Les compléments alimentaires pour chats

Fournir des compléments alimentaires aux chats est une tendance croissante. Or, ces compléments ne conviennent pas à tous les chats. Poursuivez donc votre lecture pour savoir quand un chat en a besoin ou pas.
Les compléments alimentaires pour chats

Dernière mise à jour : 13 juin, 2021

La consommation de compléments alimentaires est une pratique très courante chez nous les êtres humains. Les chats domestiques, eux aussi, peuvent en consommer. Bien entendu, il sera nécessaire de consulter au préalable votre vétérinaire de confiance, car cette supplémentation n’est pas toujours nécessaire.

Les compléments alimentaires pour chats sont généralement fabriqués à partir de composants 100 % naturels. Leur objectif, comme leur nom l’indique, est de compléter l’alimentation quotidienne de l’animal.

Selon la marque, ceux-ci peuvent se présenter sous forme de comprimés, de sirops ou de capsules. Si votre chat en a besoin, gardez à l’esprit que vous devez respecter la dose recommandée par un professionnel.

Comment savoir si un chat a besoin de compléments alimentaires ?

Premièrement, pour identifier si un chat domestique a besoin de compléments alimentaires, il est nécessaire de surveiller son comportement. Si votre chat a perdu l’appétit, s’il tombe malade, s’il maigrit ou si ses poils tombent beaucoup, vous devez l’emmener chez le vétérinaire.

Avant de prescrire des compléments alimentaires, le professionnel effectuera des analyses de sang, afin de vérifier ce qui ne va pas et quels sont les produits spécifiques dont l’animal a besoin. L’âge, le type d’activité physique et la quantité de nourriture que vous fournissez sont également des variables dont il faut tenir compte.

Puis-je donner des compléments à mon chat ?

Bien sûr. Fournir des compléments est une option appropriée lorsque le chat a des carences nutritionnelles. En revanche, il n’est pas recommandé de donner au félin ces composés sans une supervision professionnelle appropriée. Cela est évident si l’on tient compte du fait que chaque chat son propre mécanisme de défense et sa façon d’assimiler la nourriture.

Par ailleurs, vous devez garder à l’esprit qu’en n’ayant pas les connaissances professionnelles – ni des tests pour déterminer les carences nutritionnelles de votre chat – il peut être contre-productif de lui fournir des compléments dont il n’a peut-être pas besoin. L’hypervitaminose est alors une possibilité si la supplémentation est mal gérée.

Clarifier ces points est essentiel. Tout changement alimentaire dans la vie d’un félin doit être validé par un professionnel. Voyons maintenant ensemble quelques exemples de compléments nutritionnels pour chats.

Un chat prend une pilule.

Les compléments alimentaires de taurine

La taurine fait partie des acides aminés essentiels pour les chats. Bien qu’une carence soit peu probable, si carence il y a, des complications peuvent survenir, telles que la dégénerescence de la rétine, la perte de l’acuité visuelle, la cardiopathie congénitale, la perte d’audition et les altérations neurologiques, entre autres.

Une carence en taurine peut être identifiée par des tests sanguins qui mesurent les niveaux de concentration en protéines – un test d’acides aminés plasmatiques – mais elle peut être suspectée si le chat ne consomme pas de protéines animales de qualité. Cela peut notamment concerner les chats dont l’alimentation est faite maison, ainsi que les chats végétariens.

Parmi les aliments riches en taurine, le poulet, le cœur de bœuf et les œufs se démarquent. Vous devez garder à l’esprit que les chats sont des animaux strictement carnivores et qu’ils tirent donc 50 % de leur énergie des aliments protéinés.

Les probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui, bien dosés, apportent des bienfaits pour la santé. Dans le cas des chats, un traitement à base de probiotiques peut améliorer les maladies inflammatoires de l’intestin, les infections gastro-intestinales, la pancréatite et certaines maladies rénales, entre autres.

Tous les aliments ne possèdent pas ces propriétés, il peut donc être intéressant de savoir s’il est pertinent d’en donner à son chat. Bien entendu, vous devrez pour cela consulter l’avis d’un vétérinaire, en tenant compte du fait que des changements gastro-intestinaux à long terme peuvent survenir chez l’animal.

Les compléments alimentaires à base de levure de bière

La levure de bière peut être considérée comme un complément multivitaminé aux bienfaits très intéressants. Bien que ce complément soit d’origine végétale, on peut trouver sur le marché des produits enrichis en taurine et d’autres vitamines.

La levure de bière est indiquée dans les processus médicaux visant à renforcer le système immunitaire et à accélérer les processus de récupération physique. Des études indiquent même que la levure de bière peut être fournie lorsque le chat manque de vitamines B.

La glucosamine

La glucosamine se trouve naturellement dans le corps des chats. Cette substance est composée de sucres et d’acides aminés. La majeure partie de sa concentration se trouve dans le liquide qui lubrifie les articulations, amortissant l’impact des mouvements.

Compte tenu du fait qu‘une de ses fonctions est de produire du cartilage, la glucosamine peut être fournie en vue maintenir une bonne santé dans ces zones. Son utilisation est également envisagée chez les chats qui souffrent d’arthrite, qui sont âgés ou obèses et dont les articulations peuvent être compromises.

Les oméga-3 et 6

Les oméga-3 et 6 sont indispensables dans l’alimentation des animaux, y compris dans celle des chats. Ce sont des substances que l’on retrouve dans l’alimentation habituelle des animaux. Parmi leurs bienfaits, figure le bon fonctionnement du cerveau, du cœur et des reins. Ils préviennent également les inflammations, les allergies et les douleurs articulaires.

