8 gestes chez les chiens que nous interprétons mal

Parmi les gestes des chiens que les humains interprètent mal figurent le remuement de la queue et le bâillement. Cependant, il en existe bien d'autres, et vous pouvez les découvrir ici.
8 gestes chez les chiens que nous interprétons mal

Dernière mise à jour : 01 août, 2022

La longue relation entre les humains et les chiens a rendu la communication entre les deux espèces intuitive et simple. Toutefois, il y a encore des gestes chez les chiens que nous interprétons mal, car il est facile de les confondre avec des comportements similaires chez les humains.

C’est pourquoi, avant d’accueillir un de ces animaux à la maison, des recherches fondamentales sur la communication canine doivent être menées. Cette petite action facilitera grandement les choses lorsqu’il s’agira d’établir une relation saine avec le chien et une communication fluide.

Voici quelques connaissances de base sur le comportement canin : les chiens cachent leur queue entre leurs pattes lorsqu’ils ont peur, ils montrent les dents pour menacer et ils aboient pour intimider. Cependant, bon nombre de ces signaux sont plus complexes qu’il n’y paraît et sont très souvent mal interprétés. Découvrez ci-dessous plusieurs exemples.

1. Le léchage fait partie des gestes chez les chiens que nous interprétons mal

Lorsqu’un chien se lèche les lèvres, il est logique de penser qu’il est en train de regarder une succulente assiette de nourriture. C’est une association intuitive, car les chiens salivent lorsqu’ils savent qu’ils sont sur le point de manger.

Cependant, ce comportement est souvent confondu avec les coups de langue rapides, courts et répétitifs au niveau du museau. Ce dernier comportement apparaît lorsque le chien est mal à l’aise.

2. Les coups de langue rapides

La façon la plus instinctive pour les humains de montrer leur affection à leur chien consiste à serrer ce dernier dans les bras, de l’embrasser ou même de le porter dans ses bras. Il se peut que le chien donne des coups de langue rapides et brusques pendant ces actions.

Plus qu’un geste d’affection, il s’agit d’un moyen pour le chien d’apaiser un état de stress. Les chiens montrent leur affection d’autres manières, la plus importante étant celle qui consiste à se prélasser auprès de leurs maîtres. Les démonstrations d’affection humaines sont souvent envahissantes et inconfortables pour les chiens.

Connaissez-vous les noms grecs pour un chien mâle ?

3. Le “visage désolé”, un autre des gestes chez les chiens mal interprétés

L’expression du “visage désolé” est l’une des plus connues des dresseurs de chiens. En effet, les chiens sont capables de déterminer que leurs actions déclencheront une mauvaise réponse chez les humains, mais le terme « regret » est quelque peu imprécis.

Un chien ne regrette pas ses actions comme un humain. En revanche, il fera preuve de soumission lorsque vous le grondez pour un comportement inapproprié, c’est pourquoi il baisse la tête, détourne le regard ou gémit. Autrement dit, il sait qu’il a fait quelque chose que vous n’aimez pas et essaie d’apaiser votre réaction.

Il n’a pas été démontré que les chiens sont capables de ressentir du regret pour une action spécifique.

4. Les regards font partie des gestes chez les chiens mal interprétés

Pour les humains, regarder droit dans les yeux n’est une menace que dans un contexte où la violence est déjà présente. Dans tout autre contexte, ce contact visuel est normalisé et même souhaité.

Pour les chiens, en revanche, un regard fixe qui dure plusieurs secondes peut être une forme de défi. Un chien que vous regardez fixement peut donc refusez de faire ce que vous lui demandez, car il interprétera votre regard comme une menace.

5. Le bâillement

Bien entendu, les chiens bâillent quand ils ont sommeil. Mais, vous êtes-vous déjà demandé pourquoi votre chien le fait pendant que vous le grondez ? Ce n’est pas que vos paroles l’endorment…

Le bâillement fait partie des signaux d’apaisement chez le chien, à savoir ces comportements qu’il adopte pour soulager le stress dans des situations tendues. Cette action, en particulier, a pour fonction supplémentaire de montrer ses dents, de sorte que le chien envoie un message d’avertissement tout en essayant de désamorcer le conflit.

6. L’aboiement

L’aboiement d’un chien a tellement de nuances et de significations qu’il est parfois facile de se méprendre. D’un simple appel à l’attention à un avertissement de danger, c’est la vocalisation la plus utile pour ces animaux.

Par conséquent, passez du temps à analyser comment et quand votre chien aboie. De plus, si vous voulez lui apprendre à ne pas aboyer sans justification valable, vous devez d’abord découvrir les causes de ce comportement. Chaque vocalisation a une signification spécifique selon le contexte et selon le spécimen qui l’émet.

7. Les demandes d’affection, des gestes chez les chiens souvent mal interprétés

Comme le bâillement, les demandes d’affection ont une signification claire : le chien veut que vous le chouchoutiez. Cependant, il s’agit parfois d’un signal d’apaisement lorsqu’il y a des tensions dans l’environnement.

Ce n’est pas une mauvaise chose en soi, car il est sain de mener des actions pour résoudre un conflit. Vous devez simplement vous assurez que cet apaisement ne prévaut pas sur l’éducation que vous donnez à votre animal à ce sujet.

Si vous avez pris un jouet à votre chien parce qu’il l’a cassé, vous pouvez accepter sa tentative de vous calmer, mais rendez lui son jouet une fois le conflit passé.

8. Le remuement de la queue

Encore un geste que les humains interprètent souvent mal ! Lorsqu’un chien remue la queue, la première chose qui vient à l’esprit d’une personne est qu’il est heureux. C’est vrai, mais il y a une nuance à prendre en compte : ce que l’animal ressent n’est pas un bonheur en tant que tel, il s’agit d’une activation nerveuse générale.

Un chien remue la queue s’il ressent une joie intense, mais aussi s’il est nerveux ou agité. Un exemple de cela est quand il est détenu chez le vétérinaire pour effectuer une procédure, telle qu’une prise de sang. Si vous le voyez remuer la queue à ce moment-là, ce n’est pas qu’il apprécie d’être piqué avec une aiguille, mais qu’il ressent une agitation nerveuse.

Un chien qui se mord la queue.

Comme vous avez pu le constater, interpréter avec précision le comportement canin est une tâche qui nécessite de vivre avec l’un de ces animaux. C’est un processus d’apprentissage qui peut durer des années, alors soyez patient et observez attentivement chaque geste de votre animal. Bien entendu, n’hésitez pas à consulter un éthologue si vous jugez cela nécessaire.

Cela pourrait vous intéresser ...
Mon chien détourne la tête quand je m’approche de lui… Pourquoi ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Mon chien détourne la tête quand je m’approche de lui… Pourquoi ?

Un chien détourne la tête lorsqu'il interprète une action de son maître comme une tentative d'intimidation. Apprenez en plus ici sur ce comportemen...