux.

Les preuves montrent que, sur les 9,4 millions de chiens vivant en Allemagne, beaucoup ne font pas suffisamment d’exercice physique ou mental. C’est pour cela que la Hundeverordnung ou Loi sur les chiens interdira aux maîtres de ne faire qu’un petit tour autour de chez eux.

Mais comment faire en sorte que ces personnes peu habituées à se promener avec leurs animaux le fassent à partir de maintenant ? Selon une porte-parole de ce ministère, chaque état allemand devra se charger de faire respecter la loi une fois qu’elle aura été promulguée.

Promener son chien devrait-il être obligatoire ?

Quelques autres détails de la Loi sur les chiens

En plus de cette obligation de promener son chien deux fois par jour, il faut savoir que ces promenades ne pourront pas durer moins d’une heure.

La loi fait également référence au fait que beaucoup de chiens passent trop d’heures seuls dans la journée, et pas uniquement à cause du travail de leurs maîtres. À partir du moment où la loi verra le jour, ce point sera aussi contrôlé.

Ainsi, si un maître doit laisser son chien seul pendant plus de huit heures, quelqu’un devra aller le voir. Un autre aparté de cette loi interdira aussi de laisser un chien attaché plus longtemps qu’une période de temps concrète.

Un débat controversé

Après cette nouvelle, un débat a éclaté, que certains journaux ont qualifié d’« animé ». Or, nous parlons ici du bien-être des animaux. Au sein du propre parti de la ministre, une députée du nom de Saskia Ludwig a tweeté la chose suivante :

« DIVULGATION VOLONTAIRE : Je ne sortirai pas mon Rhodesian Ridgeback deux fois par jour à 32 degrés. Au lieu de cela, nous plongerons dans la rivière pour nous rafraîchir. »

Si l’on fait référence au bien-être des chiens, les garder enfermés pendant des jours à la maison n’a rien de correct, même si l’on dispose d’un jardin. Les chiens ont besoin de nouveaux stimuli qui leur permettent de développer leur odorat et de rester actifs sur le plan mental.

De la même façon, les chiens qui ont reçu une éducation correcte et savent communiquer avec d’autres chiens et humains doivent continuer à travailler cet aspect. Ceux qui, au contraire, n’ont pas eu cette chance, doivent avoir la possibilité de s’améliorer et d’apprendre.

Si nous privons les chiens de bonnes promenades dans le quartier, dans les parcs et aussi sur les chemins de campagne, nous ne leur offrirons pas tout le bien-être qu’ils méritent. Comme l’a dit Klöckner :

« Les chiens ne sont pas des peluches. Ils ont aussi leurs propres besoins, lesquels doivent être pris en compte. »

Y aura-t-il des personnes exemptées de promener leur chien deux fois par jour ?

On ignore encore si certaines personnes pourront éviter cette loi, même si le bon sens peut donner des pistes. Par exemple, un homme a indiqué que son chien de 14 ans atteint d’un cancer ne pouvait pas se promener aussi longtemps à cause de sa santé.

N’importe quel vétérinaire sera d’accord pour dire que les chiens ont besoin de sortir tous les jours pour faire de l’exercice et, par ailleurs, que cet exercice doit être de qualité.

Malgré tout, si un chien est atteint d’une quelconque pathologie qui l’empêche de marcher correctement ou le fatigue beaucoup, on ne pourra pas l’obliger à sortir, car il s’agirait là d’une forme de maltraitance.

Promener son chien, une mesure obligatoire ?

Malheureusement, à cause du comportement incorrect de certains maîtres, des lois comme celle-ci sont nécessaires pour promouvoir le bien-être des animaux de compagnie, de la même façon qu’il existe des normes sur l’abandon, la maltraitance physique et autres types de dommages vis-à-vis des animaux.

Les lois qui renforcent la sécurité et le bien-être des chiens, ainsi que celui d’autres animaux, doivent toujours être bienvenues.

 

  • Brown, B. B., & Jensen, W. A. (2020). Dog ownership and walking: perceived and audited walkability and activity correlates. International journal of environmental research and public health, 17(4), 1385.
  • Connolly, K. (August 2020). Germans must walk their dogs twice a day, new law will say. The Guardian. Disponible en: https://www.theguardian.com/world/2020/aug/19/germans-must-walk-their-dogs-twice-a-day-new-law-will-say#:~:text=Germany’s%20dog%20owners%20will%20soon,exercise%20or%20stimuli%20they%20need.
  • Desconocido. (Agosto 2020). Alemania obligará a pasear a los perros dos veces al día a partir de 2021. La Vanguardia. Disponible en: https://www.lavanguardia.com/cribeo/fauna/20200821/482921911773/alemania-obligara-pasear-perros-dos-veces-dia-partir-2021.html 
  • Westgarth, C., Christley, R. M., Marvin, G., & Perkins, E. (2020). Functional and recreational dog walking practices in the UK. Health promotion international, 1, 11.