Que mangent les sangliers ?

Les sangliers ne voient pas très bien. Cependant, cette faiblesse est compensée par d'autres sens, tels que l'odorat et l'ouïe, qu'ils utilisent efficacement pour se nourrir.
Que mangent les sangliers ?

Dernière mise à jour : 01 décembre, 2021

Les sangliers sont des mammifères sauvages que l’on trouve presque partout dans le monde, soit naturellement, soit parce qu’ils ont été introduits. Cependant, ils représentent un gros problème, car ils dévastent tout sur leur passage en raison de leurs habitudes alimentaires. Nous vous invitons ici à découvrir ce que mangent les sangliers.

Il existe différentes espèces de suidés (Suidae). La plus connue est le sanglier d’Europe (Sus scrofa), dont est issu le cochon domestique. L’alimentation de ce sanglier est très variée. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus.

Les caractéristiques du sanglier

Le sanglier est un mammifère de taille moyenne : il mesure entre 90 et 160 centimètres de long et pèse jusqu’à 150 kilogrammes. Les femelles ont tendance à avoir moins de masse corporelle que les mâles : 40-70 kilos contre 70-100 kilogrammes.

L’apparence physique de cet animal est particulière. Il a une grosse tête avec de petits yeux, un cou épais et de courtes pattes à sabots (la paire avant est plus grande que l’arrière). Sa peau est dure et est recouverte d’un pelage épais et long de couleur noire, grise, brune ou rougeâtre.

Le sanglier est un animal robuste qui, de par son apparence, inspire une certaine crainte ou respect.

De plus, ces mammifères se caractérisent par leur adaptation facile à des environnements divers. Mais à condition qu’ils aient de la nourriture et de l’eau à disposition.

Dans tous les cas, ils préfèrent les endroits avec une végétation qui leur permet de se camoufler, comme les chênes verts, les forêts de feuillus, les buissons et les marais. Leur pelage leur permet de résister aux hivers froids.

Les ressources en eau leur sont indispensables non seulement pour boire, mais pour réguler leur température corporelle. Il est donc courant de voir des sangliers prendre un bain rafraîchissant dans la boue.

Un groupe de sangliers regarde la caméra.

L’alimentation des sangliers

Les sangliers ont un régime alimentaire hétérogène, composé à la fois d’organismes végétaux et animaux. Ils couvrent donc un large spectre trophique. Ils sont donc considérés comme omnivores.

Leur menu se caractérise par sa variabilité, selon la situation géographique et la saison de l’année. Ils ont tendance à augmenter leur consommation pendant l’hiver, car c’est ainsi qu’ils se préparent à résister au froid.

Les sangliers savent faire bon usage des ressources disponibles à chaque période de l’année et dans les écosystèmes particuliers qu’ils occupent, en consommant tout type de nourriture.

Ils préfèrent les plantes. Cependant, certains chercheurs prétendent que leur estomac ne peut assimiler que 30 % des protéines de cette source, puisqu’il ne s’agit pas de ruminants. Ils doivent donc compléter leur alimentation avec des animaux.

Quels végétaux mangent les sangliers ?

Les végétaux consommés par les sangliers sont variés, de même que les organes des plantes (parties aériennes et souterraines). Ils peuvent ingérer des racines, des rhizomes, des branches, des écorces, des feuilles, des fruits, des graines et des pousses. Ils consomment également des champignons, des mousses et des lichens.

Parmi leurs végétaux préférés, figurent les légumineuses, les chênes verts, les chênes, les hêtres, les châtaigniers, les graminées et autres. De plus, ils adorent les glands et les faînes. Dans certains endroits, les aliments qu’ils consomment sont issus des produits agricoles, ce qui peut causer de gros problèmes et des conflits.

Quels animaux mangent les sangliers ?

Dans le cas des proies, l’apport est également varié. Ils peuvent consommer de petites espèces de vertébrés, certains reptiles, amphibiens, oiseaux, œufs et mammifères comme les rongeurs, entre autres. Les sangliers se nourrissent également d’invertébrés, notamment des crabes, des vers, des insectes et des mollusques.

