A quoi correspond le phytoplancton pour les chiens ?

19 juillet, 2020
Parmi les super aliments pour animaux de compagnie, on distingue le phytoplancton pour les chiens. Ces organismes microscopiques fournissent des teneurs élevées en acides gras, en minéraux, en antioxydants, en acides aminés et en vitamines.
 

Actuellement, le phytoplancton pour les chiens figure dans de nombreuses listes d’aliments fonctionnels du fait de leurs multiples avantages nutritionnels. Cependant, il est important de souligner qu’avant d’introduire des compléments dans l’alimentation d’un animal, il est judicieux de faire des recherches approfondies sur les divers suppléments qui existent et ceux qui conviennent le mieux à sa nature. N’hésitez donc pas à consulter un vétérinaire. Vous éviterez ainsi des complications chez l’animal.

Que faut-il savoir sur le phytoplancton ?

Le phytoplancton se compose de 2 organismes microscopiques unicellulaires : les micro-algues et les cyanobactéries. Des millions d’entre eux vivent en flottant sur les couches superficielles des mers et des masses d’eau douce, sur toute la planète. Dans les mers, 90% de la biomasse correspond à du phytoplancton.

Ces organismes ont été les premiers êtres vivants dotés de la capacité de réaliser le processus de photosynthèse. Comme nous le savons, la réduction des niveaux élevés de dioxyde de carbone et la production d’oxygène ont permis l’émergence de formes de vie supérieures.

Par ailleurs, en écologie, le phytoplancton, constitué de producteurs primaires, représente un des premiers maillons d’une chaîne alimentaire aquatique. Les espèces qui forment le phytoplancton sont dites autotrophes. Cela est dû à leur capacité à vivre et à se reproduire en profitant de la lumière du soleil par le biais de la photosynthèse. Produisant ainsi des substances organiques à partir de substances inorganiques.

 

Ces micro-organismes sont considérés comme un super aliment en raison de leur teneur importante en acides gras, en minéraux, en antioxydants, en acides aminés et en vitamines.

Le phytoplancton au microscope

Quelles espèces composent le phytoplancton ?

Il est très intéressant de savoir que le phytoplancton est extrêmement hétérogène. Il se compose effectivement de milliers d’espèces différentes. Cette grande diversité favorise la capacité d’adaptation du phytoplancton dans les conditions particulières des eaux qu’il habite.

Par conséquent, divers facteurs peuvent affecter la composition des espèces qui prédominent dans le phytoplancton. Parmi ces facteurs figurent le taux de salinité, la température, la turbidité de l’eau (due à l’intensité de la lumière qui pénètre) ainsi que la teneur en nutriments.

Il est reconnu que les organismes de phytoplancton les plus étudiés comprennent les diatomées, les dinoflagellés, les cyanophiles ou algues bleu-vert, les algues brunes et les coccolithophoridés. Chaque organisme est à son tour composé de milliers d’espèces.

Quels sont les bienfaits du phytoplancton pour les chiens ?

 

Les bienfaits du phytoplancton sont associés à sa forte teneur en nutriments. Dont les suivants :

1. Acides gras à chaîne longue: oméga-3 et oméga-6

De même que chez les êtres humains, les graisses oméga-3 et oméga-6 jouent un rôle dans une grande quantité de processus dans l’organisme des chiens. Nous savons qu’ils sont d’excellents adjuvants dans le traitement des affections cutanées, des allergies, des fonctions rénales, maladies cardiaques, des fonctions cognitives et de l’arthrite. Pour ne citer que quelques exemples.

Par ailleurs, il est intéressant de noter qu’il existe trois principaux oméga-3 : l’acide eicosapentéanoïque (EPA), l’acide docosahexaenoïque (DHA) et l’acide alpha-linolénique (ALA). Cependant, le phytoplancton d’eau douce ne produit pas d’EPA.

La formation du phytoplancton

2. Le phytoplancton pour les chiens apporte des minéraux essentiels

Les chiens ont tendance à manquer de nombreux oligo-éléments qui sont essentiels à de nombreuses fonctions biologiques fondamentales. Le phytoplancton peut représenter une source de minéraux essentiels tels que le sélénium, le magnésium et l’iode. Ils peuvent être d’une grande aide pour la digestion, la régulation hormonale, les maladies articulaires et la santé des thyroïdes.

 

Selon les eaux d’où provient le phytoplancton, il faut souligner que ces micro-organismes peuvent contenir des métaux lourds toxiques. C’est pourquoi, la qualité du produit acheté est primordiale.

3. Un apport excellent en antioxydants

Les antioxydants sont des substances qui inhibent l’oxydation qui, si elle se produit en excès, est potentiellement nocive pour les êtres vivants. Par conséquent, le phytoplancton, en raison de sa teneur en antioxydants, permet de prévenir ou de réduire les dommages cellulaires chez le chien. Les dommages oxydatifs sont typiques des maladies telles que le cancer, les maladies cardiaques ainsi que les troubles auto-immunitaires.

Un bon complément alimentaire

Même à de très faibles doses, il est prouvé que le phytoplancton peut améliorer la santé. En effet, il est bénéfique pour la mobilité des articulations, les allergies et autres troubles de la peau. De plus, il est utilisé comme adjuvant dans le traitement des maladies chroniques. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il en guérit les troubles.

Pour résumer, le phytoplancton ne représente pas un super aliment pour les chiens, bien qu’il puisse être un bon complément alimentaire (si le vétérinaire le considère comme tel).

 

 
  • Chrétiennot-Dinet, M. J., Sournia, A., Ricard, M., & Billard, C. (1993). A classification of the marine phytoplankton of the world from class to genus. Phycologia, 32(3), 159-179.
  • Delgado, M., & Fortuño Alós, J. M. (1991). Atlas de fitoplancton del Mar Mediterráneo. Scientia Marina 55(S1): 1-133
  • Tapia, J., Basualto, S., & Urrutia, R. (1996). Contenido de metales pesados en microalgas y su agua circundante. CIT Ediciones Tecnologicas, 17-21.
  • Pelegrin, Y. (2001). Algas en la “botica”. Departamento de recursos del mar de la Unidad de Mérida del Cinvestav. Rev. Avance y Perspectiva, 20.
  • Lenox, C. E. (2016). Role of dietary fatty acids in dogs & cats. Today’s Veterinary Practice Journal: ACVN Nutrition Notes6(5), 83-90.