Joaquin Sabina et les chats

Le fameux chanteur de Jaén, une région d’Espagne, est un véritable fan des félins. Cela se reflète dans son œuvre artistique : dans ses chansons, dans ses dessins, dans ses poèmes et même dans un livre, dans lequel il explique son admiration pour les chats. Il vit d’ailleurs avec de nombreux animaux…
Joaquin Sabina et les chats

Dernière mise à jour : 23 juillet, 2018

En plus de partager son appartement avec de nombreux chats, le chanteur d’Ubeda (région de Jaén, en Espagne), il leur a dédié des poèmes, des dessins et de longues strophes de ses chansons. Découvrez à travers cet article la relation intense qui existe entre Joaquin Sabina et les chats.

Le chanteur et ses petits chats

« Si tu t’en vas, j’irai sur les toits / comme un chat sans maître », a chanté Sabina dans l’un de ses titres les plus reconnus, Y Sin Embargo (Mais En Revanche). Il est en effet connu pour avoir offert un foyer à de nombreux chats dans son appartement de Madrid. Il a eu jusqu’à une demi-douzaine de ces adorables animaux. Parmi eux, on compte :

  • Elvis
  • Judas Tadeo
  • Margot
  • Rojo
  • Lolo
  • Demon
  • Margarito

Ses chansons tendent à vous attendrir avec le côté bohème de ses félins, mais la réalité est bel et bien similaire : lui et ses chats vivent heureux, tous ensemble, dans la capitale espagnole.

L’artiste est très apprécié pour fonctionner « comme un chat en chaleur / parcourant toute la ville / à la recherche d’une femelle / à cette heure maudite / au moment où les bars sont sur le point de fermer / quand son âme en a besoin / un corps à caresser », comme il le dit dans l’une de ses chansons.

L'artiste jouant avec ses chats

La relation des artistes avec les félins est quelque chose d’historique. Ça l’est encore plus spécifiquement pour les écrivains, c’est pourquoi le but, ici, est de se concentrer sur le cas de Joaquin Sabina et les chats, à travers ses chansons, ses poèmes et ses dessins.

Un artiste pénétré par l’univers félin

« Vous ne pouvez pas vous imaginer en train de lancer un os 500 fois à un chat et qu’il vous le ramène à chaque fois. Les chats suivent leur instinct, ils sont libres et assez peu domestiques. […] Ils occupent la maison à tel point que vous finissez par devenir leur serviteur, mendiant pour qu’il vous donne un peu d’affection. Ils sont absolument supérieurs », a déclaré Sabina.

« Une merde de chat pour les colonels qui tuent », a-t-il écrit dans son poème Douleur d’Arabie, inspiré par la guerre en Irak. Ici, lui seul comprend totalement la relation entre la matière fécale et l’uniforme en question. Dans une autre poésie, Chats, publiée dans le magazine Interviu, il explique clairement sa folie pour le monde des chats. Il la décrit ainsi : « ils n’obéissent pas au maître, les chats savent que les dieux sont des anges tombés du ciel ».

Sabina et les chats, encore plus loin que la simple rime

La relation de Sabina avec les chats ne se limite pas aux poèmes et aux chansons. Les fans inconditionnels de l’artiste andalou, comme par exemple son collègue Eduardo Aute, connaissent aussi sa passion pour le dessin.

 

C’est ainsi que les chats ont pu trouver des portraits au sein de la grande œuvre artistique de Sabina. On retrouve par exemple 66 portraits dans un recueil nommé Garagatos. Chaque portrait est accompagné d’un texte de calligraphie réalisé par l’artiste lui-même. Comme l’explique le titre de l’ouvrage, le thème même tourne autour des chats, donc vous serez servis !

Il a été publié en 2016 en tant qu’édition exclusive et limitée à 4998 exemplaires numérotés et signés par l’auteur. On y retrouve aussi des bateaux, des poissons et bien sûr de nombreuses femmes.

Un remède à toute poésie

Si l’homme de vos rêves vous demande de lui « laisser ouvert le balcon de vos yeux de chat », comme réagirez-vous ? C’est, texto, ce qu’a écrit l’artiste andalou dans Y Nos Dieron Las Diez (Il est Déjà 10 Heures)… probablement très bien si, comme lui, vous admirez les chats.

Une autre citation caractéristique de Sabina : « Avant que tu m’aimes comme on aime un chat / j’irai avec toutes celles qui te ressembleront ». Il l’a chantée dans Camas Vacias (Lits Vides). Ici, ce qu’il a voulu dire n’est pas du tout clair. Ce qui est sûr, c’est que ses amis félins n’accordent pas une grande importance à ces vers et c’est ce qui lui manque probablement.

Chez Mes Animaux, nous pensons que de nombreuses personnes aimeraient être aimées comme Sabina aime ses chats. En effet, il fait clairement comprendre qu’ils pourront toujours compter sur lui. « Je finirai comme une vieille pute / parlant à mes chats », dit-il dans Lagrimas de Marmol (Larmes de Marbre), dans son dernier album. Sans aucun doute, il sait ce qu’il dit !

Cela pourrait vous intéresser ...
Découvrez les causes du stress chez les chats
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Découvrez les causes du stress chez les chats

Votre chat se comporte étrangement ? Il marque son territoire régulièrement, urine et déféque hors de sa litière ? Il est devenu hyperactif ?