Par ailleurs, ils consomment en quantité important des charognes, puisque les sangliers profitent de tout animal mort qu’ils trouvent sur leur passage. Les espèces ingérées varient selon la situation géographique et l’habitat.

Par exemple, selon une étude, les sangliers du nord de l’Espagne complètent leur alimentation avec des charognes de chiens, de lapins, de chevreuils et de mulots.

Que mangent les bébés sangliers ?

Les bébés sangliers sont nourris au lait maternel pendant les 3 premières semaines. Passé ce délai, le régime alimentaire devient mixte : les jeunes allaitent et consomme des aliments solides. Le sevrage intervient après 4 mois.

Comment se nourrissent-ils ?

Malgré leur corps robuste, les sangliers sont agiles lorsqu’il s’agit de se nourrir, car ils utilisent leur museau et leurs sabots pour creuser sous terre. De plus, bien qu’ils ne voient pas très bien, ils ont d’autres sens plus développés, comme l’odorat et l’ouïe.

Lorsqu’ils enlèvent la terre, les suidés laissent des marques caractéristiques. Ils provoquent ainsi de grands désastres dans les récoltes. Les sangliers parcourent la terre non seulement à la recherche de racines et de tubercules, mais aussi pour rechercher des invertébrés appétissants, comme les vers de terre.

Quelques autres curiosités sur l’alimentation des sangliers

  • Les sangliers adultes ont un total de 44 dents, 22 sur chaque mâchoire. Ce sont les suivantes : 6 incisives, 2 canines, 8 prémolaires et 6 molaires par mâchoire.
  • Les jeunes ont moins de dents (28 au total) et celles-ci sont caduques.
  • La reproduction des sangliers est liée à leur masse corporelle et donc à l’alimentation. La reproduction a donc généralement lieu en période d’abondance de nourriture.
  • La première ovulation des sangliers femelles se produit lorsqu’elles atteignent un poids minimum de 30 kilogrammes, à 11 mois. Dans les milieux méditerranéens, cette période coïncide avec l’abondance des glands. Dans d’autres sites alimentaires plus pauvres, l’ovulation peut être retardée jusqu’à ce que de meilleures conditions se présentent.
  • La fertilité chez les femelles dépend aussi en partie de la masse corporelle, elle est donc liée à l’alimentation. Les javelots les plus lourds ont un plus grand nombre de jeunes que les plus petits.
  • Les femelles en gestation ont tendance à errer plus fréquemment que les mâles et les autres femelles.
  • Pour les sangliers, il est également important de boire beaucoup d’eau. Et ce, car leur régime alimentaire est essentiellement sec.
Le sanglier est un prédateur inattendu.

En résumé, les sangliers ont une alimentation très diversifiée. Ils ajustent intelligemment leur alimentation en fonction de l’habitat et de la période de l’année. De plus, leur apport nutritionnel est adéquat, car il combine végétaux et animaux, une solution ingénieuse pour leur corps robuste.

Cela pourrait vous intéresser ...
Maladie d’Aujeszky : elles touche les porcs et les sangliers
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Maladie d’Aujeszky : elles touche les porcs et les sangliers

La maladie d’Aujeszky est une maladie qui affecte les porcs d'élevage et qui peut se transmettre à d'autres espèces. Sachez-en plus ici !



  • Fernández-Llario, P. (2014). Jabalí-Sus scrofa Linnaeus, 1758. En: Enciclopedia virtual de los vertebrados españoles. Salvador, A., Luque-Larena, J. (Eds.). Museo Nacional de Ciencias Naturales, Madrid. http://www.vertebradosibericos.org/
  • Sáenz, M. (1995). Alimentación del jabalí (Sus scrofa castillanus) en el norte de España. Ecología, 9, 367-386.
  • Skewes, O., Rodríguez, R., & Jaksic, F. (2007). Ecología trófica del jabalí europeo (Sus scrofa) silvestre en Chile. Revista Chilena de Historia Natural, 80, 295-307.