L'incroyable odyssée des papillons monarques

Les fameux papillons monarques sont connus pour leur couleur orange vif et pour la migration massive que certains d'entre eux font pour échapper à la rudesse de l'hiver. La route qu'ils suivent dépasse généralement les 5 000 kilomètres ; ils partent du Canada pour s'arrêter au centre du Mexique.
L'incroyable odyssée des papillons monarques

Dernière mise à jour : 28 février, 2019

Les monarques sont l’une des espèces de papillons les plus connues au monde. On les connaît surtout pour leur couleur orange vif et leur longue migration annuelle. D’autre part, ces insectes vivent dans presque toute l’Amérique, du Canada au nord de l’Amérique du Sud.

La coloration des monarques

Les papillons monarques adultes (Danaus archippus) sont de couleurs vives. La partie externe de leurs ailes est orange, entrecoupée de lignes noires. En revanche, la partie interne est d’une couleur orange opaque.

Cette distinction de couleur aide ainsi les papillons monarques à survivre. La partie interne, grâce à son opacité, leur permet en effet de se camoufler dans l’écorce des arbres et autres surfaces. En revanche, la partie externe, beaucoup plus vive, sert d’avertissement visuel pour les prédateurs, car le papillon monarque est toxique lorsqu’il est consommé.

Ce type d’avertissement adressé aux prédateurs est appelé aposématisme ou coloration d’avertissement. En effet, c’est une stratégie évolutive car la plupart des prédateurs associent des couleurs vives, telles que l’orange et le jaune, au poison.

Dans le cas des monarques, leur corps renferme des glycosides cardiaques, substance venimeuse pour certains animaux. En effet, le papillon monarque acquiert cette propriété lorsqu’il mange des plantes de la famille des asclépiades, lorsqu’il est sous la forme d’une chenille. Cependant, certaines espèces d’oiseaux et de rongeurs sont immunisés contre ce type de poison.

papillons monarques

Le cycle de vie des papillons monarques

Les papillons monarques peuvent mesurer entre 8 et 10 centimètres, et la distinction entre mâle et femelle est facilement reconnaissable. En effet, les mâles sont un peu plus gros et ont une tache noire au centre de chaque aile, à l’arrière. Les adultes pèsent environ un demi-gramme.

Les papillons monarques passent par quatre grandes étapes :

  1. Tout commence lorsque la femelle dépose des œufs dans les feuilles de certaines plantes du genre Asclepias, mieux connu sous le nom d’asclépiades. De plus, les œufs ne mesurent pas plus de deux millimètres et éclosent au bout de quatre à huit jours.
  2. Ensuite, les larves émergent des œufs et se nourrissent de la feuille sur laquelle elles ont été déposées par leur mère. Ils finissent par devenir des chenilles robustes avec un motif à rayures jaunes, noires et blanches sur toute leur surface. En effet, les papillons restent plus ou moins deux semaines à cette étape de chenille en fonction de la quantité de nourriture qu’ils consomment.
  3. Ensuite, lorsqu’elles ont suffisamment mangé, les chenilles se préparent à former leur chrysalide, ce qui leur permettra de commencer leur processus de métamorphose. La chrysalide est de la même couleur que le citron vert, avec des taches dorées et une bande noire. Ce processus dure 10 jours.
  4. A la fin de la transformation, le papillon monarque sort de la chrysalide. Il a une durée de vie estimée en fonction du moment de sa naissance. De plus, il convient de noter que ceux qui sont nés tôt au printemps et en été vivent entre deux et six semaines. Cependant, ceux qui sont nés à la fin de l’été et au début de l’automne vivent jusqu’à huit mois. Ce sont ces papillons monarques qui vivent la grande odyssée. La migration massive du Canada vers le Mexique et le retour.

La migration massive des papillons monarques

Les monarques d’Amérique du Nord nés à la fin de l’été sont ceux qui effectuent une migration massive du Canada vers le centre du Mexique ou de la Californie. En effet, la distance dépasse 5 000 kilomètres. Cela, dans le but d’échapper à l’hiver. En effet, la migration commence chaque automne et ils reviennent au Canada au printemps suivant.

papillons monarques

Il existe deux grandes voies de migration pour les papillons monarques. Tout d’abord, la plus connue est celle qui part du sud du Canada et qui va jusqu’au centre du Mexique, dans l’État de Michoacán. D’autre part, l’autre itinéraire est celui qui part du sud du Canada à la côte californienne aux États-Unis. 90% des monarques nés au Canada participent au premier itinéraire, tandis que les 10% restants empruntent le second.

D’autre part, pour se guider, les papillons monarques utilisent la position du soleil et l’intensité de la lumière solaire. Bien que le fonctionnement exact de cette boussole biologique reste un mystère total, car on ne sait pas comment les papillons traitent la lumière à travers leur les yeux ; c’est l’un des grands mystères de la Nature. La manière dont les papillons monarques effectuent leur migration massive chaque année à la recherche de lieux plus chauds est un incroyable mystère.

Bien que les monarques nord-américains soient les plus célèbres, il existe également dans d’autres parties du monde. C’est ainsi le cas du Nord de l’Amérique du Sud (Venezuela et Colombie) et du sud de la Floride. En effet, l’homme les a introduits ces dernières années en Australie, en Nouvelle-Zélande, à Hawaii et en Espagne.

Actuellement, les monarques sont une espèce menacée, puisque chaque année le groupe qui fait la migration de masse est de plus en plus réduit. En effet, cette diminution est due à plusieurs facteurs, dont la cause principale est l’être humain.

Le facteur qui les affecte directement est le manque de plantes d’asclépiades dû à une déforestation excessive. De plus, au cours des dernières décennies, il a été démontré que l’application d’herbicides destinés aux champs agricoles avait réduit leur population.

 

Cela pourrait vous intéresser ...
Tout sur la libellule, ce grand insecte ailé
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Tout sur la libellule, ce grand insecte ailé

La libellule est sans aucun doute l'insecte qui a le plus fasciné et éveillé la curiosité des êtres humains. Elle est la protagoniste de nombreux mythes, croyances et histoires mythologiques qui peuplent depuis des siècles l'imaginaire populaire. Vous en apprendrez davantage ci-dessous sur ce grand insecte ailé et sur son importance dans notre culture.



  • Pyle, Robert Michael (2001). Chasing Monarchs: Migrating with the Butterflies of Passage. Houghton Mifflin Books.
  • Brower, Lincoln (1999). Para comprender la migración de la mariposa monarca, 1857-1995. Mexico D.F.: Instituto Nacional de Ecología.