Comment nourrir un oisillon ?

26 mars, 2018

Nourrir un oisillon est une des actions indispensable de premiers secours à effectuer si vous souhaitez sauver la vie du pauvre animal blessé. Avec un peu d’habileté, vous contribuerez à la préservation de la faune.  Dans cet article, vous trouverez quelques conseils pratiques afin de savoir comment nourrir un oisillon accidenté.

Accidents les plus fréquents chez les oisillons sauvages

Nombreux sont les oisillons qui ne parviennent pas à développer la musculature de leurs ailes à temps. A cause de ce retard, ils ont tendance à tomber s’ils essaient de prendre leur envol ou de bouger plus rapidement.

De ce fait, chez les oiseaux sauvages de petite taille, l’origine des blessures sont principalement dues à une chute du nid. Quasiment 90% de ces accidents arrivent avec des oisillons ayant seulement quelques jours à leur compteur.

Un jeune oiseau dans une cage se tient debout
Source: Juan de Dios Santander Vela

Ces oiseaux peuvent également être blessés suite à des attaques de prédateurs naturels. Cela arrive principalement lorsque leurs parents s’absentent du nid.

La dénutrition des oisillons: un danger imminent avec l’arrivée de l’hiver

L’arrivée du froid augmente le niveau de dénutrition des oisillons sauvages.

Ainsi, pour beaucoup d’espèces, notamment les espèces migratoires, il devient de plus en plus difficile de trouver des aliments pendant la période hivernale. C’est pour cette raison que l’on retrouve souvent des oisillons sous-alimentés pendant les mois les plus froids de l’année.

Ces “bébés oiseaux” n’ont pas fini de développer leur système immunitaire. Ils sont de ce fait très vulnérables. Le manque de nourriture ajouté aux intempéries et au froid crée un contexte de risque extrême pour leur santé.

J’ai trouvé un oisillon blessé: que dois-je faire?

Lorsque vous trouvez un oisillon qui a l’air faible, il est fondamental de lui fournir les nutriments nécessaires. Cela lui permettra de reprendre des forces rapidement. Dans le cas contraire, ses chances de survie seront significativement amoindries.

Il est peu probable que vous ayez sous la main, dans votre portefeuille ou dans votre voiture, la nourriture ou les outils nécessaires afin d’alimenter un oisillon. C’est pour cette raison qu’il faudra que vous récupériez l’animal et que vous l’ameniez dans un environnement favorable. Il faudra que vous agissiez avec prudence si vous avez d’autres animaux.

Avant de le déplacer, nous vous conseillons de l’envelopper dans une couverture, une serviette ou un vêtement léger. L’idéal est de couvrir ses yeux. Cela calmera l’animal car il ne verra plus de lumière. Il sera donc plus simple de le manipuler en toute sécurité.

Une fois que vous l’avez enveloppé, vous pouvez le transporter délicatement. Il sera important de maintenir la stabilité et la fermeté de votre prise afin de bouger l’oisillon le moins possible.

Il ne faut pas oublier que ces manœuvres sont palliatives. L’objectif étant de récupérer l’animal rapidement. Cependant, ne négligez pas l’aide d’un spécialiste tel que le vétérinaire. En effet, il sera indispensable que vous vous rendiez dans un centre spécialisé dans le sauvetage d’animaux avec votre oisillon rescapé.

Que faut-il donner à manger à un oisillon tombé du nid?

Vous trouverez ci-dessous 3 conseils pratiques expliquant comment nourrir un oisillon en urgence, sans compromettre sa santé.

1. Évitez de donner de l’eau à l’oisillon

Les oiseaux respirent à l’aide d’une petite fente situé dans le palais qui permet à l’air d’aller des narines vers la glotte. Si vous offrez de l’eau à un oisillon affaibli, vous courrez le risque qu’il avale de travers ou qu’il se noie.

Votre “bébé oiseau” sera capable d’obtenir une hydratation suffisante à travers la nourriture que vous lui donnerez si elle est adéquate.

2. Renseignez-vous sur l’espèce et les besoins nutritionnels de l’animal

Il est important de connaître les besoins alimentaire et intolérances de l’oisillon afin de pouvoir le nourrir correctement.

Les oisillons ont un système digestif très délicat et sont sensibles à de nombreuses substances. Certains aliments peuvent même gravement intoxiquer l’animal, pouvant même causer sa mort.

Ainsi, l’idéal est de savoir reconnaître l’espèce à laquelle appartient l’oisillon avant de le nourrir. Pour cela, la meilleure chose à faire est de contacter immédiatement un vétérinaire spécialiste des oiseaux ou un centre de secours animalier. Cependant, si ce n’est pas possible, une simple recherche sur internet devrait vous donner les informations nécessaires afin de savoir l’espèce de l’oisillon rescapé.

Cette étape est fondamentale et ne doit en aucun cas être négligée. Donner à l’oisillon de la nourriture qui ne lui est pas adapté peut le conduire à sa mort.

3. La préparation de la bouillie pour votre oisillon

Après avoir reconnu l’espèce à laquelle appartient l’oisillon rescapé et le régime alimentaire adéquat, vous pouvez commencer à préparer sa bouillie.

Un perruche et ses deux oisillons dans leur nid

Dans le cas où votre oisillon devrait se nourrir d’insectes et de larves, son régime alimentaire devra être riche en vers de farine. Vous en trouverez facilement dans les boutiques animales. L’idéal est de faire une bouillie en mélangeant les larves avec des œufs durs que vous aurez préalablement broyés.

Si votre oisillon se nourrit de graines, vous devrez préparer un mélange d’eau et de céréales en poudre riches en protéines et spécialement conçues pour les bébés. Il faudra également ajouter au mélange de la farine de germe de blé, du maïs et de l’avoine.

Tous ces aliments sont riches en protéines et faciles à trouver. Néanmoins, ils devront être complétés avec des protéines animales fraîches. Par exemple, avec de petits insectes vivants ou des vers de farine.

4. L’utilisation de la seringue pour alimenter l’oisillon avec la bouillie

L’oisillon rescapé sera affaibli et éprouvera certainement des difficultés pour s’alimenter. Il sera donc primordial que vous vous munissiez d’une petite seringue. Cette dernière vous aidera à lui administrer la bouillie.

En plus de la nourriture, il est important que vous gardiez l’oisillon dans un endroit chaud et calme où il pourra reprendre des forces. Avec un peu de patience et de dévouement, vous verrez votre petit oiseau grandir et retrouver la santé.