L'importance de la vitamine E pour les chats et les chiens

14 janvier, 2021
La vitamine E est une vitamine importante pour les chiens et les chats. Découvrez ici tout ce qu'il faut savoir !

A l’instar d’autres nutriments, les vitamines, comme la vitamine E, sont essentielles dans l’alimentation. Chacun de ces composés à caractère diététique remplit des fonctions spécifiques dans l’organisme de tout être humain ou animal.

Pourriez-vous dire quelle est la fonction de la vitamine E ? Pourquoi est-elle importante pour les chats et les chiens ? Nous passerons donc ci-après en revue toutes les informations relatives à cette vitamine qu’il convient de connaître.

Les utilisations de la vitamine E chez les chats et les chiens

Étant des membres supplémentaires de la famille, il est nécessaire de se consacrer pleinement au bien-être des animaux domestiques. Une partie essentielle de leur santé est, sans aucun doute, la nourriture. Nous discuterons donc ci-dessous de certains aspects relatifs à la vitamine E et de sa pertinence chez les chiens et les chats.

La vitamine E

Découverte en 1920, ce n’est qu’en 1980 que la vitamine E est devenue célèbre et a commencé à être connue de la population générale. Plus précisément, la vitamine E regroupe un ensemble de substances qui possèdent un important effet antioxydant. Il s’agit des tocophérols et des tocotriénols.

Sa fonction dans l’organisme

Grâce à cet effet antioxydant, la fonction de cette vitamine dans l’organisme est claire. Elle agit positivement sur le système immunitaire de l’animal. Il s’agit notamment d’un régulateur important des processus biologiques.

Plus précisément, la vitamine E protège l’organisme contre les radicaux libres. Lesdits radicaux libres sont des produits obtenus dans le métabolisme cellulaire. Le rôle de ces sous-produits secondaires dans l’organisme est négatif, car ils contribuent notamment au vieillissement cellulaire et à la déstructuration de l’ADN.

Elle protège ainsi les membranes cellulaires des dommages des radicaux. Elle renforce également le système immunitaire des chiens et des chats.

Il a par ailleurs été observé que cette vitamine est essentielle pour le développement de muscles forts. Sa présence est également bénéfique pour un système circulatoire sain. Nous sommes évidemment en présence d’une vitamine aux multiples facettes et nécessaire au bon développement de la vie.

Un chien face à de la nourriture.

Carence et excès dans l’organisme

Des symptômes spécifiques apparaissent chez les chiens et les chats lorsque l’organisme de l’animal présente une carence en vitamine. Les plus frappants sont les suivants :

  • Faiblesse musculaire.
  • Problèmes de reproduction
  • Dégénérescence de la rétine.
  • Perte de couleur du tissu adipeux.
  • Système immunitaire non protégé.

Les symptômes changent par ailleurs lorsque cette substance se trouve en excès dans l’organisme. Le signe le plus remarquable de cet excès est son effet sur la coagulation.

 Comme cela a été démontré chez le chat, la forte présence de vitamine E augmente le temps de coagulation sanguine. Des précautions doivent donc être prises chez les animaux souffrant de maladies cardiaques.

Ses contributions face aux maladies

Certaines études ont montré l’utilité de ce composé dans le traitement de certaines maladies. C’est le cas de l’étude sur le supplément de vitamine E pour traiter la dermatite atopique canine.

Selon cette recherche, le groupe de chiens ayant reçu une supplémentation en vitamine E a vu les symptômes de la dermatite s’atténuer. Plus précisément, les chercheurs ont observé une amélioration de l’état de la peau des chiens supplémentés.

D’autres études menées sur différents animaux ont montré son rôle de la dans le système immunitaire. Une étude s’est par exemple concentrée sur la truite arc-en-ciel. Les chercheurs ont nourri un groupe de poissons avec des aliments pauvres en vitamine E, et un autre groupe avec des aliments riches en vitamine E.

Les scientifiques ont conclu que les truites du premier groupe avait un taux de survie élevé, notamment lorsqu’elles s’exposaient à la bactérie Yersinia ruckeri. Ils ont ainsi démontré que le premier groupe avait un système immunitaire plus fort contre les infections.

Dans quels aliments trouvons-nous de la vitamine E ?

Ce composé important est heureusement présent dans différents aliments. Voici quelques exemples :

  • Germe de blé.
  • L’huile de foie de morue.
  • Graines de coton, de soja et de tournesol.

Nous pouvons également l’obtenir à partir de certains produits d’origine animale, comme le foie de vache ou de porc. Les aliments qui contiennent cette vitamine peuvent ainsi être inclus dans le régime BARF.

Une relation entre les acides gras et la vitamine E a par ailleurs été observée. Plus les premiers sont présents dans l’alimentation, plus il faut de vitamine E. Cela permettra de combattre la libération de radicaux libres et les dommages cellulaires et, indirectement, grâce à l’apport vitaminique, de prévenir les maladies cardiaques.

Comment donner de la vitamine E à son chien ou chat ?

Vous pouvez trouver différentes présentations sur le marché pour administrer de la vitamine E à votre chien ou chat. Les voies d’administration les plus courantes sont les suivantes :

  • Supplément vitaminique sous forme de pilules.
  • Huiles et shampooings.
  • Aliments riches en vitamine E.
  • En tant qu’ingrédient des divers aliments en conserve, semi-humides et secs.
Un chat et un chien qui mangent côte à côte.

Pour finir, il convient de noter que les principaux producteurs d’aliments pour chiens et chats mènent des recherches sur le sujet. Leur objectif est d’intégrer plus efficacement les vitamines dans leurs produits.

Les conseils et les directives énumérés dans le cadre du présent article vous permettront néanmoins de vous assurer que votre animal reçoit les nutriments nécessaires. L’animal profitera ainsi d’un repas avec un apport nutritionnel et fonctionnel adéquat.

  • Libro de bolsillo WALTHAM sobre nutrición esencial de perros y gatos. Waltham. Recogido a 26 de Octubre de 2020 en: https://www.waltham.com/sites/g/files/jydpyr1046/files/2020-05/nutritionpocketbookspanish.pdf
  • Vitamin E supplementation in canine atopic dermatitis: improvement of clinical signs and effects on oxidative stress markers. VeterinaryRecord.bmj.com. Recogido a 26 de Octubre de 2020 en: 265515826_Vitamin_E_supplementation_in_canine_atopic_dermatitis_Improvement_of_clinical_signs_and_effects_on_oxidative_stress_markers
  • El impacto de los micronutrientes en la inmunidad aminal. Recogido a 26 de Octubre de 2020 en: https://dialnet.unirioja.es/descarga/articulo/5166282.pdf