Le lièvre, une espèce menacée d'extinction

22 mai, 2018
Utilisé comme leurre dans les courses de lévriers, ces mammifères sont si semblables aux lapins qu'ils sont menacés par la chasse ou l'alteration de l'environnement, entre autres raisons.

Le lièvre est un mammifère de la même famille que le lapin. Sa chasse est populaire dans certaines régions d’Europe et d’Amérique du Sud. Cette pratique est devenue la principale raison pour laquelle cette espèce est en danger d’extinction.

En dépit de leur réputation de grands reproducteurs, le nombre d’individus de cette espèce a considérablement diminué et les écologistes ont tiré la sonnette d’alarme concernant la protection de cet animal. Pour cela, il est important de prendre des mesures qui réduisent l’impact de l’être humain sur l’habitat du lièvre.

Le lièvre

Les lièvres peuvent peser entre trois et quatre kilogrammes, et leur taille varie en fonction de l’espèce. La même chose se produit avec la couleur et la longueur de leur fourrure, qu’ils utilisent pour se camoufler des éventuels prédateurs.

Il existe environ 80 espèces de “lagomorphes” ; c’est le nom donné à ce type de mammifères. En Espagne, on peut trouver plusieurs espèces différentes, tandis qu’en Afrique, en Asie et en Amérique – en particulier en Afrique du Sud – on en trouve d’autres avec des caractéristiques spécifiques.

Contrairement aux lapins, l’apparence des lièvres est très stylisée. Ils ont des pattes plus longues et sont donc plus rapides ; il en va de même pour leurs oreilles. En raison de ces caractéristiques particulières, ils ont été utilisés dans le passé en tant que leurres dans les courses de lévriers.

Habitudes et environnement de vie du lièvre

Les lièvres se nourrissent exclusivement de plantes et de légumes. Le type d’espèce définit également l’endroit dans lequel ils vivent. Certains se trouvent dans les zones boisées, les vallées ou les montagnes ; on peut également les trouver au sein des grandes étendus de terre.

Une lièvre court dans l'herbe sèche

Ce sont des animaux solitaires qui vivent dans des terriers souterrains, et qui se regroupent uniquement pendant la saison chaude. Bien qu’ils puissent être rapides, leur routine pour chercher de la nourriture fait d’eux une proie facile pour les aigles et les lynx. Les loups et renards en sont aussi très friands.

Une autre habitude courante des lièvres est de s’installer dans les zones agricoles, au sein desquelles ils sont considérés comme nuisibles, pour se nourrir des cultures. Les dommages qu’ils provoquent ont conduit de nombreux agriculteurs à prendre des mesures contre ces animaux.

Pourquoi le lièvre est-il en danger d’extinction ?

On peut énumérer de nombreuses raisons pour lesquelles le lièvre est en danger d’extinction. Cependant, la majorité d’entre elles sont liées à l’action de l’homme sur l’écosystème. Les principales raisons sont les suivantes :

  • La chasse. Elle représente la première cause du risque d’extinction qui menace le lièvre. Bien que certains pays aient pris des mesures pour contrôler cette activité, les lièvre sont toujours victimes de la chasse à l’aveugle.
  • La modification de son habitat. En raison de l’extension de l’agriculture et de l’élevage, leur habitat est détruits. Des actions telles que l’aménagement des montagnes pour le tourisme ont également forcé les lièvres à migrer vers d’autres zones où il leur est plus difficile de survivre.
  • L’utilisation de pesticides. Les produits chimiques et les pièges contribuent à l’extinction de cet animal.
  • Les mesures d’extermination. Dans certains pays, les lagomorphes sont considérés comme des nuisibles, surtout dans les zones agricoles. Cela a conduit l’homme à utiliser des méthodes pour tuer les différentes espèces. Ces dernière modifient de façon permanente l’équilibre de l’écosystème.
Une jeune lièvre se tient aux aguets dans l'herbe

Comment éviter l’extinction du lièvre

  • Des contrôles stricts sur la chasse. Alors que de nombreux pays disposent de réglementations concernant la chasse de ces animaux, il est important de garantir le respect de ces normes.
  • Tout type de chasse à l’aveugle modifie le cycle naturel de l’écosystème. Lorsqu’une espèce diminue, les habitudes alimentaires des autres animaux qui l’entourent sont également modifiées ; tant et si bien qu’ils peuvent également devenir menacés d’extinction.
  • La préservation de l’habitat. Il est important de délimiter les espaces destinés à l’agriculture, ainsi que le pâturage et l’emplacement du bétail. Il est également essentiel d’assurer des contrôles sanitaires réguliers des troupeaux afin d’éviter les épidémies dues aux maladies.
  • Une autre cause du problème d’extinction du lièvre est que le bétail mange aussi les buissons. Or c’est sous ce type de végétation que les lièvres se réfugient et s’abritent pur éviter l’attaque des prédateurs. L’exposition à d’autres espèces rend également les lièvres plus susceptibles de contracter des maladies.
  • Contribuer à la reproduction de l’animal. Le lièvre peut procréer trois à neuf petits par portées, et avoir jusqu’à quatre portées par an. Le développement de fermes d’élevage contribuerai sans aucun doute à réduire le danger d’extinction.