Thérapies élaborées pour les chiens rescapés

10 avril, 2019
Les chiens ayant subi la maltraitance et/ou l'abandon sont traumatisés. On peut remédier à ce problème et leur venir en aide au moyen de certaines thérapies efficaces.

Parfois, l’amour qu’on leur donne ne suffit par pour aider les chiens rescapés de situations d’abandon ou de maltraitance. C’est pour cela que les refuges et associations protectrices de animaux cherchent de nouvelles solutions pour que les chiens rescapés puissent s’intégrer aux nouvelles familles qui veulent les adopter. Pour cela, ils développent certaines thérapies qui font leurs preuves.

L’Agility est l’une des thérapies pour les chiens rescapés

En Espagne, au Centre de Protection Animale de Saragosse, par exemple, on recommande la pratique de l’Agility. Il s’agit d’une activité sportive à laquelle participent chiens et humains. Un guide humain doit diriger l’animal pour qu’il surmonte une série d’obstacles correctement et dans un temps imparti.

Selon ce que nous expliquent certains spécialistes, cette discipline, en plus de garantir aux chiens un bonne dose d’exercice nécessaire, leur permet de :

  • Prendre confiance et avoir moins peur (lorsqu’ils réussissent à passer les obstacles)
  • Améliorer la connexion avec leurs maîtres
  • Travailler l’obéissance d’une manière amusante
  • Développer leur synchronisation

L’Agility et la lecture de contes sont deux manières utilisées pour que les chiens rescapés de la maltraitance et de l’abandon puissent surmonter leurs traumatismes et avoir une bonne seconde opportunité de vie.

Chiens qui passent de la peur à la compétition

aider les chiens rescapés
Source : Facebook du Centre de Protection Animal de Saragosse

Les responsables du Centre donnent comme exemple le cas d’un chien appelé Albatros. Grâce à l’Agility, l’animal a pu surmonter le traumatisme de l’abandon et devenir un chien “anti-poison”.

En effet, notre ami à quatre pattes a été entrainé pour protéger ses congénères de possibles empoisonnement sur la voie publique.

Les partisans de l’Agility en guise de thérapie assurent également que des cas ont pu être résolus alors qu’ils étaient considérés comme sans espoir. Ils citent des exemples d’animaux qui paniquaient lorsqu’ils sortaient dans la rue et qui participent maintenant avec joie aux compétitions de cette discipline.

La lecture comme outil pour resocialiser les animaux maltraités

Il existe évidemment d’autres thérapies que l’Agility pour que les chiens rescapés puissent surmonter leurs expériences traumatisantes. De l’autre côté de l’Atlantique, l’American Society for the Prevention of Cruelty to Animals, aux États-Unis, utilise une méthode bien plus tranquille : la lecture de contes.

Une grande quantité de chiens sauvés de différents cas de maltraitance par la police passent par cette institution. A de nombreuses occasions, les animaux qui sont très traumatisés par leurs expériences passées ne tolèrent même pas le contact avec les humains.

Dans ces cas, les volontaires s’organisent pour, chaque jour durant une vingtaine de minutes, lire un conte aux animaux. Les animaux écoutent au travers des trous qui se trouvent sur les vitres de leurs cages.

C’est la manière qu’a trouvé cette association pour commencer une forme de socialisation. En principe, cela se réalise sans contact physique avec l’animal. Cela nous montre bien la situation délicate que traversent nos amis à poils après avoir été maltraités.

Les résultats des thérapies par la lecture pour les chiens rescapés

Les volontaires peuvent choisir le matériel de lecture qu’ils veulent. L’important, dans ce cas, est de lire avec une voix agréable et un ton tranquille.

Bien que les chiens reçoivent d’autres traitements pour surmonter leurs traumatismes, les bénéfices de la lecture sont visibles à chaque session. Par exemple, on observe comment l’animal, qui dans un premier temps se montrait peureux, en vient ensuite à s’approcher, se détendre et même remuer la queue.

Cette thérapie a donné de bons résultats avec Violet, une chienne de 2 ans qui a été trouvée dans la rue, incapable de bouger. L’animal ne présentait aucun problème physique. Elle étaient seulement paralysée par la peur qu’elle ressentait.

Des chiens maltraités qui méritent une seconde chance

thérapies pour les chiens maltraités
Source : Facebook du Centre de Protection Animal de Saragosse

Mais Albatros et Violet ne sont que 2 exemples de la grande quantité d’animaux qui souffrent de maltraitance autour du globe. Et la cruauté se manifeste de bien des manières. Parmi elles :

  • Combats clandestins
  • Surpeuplement dans des élevages clandestins
  • Utilisation dans des spectacles de cirque ou similaires
  • Maintien des chiens enchaînés, enfermés ou sous les intempéries
  • Fait de ne pas leur donner assez à manger, à boire, une attention médicale nécessaire, etc…

Le bon côté est que, comme vous pouvez le voir, beaucoup de personnes cherchent une façon d’aider ces chiens rescapés. Et elles considèrent qu’ils méritent un seconde chance.

 

Source des images : Facebook du Centre de Protection Animal de Saragosse