L'effet du commerce illégal chez les espèces animales

28 décembre, 2020
Le commerce illégal est une pratique qui existe depuis la nuit des temps. Malheureusement, il a un impact grave sur la faune et la flore de notre planète.

Sauriez-vous dire quel sont les effets de cette pratique abusive sur les espèces ? Et ses répercussion sur la faune et la flore ? Dans les lignes qui suivent, nous vous invitons à en savoir plus sur le commerce illégal et sur la manière dont il est combattu. Vous découvrirez un exemple pratique via un article de presse.

Le recours aux leurres pour traquer le commerce illégal

Un article paru en octobre 2020 a annoncé une nouvelle encourageante à propos de la lutte contre le commerce illégal. Il raconte comment une vente interdite d’œufs de tortue du Costa Rica a été interceptée, des voleurs jusqu’aux acheteurs.

Comment s’y sont-ils pris ? Commençons par le début : ils ont eu recours à de faux œufs de tortue verte et/ou de tortue olivâtre comme appâts. Une imprimante 3D a été utilisée pour créer ces imitations si réalistes, baptisées InvestEggators.

Une fois fabriqués, ces faux œufs ont été stratégiquement répartis parmi 101 nids de tortues, situés sur quatre plages différentes. On estime qu’un quart de ces œufs a été volé.

Dans ces œufs factices se trouvait une balise GPS. Cette dernière a permis, dans certains cas, de retracer leur chemin. Les leurres avaient été en effet programmés pour transmettre leur position exacte toutes les heures.

Certains d’entre eux n’ont malheureusement pas fonctionné, car ils se sont retrouvés dans des zones non couvertes par les satellites. D’autres n’ont pas réussi à tromper les criminels. Toutefois, dans de nombreux cas il a été possible de retracer le chemin du voleur au revendeur, jusqu’au consommateur.

Grâce à ce dispositif, les forces de l’ordre ont pu suivre la trace des œufs, et ainsi démanteler les réseaux de ce trafic et durcir les sanctions imposées aux criminels. Malgré cela, une grande partie de ces produits est restée dans les communautés locales. Un travail de sensibilisation va donc être mis en place.

Certains des œufs GPS sont restés à l’intérieur du pays, pendant que d’autres ont voyagé à l’étranger. Par ailleurs, les experts ont constaté que les embryons en incubation n’étaient pas endommagés par l’utilisation des leurres.

Des œufs de tortues marines enterrés.

Quelques précisions sur le commerce illégal

Dans un premier lieu, le commerce illégal est “la vente de toute marchandise juridiquement interdite dans le pays”. Aussi appelé trafic, il concerne la faune tout comme la flore du mon entier.

La vente illégale de la faune et de la flore est un commerce dont les traces remontent à 10 000 ans avant J.-C. Cette activité économique illégale est très lucrative. Elle a amené de nombreuses espèces d’animaux et de plantes à être délogées de leur habitat.

Quels sont ses effets sur les espèces ?

Les conséquences du commerce illégal sont multiples, car non seulement les espèces transférées en sont affectées, mais nombre d’entre elles sont libérées dans la nature quand leurs maîtres ne sont plus en mesure de s’en occuper.

Cela pourrait sembler une bonne nouvelle, mais c’est en fait tout le contraire : les êtres vivants locaux diminuent à causer des espèces invasives. On a pu observer les impacts provoqués par ces dernières à travers tous les écosystèmes du monde :

  • Prédation : on a observé que les ratons laveurs envahisseurs se nourrissent de différents animaux et plantes, tels que les écrevisses, les œufs des Galapagos, les oiseaux aquatiques ou des fruits et des céréales, entre autres.
  • Concurrence : les espèces luttent pour les ressources. C’est le cas entre les tortues européennes et celles de Floride.
  • Hybridation : l’hybridation génétique, si elle se produit pendant une longue période, entraîne la perte d’espèces sur le long terme.
  • Changements dans les écosystèmes.
  • Influence négative sur la flore : le commerce illégal génère des dégâts sur les plantes et les arbres. Ils sont déterrés et consommés, ou endommagés par des espèces invasives. Un exemple : les perroquets argentins et leurs énormes nids cassent les branches des arbres.
  • Transmission de maladies et/ou de parasites : le raton laveur, bien qu’il ait un aspect amusant avec son drôle de masque, peut transmettre des maladies telles que la rage.

Quelles sont les techniques utilisées pour combattre le commerce illégal ?

Comme nous l’avons vu, l’utilisation de la technique des leurres a permis de progresser dans l’éradication du commerce illégal. Malgré cela, les chercheurs de cette étude ont conclu que plusieurs étapes sont nécessaires pour atteindre le véritable objectif :

  • Conservation multiple : appliquer diverses techniques de conservation, tant in situ qu’ex situ.
  • Sensibilisation dès le plus jeune âge : par exemple, en Espagne, un “Code de conduite” a été élaboré pour éviter les problèmes futurs liés à la faune envahissante.
  • Création de nouveaux emplois : de cette façon, les gens ne risquent pas de voler les œufs pour les revendre et obtenir un revenu supplémentaire.
  • Application et amélioration de la loi : actuellement, les lois contre le braconnage des œufs de tortue sont très faibles. Une législation plus stricte est nécessaire.
  • L’éducation sur le rôle des espèces envahissantes : il ne suffit pas de sensibiliser pour empêcher le commerce illégal. Nous devons également protéger la flore et la faune locales de chaque pays.
Un singe enfermé à cause du commerce illégal.

Comme nous l’avons vu, les effets du commerce illégal sont plus graves et plus complexes que ce que l’on croit. Non seulement les espèces commercialisées sont menacées, mais elles peuvent également nuire aux espèces locales de la région.

Nous devons donc lutter contre ce trafic illégal de faune et de flore, en commençant par la sensibilisation et l’éducation. C’est la seule façon de mettre fin à cette activité aussi lucrative qu’immorale.

 

  • Decoy turtle eggs put in nests to track illegal trade in Costa Rica. The Guardian. Recogido a 18 de Octubre de 2020 en: https://www.theguardian.com/environment/2020/oct/05/decoy-turtle-eggs-put-in-nests-to-track-trade-in-costa-rica
  • Comercio internacional de fauna: causas, consecuencias y posibles soluciones. Tesis Doctoral, Universida de Málaga, España; 2019. Recogido a 18 de Octubre de 2020 en: https://riuma.uma.es/xmlui/bitstream/handle/10630/18762/TD_SOUVIRON_PRIEGO_Lucrecia_Beatriz.pdf?sequence=1&isAllowed=n
  • Código de conducta para evitar el comercio de fauna exótica invasora. Colvema.org (participa el Ministerio de Agricultura, Alimentación y Medio Ambiente). Recogido a 18 de Octubre de 2020 en: https://www.colvema.org/pdf/CFaunaweb_final_15012015.pdf