Pourquoi le nanisme existe-t-il dans la nature ?

23 avril, 2019
Le nanisme dans la nature est plus commun que nous le pensons. Il peut être causé par des facteurs génétiques, mais aussi par des facteurs environnementaux. Quelles sont les espèces les plus couramment touchées par le nanisme ?
 

Le nanisme dans la nature est un phénomène qui semble inhabituel. Il est rare que les humains cessent de se demander pourquoi le nanisme se manifeste plus souvent chez les Homo sapiens que chez aucune autre espèce.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les animaux ont des tailles différentes ? Dans la nature, la taille détermine la survie d’une espèce. Pour cette raison, la taille d’un animal est intimement liée à sa dynamique dans l’écosystème.

Dans les climats tempérés, les animaux sont généralement plus grands pour conserver la chaleur de leur corps. Cependant, dans les climats chauds, les animaux ont évolué vers une taille plus petite.

A son tour, la taille d’un prédateur ou d’une proie peut devenir sa plus grande force. De plus, ce n’est un secret pour personne que, dans la nature, le succès de l’accouplement dépend de la taille de l’animal.

Alors, quelle est la raison pour laquelle les espèces semblent devenir plus petites ? Y a-t-il une explication au nanisme dans la nature ?

nanisme chez les chiens

Causes communes du nanisme dans la nature

Le nanisme est un phénomène impliquant qu’un être vivant ne semble pas avoir la taille typique des autres individus de sa propre espèce. Chez l’Homme, il est facile de déterminer d’un simple coup d’œil qu’un individu souffre de nanisme.

 

Le nanisme chez l’Homme a été étudié à plusieurs reprises. À l’heure actuelle, plusieurs études affirment qu’il existe 3 raisons métaboliques et physiologiques à l’origine du nanisme.

Selon les experts, ce phénomène pourrait être dû à des causes génétiques, à des déséquilibres hormonaux ou à des carences nutritionnelles. Bien que le nanisme existe dans tous les règnes animal et végétal, les causes ne sont pas toujours les mêmes chez l’Homme et chez l’animal.

Chez l’Homme, 3 cas sur 4 sont dus à une achondroplasie, une mutation génétique. Cette mutation modifie la proportion entre les extrémités et le torse d’une personne. Bien que la taille du torse soit similaire à celle du reste de l’espèce, les extrémités sont beaucoup plus courtes.

Chez les animaux, le nanisme dû à une mutation génétique ou à un déséquilibre hormonal rare. Cependant, des cas de nanisme à l’état sauvage par achondroplasie existent et nous en avons plusieurs exemples visibles.

Le nanisme par achondroplasie est très courant chez certains types de chiens. Les teckels, ou dachsund, ainsi que les bouledogues et les bassets, sont des races affectées par le nanisme génétique. Ce nanisme raccourcit leurs jambes, bien que leur tronc soient toujours de taille normale et proportionnels à leur tête.

Cependant, puisqu’il s’agit d’une maladie génétique, ces races souffrent souvent d’un autre type de problème. En plus du nanisme génétique, elles ont souvent des problèmes de vision.

 

Nanisme insulaire chez les animaux sauvages

Il y a une autre raison qui n’est pas liée aux causes métaboliques ou physiologiques. Dans le règne animal, le nanisme évolutif est également appelé nanisme insulaire. Le nanisme insulaire est le type le plus répandu chez les animaux sauvages. Croyez-le ou non, le nanisme dans la nature est présent chez de nombreuses espèces.

Le nanisme insulaire est un processus évolutif par lequel la taille d’une espèce varie selon les ressources naturelles à sa disposition. Ainsi, dans des habitats isolés ou difficiles d’accès, les animaux ont évolué et sont devenus plus petits.

Dans les espaces où il y a peu de nourriture disponible, il y a un net avantage à avoir un petit corps. Pour cette raison, dans les habitats difficiles d’accès et où la mobilité est réduite, les proies et les prédateurs ont évolué vers le nanisme.

Certaines des espèces devenues naines à l’état sauvage sont l’éléphant nain de Bornéo, le ouistiti et les chèvres naines d’Afrique. De nombreux animaux nains sont incroyablement attendrissants en raison de leur taille particulière.

Les éléphants et les hippopotames nains sont nettement plus petits que leurs homologues “normaux”. Cependant, leur taille reste encore assez grande, c’est-à-dire qu’un éléphant nain adulte peut peser 5 000 kilogrammes.

Les chèvres naines sont des spécimens pouvant atteindre la moitié de la taille d’une chèvre adulte non naine. Une chèvre naine mesure entre 40 et 60 centimètres. Les vidéos de chèvres naines sont utilisées par beaucoup de gens pour se détendre et rigoler.

 
nanisme chez les chèvres

L’un des cas les plus importants dans la nature est celui du ouistiti nain. L’un de ces singes ne pèse que 100 grammes. Un ouistiti nain est inférieur à la taille de la paume de la main d’un humain adulte.

Animaux nains

Actuellement, certains êtres humains sont fortement attirés par les cas de nature nanique. En particulier chez les animaux domestiques, de nombreux humains recherchent les cas les plus extrêmes d’ animaux nains.

En raison du même nanisme présent dans la nature, le loup est devenu le petit chien Chihuahua. Certaines personnes préfèrent ne pas avoir de chien ou de chat, mais choisissent une autre classe d’animaux nains.

 

Parmi les animaux habituels figurent les chèvres naines et bien sûr, les cochons nains. Lesquels préférez-vous ?

 

 

Wijesinha, R., Hapuarachchi, N., Abbott, B., Pastorini, J., and Fernando, P. (2013). Disproportionate dwarfism in a wild Asian elephant. Gajah. 38, 30-32.