Malgré ces bienfaits, des études ont montré qu’un excès de ces micronutriments peut être nocif pour la santé du chat. Cela est dû au fait qu’ils sont capables de provoquer une altération de la fonction plaquettaire, une peroxydation lipidique, le surpoids et des altérations de la fonction immunitaire, entre autres.

Ne fournissez pas ce type de compléments alimentaires sans l’approbation d’un professionnel.

Les antioxydants

La fonction essentielle des antioxydants est de lutter contre les radicaux libres qui affectent principalement les animaux adultes. Si l’on tient compte du fait qu’ils se trouvent principalement dans les fruits et légumes, vous pouvez envisager de demander à votre vétérinaire s’il est nécessaire d’en fournir à votre animal par le biais d’un complément alimentaire.

Parmi les bienfaits des antioxydants figurent le renforcement du système immunitaire, des articulations et du cœur. De même, les antioxydants tels que le bêta-carotène ont été associés à un risque plus faible de souffrir de certains types de cancer et de maladies associées à des dommages cellulaires.

Cependant, d’autres sources professionnelles stipulent exactement le contraire. Il faut donc être prudent.

Les fibres

Les fibres sont d’autres compléments alimentaires qui devraient compléter l’alimentation quotidienne des chats. Des études indiquent que ce composé est essentiel pour la santé gastro-intestinale féline, car il empêche les changements soudains dans le microbiote fécal – une communauté de micro-organismes intestinaux.

Une alimentation pauvre en fibres peut causer des problèmes digestifs, tels que la constipation ou des selles dures. Dans ce cas, un complément de fibres, comme de l’herbe à chat, ou un autre recommandé par le vétérinaire, doit être fourni à l’animal, en plus d’une bonne hydratation et d’une activité physique.

L’huile d’olive

Croyez-le ou non, l’huile d’olive apporte de nombreux bienfaits aux chats, et c’est pourquoi il existe un complément alimentaire de cette huile pour chats. C’est un excellent antioxydant, elle fournit au corps du chat de bonnes graisses pour son organisme et, comme si cela ne suffisait pas, c’est un excellent adjuvant pour la constipation.

L’huile d’olive est considérée comme essentielle dans l’alimentation domestique des chats, car elle fournit également des oméga-3.

Les compléments alimentaires sont-ils bons pour les chats ?

Comment utiliser les compléments alimentaires pour chats de manière responsable ?

Les compléments alimentaires sont nombreux ; tous présentent des avantages et des restrictions spécifiques. Gardez à l’esprit que, si vous vous êtes efforcé de fournir au chat une alimentation de qualité et complète, ces compléments ne seront pas nécessaires, du moins pas ceux dont la fonction est de combler un manque spécifique.

Pour toutes ces raisons, nous insistons de nouveau sur le fait qu’il est nécessaire de consulter un vétérinaire de confiance, de faire des bilans de suivi et de fournir au chat les compléments alimentaires dont il peut avoir besoin. Si le régime alimentaire et la routine de votre félin sont adéquats, en tant que tuteur, vous ne devriez pas craindre pour sa santé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi mon chat ne ronronne-t-il pas ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Pourquoi mon chat ne ronronne-t-il pas ?

Le ronronnement des chats est l'une de leurs plus grandes caractéristiques, mais tous ne l'émettent pas. Découvrez ici pourquoi votre chat ne ronro...



  • Gómez, L. M. (2014). Introducción a la Nutrición de Caninos y Felinos. Journal of Agriculture and Animal Sciences, 2(2).
  • Abelardo, S. H. G. (1994). Manual de conocimientos básico para el manejo del gato doméstico.
  • Chetboul, V., & Biourge, V. (2009). Enfermedades cardiovasculares adquiridas en el gato: influencia de la nutrición. Enciclopedia de la nutrición clínica felina. 1st ed. Aimargues (Francia): Royal Canin, 323-54.
  • Cañas, P. (1991). Deficiencia de taurina en felinos. Avances en Ciencias Veterinarias, 6(2).
  • Rochus, K., Janssens, G., & Hesta, M. (2014). Dietary fibre and the importance of the gut microbiota in feline nutrition: A review. Nutrition Research Reviews, 27(2), 295-307. doi:10.1017/S0954422414000213
  • Cassiano, F. C., & Reche Junior, A. (2011). Uso de prebióticos e probióticos em gatos-uma revisão. Clín. Vet., 98-104.
  • Cat, C., & Dog, L. Suplemento Nutracéutico de Fórmula Sinérgica para Favorecer un Estado de Calma en Gatos y Perros con Problemas de Ansiedad y/o Estrés Formulado en Chews de Alta Palatabilidad.
  • Barry, K. A., Wojcicki, B. J., Middelbos, I. S., Vester, B. M., Swanson, K. S., & Fahey Jr., G. C. (2010). Dietary cellulose, fructooligosaccharides, and pectin modify fecal protein catabolites and microbial populations in adult cats. Journal of Animal Science, 88(9), 2978–2987. https://doi.org/10.2527/jas.2009-2464
  • Rocha, M. A. (2008). Biotecnologia na nutrição de cães e gatos. Revista Brasileira de Zootecnia, 37(SPECIALISSUE), 42–48. https://doi.org/10.1590/S1516-35982008001300006
  • Lenox, C. and Bauer, J. (2013), Potential Adverse Effects of Omega-3 Fatty Acids in Dogs and Cats. J Vet Intern Med, 27: 217-226. https://doi.org/10.1111/jvim.12033