Un centre de sauvetage pour grands félins

La fondation Primadomus sauve des primates et des grands félins issus du trafic illégal, de l'exploitation dans le cadre de spectacles et de possessions illégales.
Un centre de sauvetage pour grands félins

Dernière mise à jour : 28 avril, 2021

Le trafic illégal d’espèces, l’utilisation d’animaux sauvages dans des spectacles ou comme attraction touristique sont les raisons pour lesquelles de nombreux grands félins se retrouvent dans un centre de sauvetage.

De nombreux animaux naissent ou finissent dans un endroit très différent de celui où ils devraient être. Le centre AAP Primadomus est l’un des centres de sauvetage de référence européens pour le sauvetage des mammifères exotiques depuis son ouverture en 2009.

Quatre ans plus tard, Primadomus a été reconnu comme le premier centre de secours officiel par CITES, un traité international pour la conservation de la nature. Poursuivez donc votre lecture si vous voulez en savoir davantage sur ces organisations essentielles.

La fondation AAP : un centre de sauvetage pour animaux exotiques

Riga et Okko Reussien étaient un couple hollandais qui, dans les années 1970, ont décidé de créer un centre de sauvetage pour les primates et petits animaux exotiques. Au départ, le couple s’occupait des animaux dans leur propre maison. 

Riga combinait cette tâche avec son travail de nuit dans une clinique vétérinaire. Bien que les débuts aient été difficiles, la Fondation Okko et Riga a progressivement créé un nouvel emplacement pour leur centre.

Outre le travail de sauvetage, AAP a participé à la création de la première législation concernant le bien-être animal et la possession de faune exotique aux Pays-Bas. Riga et Okko ont cédé la direction à David van Gennep, l’actuel directeur de la fondation, qui autrefois était un de leurs bénévoles.

La fondation est devenu encore plus professionnelle et a accru son rôle dans la législation relatives aux animaux exotiques. Primadomus a ainsi continué de croître et a changé d’adresse pour s’installer dans sa base européenne actuelle à Almere.

Son rayon d’action est néanmoins beaucoup plus grand. Il va du nord de l’Europe au sud-ouest, avec un autre centre à Villena, en Espagne.

Un tigre en pleine course.

Comment fonctionne le centre ?

Des centaines de tigres et de lions sont exploités dans des cirques, enregistrés dans des films, échangés illégalement ou vendus comme animaux de compagnie à des particuliers. Ils passent donc leur vie dans de petites cages sans pouvoir subvenir aux besoins de base de leur espèce.

Il en va de même pour d’autres espèces exotiques comme les primates. Ils sont finalement sauvés après des années de confinement et, bien que leur vie ait radicalement changé, il est très peu probable qu’ils soient réintroduits dans leur habitat naturel.

L’un des grands objectifs de la fondation AAP est de prévenir les problèmes qui rendent nécessaire le sauvetage des animaux. Une réglementation stricte des lois sur le bien-être animal et une société consciencieuse sont les piliers de base pour réduire le nombre de victimes animales.

La fondation évalue le cas lorsqu’elle reçoit des alertes sur un animal. Elle fixe alors une date pour son transport. À son arrivée au centre, chaque animal isolé doit passer par une période de quarantaine qui permet de connaître son état initial et de planifier sa rééducation physique et mentale.

Les animaux sont ensuite hébergés avec des membres de leur propre espèce. Là commence le processus de réhabilitation sociale.

Un centre de sauvetage pour les grands félins

AAA Primadomus fait partie depuis juin dernier de l’Alliance des sanctuaires de frands félins (Big Cat Sanctuary Alliance). Cette organisation tend à éliminer la possession privée et l’utilisation commerciale des grands félins.

Cette association donne davantage de voix à la fondation. De plus, l’équipe Primadomus s’engage à suivre les standards de l’alliance, puisque ses membres travaillent sans contact avec les animaux sauvages et sans faciliter leur élevage.

Actuellement, 140 animaux, dont des primates et des grands félins, résident dans le centre de sauvetage espagnol. Un bon nombre !

Les lions Reza et Aya

Le 21 mai 2015, AAP a sauvé ces deux lions, ainsi que deux autres tigres, d’un spectacle de cirque. Les félins vivaient dans des roulottes de cirque depuis treize ans à côté d’une autoroute française.

Ces animaux ont passé les premiers mois de leur séjour dans des enclos différents. Ils n’avaient en effet jamais été en contact les uns avec les autres auparavant.

Cependant, dès le premier jour, les lions sont sortis à l’extérieur des installations. Ils semblaient se reconnaître. L’équipe décida donc de les regrouper ensemble.

Les lions se sont très vite entendus. Ils vivent aujourd’hui ensemble. Reza a progressivement retrouvé ses muscles et Aya a perdu du poids grâce au régime alimentaire du centre.

Les instincts de chasse de la lionne Reza se sont révélés rapidement grâce à l’enrichissement environnemental offert par la fondation. Ils n’avaient en effet pas été totalement disparus après tant d’années de confinement. Aya, quant à lui, passe son temps à observer sa partenaire.

Grâce au travail de ce centre de sauvetage, les grands félins ont une nouvelle opportunité… Un foyer plus adapté à leurs besoins, des soins vétérinaires et la possibilité de socialiser avec d’autres animaux de la même espèce.

It might interest you...
Connaissez-vous le Centre juridique espagnol pour la défense des animaux ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Connaissez-vous le Centre juridique espagnol pour la défense des animaux ?

L'Espagne poursuit sa marche en avant dans la défense des animaux en disposant désormais de son propre centre juridique spécialisé.



  • APP Primadomus org