5 clés pour sevrer les chiots

Les chiots sont très délicats et il est essentiel de savoir en prendre soin. Le sevrage est une transition nécessaire chez tous les chiens et il est donc important de savoir comment s'y prendre.
5 clés pour sevrer les chiots

Dernière mise à jour : 05 juin, 2021

La croissance est une étape très importante chez toutes les espèces, car c’est à ce moment-là que toutes les fonctions physiologiques se développent. Les chiens, en particulier, sont susceptibles de développer des infections musculo-squelettiques s’ils n’ont pas une bonne croissance. Il est ainsi essentiel de savoir comment sevrer les chiots pour leur bien-être à long terme.

Environ 30 % des chiots meurent entre la naissance et le sevrage dans la nature, en raison du grand nombre de micro-organismes nuisibles auxquels ils sont soudainement exposés. Cela conduit à une amélioration de l’immunité canine dans la nature, mais un humain ne souhaite pas perdre trois spécimens sur dix.

Nous vous livrons ici 5 clés pour que le sevrage des chiens ne se termine pas en catastrophe. Poursuivez donc votre lecture ! 

5 clés pour le sevrage des chiots

Au début de leur vie, les chiots vivent avec leur mère et leurs frères et sœurs sans avoir besoin de manger d’aliments solides. Ils dépendent entièrement du lait de leur mère.

Pendant le sevrage, les chiots ont besoin de deux fois plus d’énergie que les chiens adultes de la même race. Et ce, car ils doivent atteindre un développement osseux et musculaire spécifique, comme l’explique les experts.

Lorsque les chiots sont sevrés, cela signifie qu’ils ne dépendent plus du lait maternel pour se nourrir. Mais attention, le processus de sevrage nécessite des connaissances préalables. Découvrez dans les lignes qui suivent quelles sont les clés pour sevrer correctement un chiot. 

Quelques golden retrievers allaités.

1. À l’heure de sevrer les chiots, prenez soin de la mère

Il est important d’offrir une alimentation agréable à la mère des chiots en fin de grossesse — les trois dernières semaines — et pendant l’allaitement. C’est le seul moyen d’assurer un bon développement chez les nouveau-nés et une stabilité chez la nouvelle mère. 

Pendant le voyage de la naissance au sevrage, la mère accomplit des tâches fondamentales pour s’assurer que les chiots grandissent en bonne santé. Ce grand travail doit être soigneusement mené. 

Les chiots naissent avec très peu d’immunité naturelle et ne la développeront pas complètement avant l’âge de 16 semaines environ. Par conséquent, ils dépendent uniquement de leur mère, qui leur fournit des défenses immunitaires grâce à son lait.

Le colostrum, un lait riche en nutriments que la mère produit pendant les premiers jours après la naissance, contient des immunoglobulines. Cette substance protège les chiots contre d’éventuelles maladies, tout en développant leur propre système immunitaire.

Cependant, ce transfert d’immunité vitale de la mère est parfois faible, de sorte que les chiots peuvent être à risque jusqu’à ce que leur propre défense immunitaire soit activée, comme l’explique les experts. Cette période du développement d’un chiot est connue sous le nom de déficit immunitaire.

Les chiots peuvent ainsi être plus vulnérables à une infection. C’est la principale raison pour laquelle bien nourrir la mère et bien prendre soin d’elle sont des tâches essentielles pour la santé de tous les membres de la famille. 

2. Sachez quel est le bon moment pour sevrer les chiots

Au cours des deux premières semaines de vie, les chiots sont sujets à la déshydratation et dépendent du lait pour vivre. Les jeunes chiens sont toujours à risque face aux infections virales, bactériennes ou parasitaires, mais une bonne nutrition pendant la grossesse, l’allaitement et la croissance aidera à réduire ces risques.

Pour éviter les problèmes, vous pouvez leur offrir des aliments secs – sans laisser de côté le lait de leur mère – à partir de 2,5 semaines et jusqu’à 4 semaines maximum. À ce moment-là, le lait ne constitue pas une ration complète pour tous les chiots. Le sevrage définitif aura lieu à 6 ou 8 semaines de vie.

3. Sachez quel type d’aliments vous devez leur fournir

Le premier aliment d’un chiot doit être très léger, avec une composition intermédiaire entre le lait et le régime de croissance. Toute nourriture proposée doit être formulée spécifiquement pour les chiots, car leur santé nutritionnelle – comme chez les chiens adultes – dépend de l’apport correct de cinq nutriments essentiels :

  • Eau
  • Protéines
  • Graisses
  • Glucides
  • Minéraux

Pour être considéré comme complet, un aliment pour chiot doit contenir tous les nutriments essentiels, à l’exception de l’eau – qui doit toujours être accessible. Ces nutriments doivent également être présents dans la bonne proportion pour assurer un bon équilibre alimentaire.

Bien que les graisses, les protéines et le calcium aient tendance à avoir une plus grande importance dans les aliments pour chiots, chacun des cinq nutriments est essentiel. Les carences en l’un de ces nutriments peuvent compromettre la santé à court ou à long terme de l’ensemble du couvain.

4. Avant de sevrer les chiots, sachez comment les nourrir 

Pendant le sevrage total, la consommation d’aliments solides doit leur apporter l’énergie et les nutriments nécessaires. Cette étape est très délicate : il faut éviter un changement brutal de régime et réguler la consommation pendant les trois premiers jours afin d’éviter les troubles digestifs.

Les aliments solides doivent être mélangés avec de l’eau tiède et trempés pendant plusieurs minutes, jusqu’à ce qu’ils aient une texture semblable à de la bouillie. Il est également important que vous preniez en compte les points suivants :

  • Offrez d’abord de la nourriture aux chiots en petites quantités et laissez-les lécher la bouillie.
  • Retirez tout aliment non consommé après environ 10 minutes.
  • Donnez-leur régulièrement de petits repas et augmentez la quantité à mesure qu’ils grandissent, en suivant les directives alimentaires qui figurent sur l’emballage des aliments.

Les chiots s’habitueront rapidement aux nouvelles saveurs et textures. Ils peuvent ensuite progressivement arrêter la nourriture humide, pour finalement ne manger que de la nourriture sèche. Lorsque les chiots ont un mois, il est important qu’ils aient de l’eau à leur disposition à tout moment. 

5. Avant de les sevrer, faites une transition 

L’arrivée des chiots dans leur nouvelle maison est une période difficile pour eux, car leur environnement change radicalement. Le chiot aura une nouvelle référence vitale – l’être humain -, un foyer plein de stimuli et une alimentation différente.

Idéalement, leur alimentation devrait passer par une période de transition, car le stress dû au changement d’environnement peut provoquer une altération de la flore intestinale. Le risque qu’ils souffrent de diarrhée et d’une infection virale ou bactérienne est plus élevé. 

Un chiot dans un champ de fleurs.

Au fil du temps, vous remarquerez des changements importants chez les chiots. Si le sevrage est adapté, vous les verrez grandir rapidement, jouer les uns avec les autres, se développer correctement et améliorer leur posture et leurs mouvements.

Cela pourrait vous intéresser ...
Deux chiots qui chassent les superbactéries
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Deux chiots qui chassent les superbactéries

Découvrez l'histoire d'Angus et Dodger, deux chiens qui chassent les superbactéries dans les hôpitaux du Canada afin d'augmenter la sécurité.