Y a-t-il des animaux qui ne dorment pas ?

Le sommeil est un acte commun à tous les animaux, mais beaucoup d'entre eux ne peuvent se permettre des périodes de repos de plus de quelques minutes par intermittence.
Y a-t-il des animaux qui ne dorment pas ?

Dernière mise à jour : 15 décembre, 2020

Les animaux dorment-ils tous ? Le sommeil a une raison autre que le repos. Chez les animaux, le sommeil met en route une série de mécanismes réparateurs, nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.

De plus, le sommeil déclenche d’importants processus neurologiques pour une bonne activité cérébrale. Il permet ainsi de consolider la mémoire et l’apprentissage.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n’y a pas d’animaux qui ne dorment pas, mais le temps de repos des différentes espèces est très variable. Si certains animaux peuvent dormir plus de 20 heures par jour – comme les koalas – d’autres n’ont besoin que de quelques minutes de sommeil réparateur.

Pourquoi avons-nous besoin de dormir ?

Le sommeil est un processus vital chez les animaux, car le manque de sommeil peut avoir des conséquences négatives dans les différents systèmes de l’organisme. Même les abeilles peuvent présenter un comportement anormal et erratique lorsqu’elles sont privées de repos.

Pendant notre sommeil, le cerveau ne se repose pas seulement de tous les stimuli présents dans l’environnement. Cet organe “fonctionne” également la nuit, car il consolide ce qui est appris pendant l’éveil et fixe les souvenirs de l’individu.

Y a-t-il des animaux qui ne dorment pas ?

Dans la nature, certains animaux dorment seulement quelques heures ou même quelques minutes et sont tout à fait capables de survivre de cette manière tout au long de leur vie. Les caractéristiques de leur environnement ou mode de vie conditionnent le sommeil de ces animaux. Voici quelques exemples.

Les girafes ne dorment que deux heures par jour

Ces grands herbivores n’ont besoin que de deux à quatre heures de sommeil par jour pour obtenir une nuit complète, mais ils ne dorment pas en permanence, car la plus longue période de repos ne dépasse généralement pas deux heures.

Les girafes dorment à de courts intervalles d’environ dix minutes et la plupart de ce temps est généralement un sommeil léger dans lequel elles restent debout. Lorsqu’elles sont dans la phase de sommeil profond, elles posent leur tête sur leur corps, mais ce n’est qu’une petite fraction du repos total.

Quelles sont les raisons de ce court repos ? Les girafes sont beaucoup plus vulnérables lorsqu’elles sont couchées, car les secondes qu’il leur faudrait pour se relever à l’arrivée d’un prédateur sont essentielles pour s’échapper et pouvoir se défendre.

Ce comportement de proie est présent chez d’autres animaux. C’est le cas chez les éléphants, les chevaux ou encore les moutons.

Une autre théorie qui tente d’expliquer ce repos particulier concerne la forme de l’alimentation. Les girafes – comme les autres ruminants – passent la plus grande partie de la journée à se nourrir. Des siestes courtes et espacées sont sans doute plus adaptées comme activité parallèle à l’alimentation et à la rumination.

Une girafe en train de dormir.

Les oiseaux et les dauphins peuvent dormir avec un cerveau à moitié éveillé

La science s’est toujours demandée comment il était possible que des animaux qui ont vécu la majeure partie de leur vie dans l’air ou dans l’eau puissent dormir. La réponse à cette question se trouve dans le sommeil unihémisphérique.

Les oiseaux et les mammifères aquatiques se sont adaptés à ce type de stratégie. Les dauphins en sont un exemple : ils dorment avec un seul hémisphère du cerveau éveillé.

Il y a une alternance entre les deux hémisphères. Cela permet à ces animaux de se reposer complètement pendant qu’ils respirent et nagent – ou volent – en même temps.

En dormant avec un seul hémisphère du cerveau, l’autre reste suffisamment conscient pour que l’animal fasse surface à la recherche d’oxygène. A cette particularité s’ajoute le fait qu’ils dorment avec un seul œil ouvert, à l’opposé de l’hémisphère éveillé.

Les insectes dorment-ils ?

Les insectes dorment également, mais il existe des différences dans la répartition du sommeil dans chaque groupe. Par exemple, les fourmis infatigables se reposent pendant une période d’environ quatre heures par jour, divisée en quelque 250 siestes d’environ une minute.

Ce type de repos est pratiqué par les fourmis ouvrières, nourrices et soldates. Cependant, la fourmi reine a un sommeil plus long. Bien entendu, le repos est aussi une question de privilège dans le règne animal.

Et les poissons ? Dorment-ils ?

Les poissons n’ont pas besoin de faire surface pour respirer comme les mammifères aquatiques, mais pendant leur sommeil, ils sont plus vulnérables aux prédateurs. Comme les autres animaux, les poissons ont aussi des habitudes différentes, avec des espèces diurnes, nocturnes et crépusculaires.

Pour se reposer, la plupart des poissons cherchent un endroit où se réfugier. Ils arrêtent de nager et diminuent leur activité métabolique, ce qui ressemble plus au repos qu’au sommeil.

En bref, ils font quelque chose de similaire au reste des animaux. La différence étant qu’ils ne montrent pas de sommeil profond – ils ne montrent pas de phase REM – ou du moins, c’est ce que nous pensions jusqu’à présent.

Des études récentes ont documenté pour la première fois le sommeil paradoxal chez le poisson-zèbre, un animal modèle dans les études génétiques. Ces poissons, avec lesquels nous partageons une grande partie du génome, ont des habitudes de sommeil très similaires à celles des humains.

Un poisson zèbre.

Comme nous l’avons vu dans ces lignes, tous les animaux dorment, si nous comprenons le sommeil comme un arrêt quelconque ou une activité métabolique individuelle réduite. Malgré cela, le nombre d’adaptations et de techniques liées au sommeil dans le monde animal est surprenant.

Cela pourrait vous intéresser ...
Tout ce qu’il faut savoir sur le sommeil des chiens
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Tout ce qu’il faut savoir sur le sommeil des chiens

Tout comme nous, le sommeil des chiens peut être perturbé par certains facteurs. De plus, nos compagnons à poils ont leurs propres secrets !



  • Cassill, Deby & Brown, Skye & Swick, Devon & Yanev, George. (2009). Polyphasic Wake/Sleep Episodes in the Fire Ant, Solenopsis Invicta. Journal of Insect Behavior. 22. 313-323. 10.1007/s10905-009-9173-4.
  • Jerome M. Siegel. Do all animals sleep?, Trends in Neurosciences, Volume 31, Issue  (2008), Pages 208-213.
  • Yuske Sekiguchi, Kazutoshi Arai, Shiro Kohshima. Sleep behaviour: sleep in continuously active dolphins. Nature (2006).
  • Shaw, Ethan. “How Do Giraffes Sleep?” sciencing.com, 2020.
  • Leung, L.C., Wang, G.X., Madelaine, R. et al. Neural signatures of sleep in zebrafish. Nature 571,198–204 (2019).