Traitements et soins de la gale chez les chevaux

12 septembre, 2020
La gale est causée par des acariens et identifier les symptômes les plus communs de la maladie est essentiel pour y mettre fin. Il existe différents types de gale chez les chevaux et voici leurs traitements.
 

La gale est une maladie infectieuse qui affecte de nombreux mammifères et même les humains, même si nous ne sommes pas ses hôtes de prédilection. Cette pathologie peut devenir un problème chez les animaux de la ferme comme les chevaux car elle est contagieuse et “saute” facilement d’un animal à un autre. Ainsi, il est très probable qu’elle se propage dans l’étable si nous n’isolons pas et ne traitons pas correctement les animaux malades. Nous allons ici vous montrer comment identifier la gale chez les chevaux et vous présenter les traitements pour en venir à bout.

Qu’est-ce que la gale ?

La gale est une maladie de la peau provoquée par des acariens. Plusieurs espèces et genres de ces invertébrés dérangeants causent la gale. L’un des plus habituels est cependant le genre Sarcoptes, qui provoque beaucoup de démangeaisons chez l’animal.

Cet acarien creuse de minuscules tunnels dans la peau de l’animal, provoquant des démangeaisons que le cheval essaie de soulager en se grattant avec les dents ou les pattes, en se frottant contre quelque chose ou en se retournant par terre. Le fait de se gratter de façon aussi excessive peut déboucher sur des lésions sur la peau ou des blessures dans les zones affectées.

Les acariens se retrouvent généralement chez des animaux avec un pelage long et abondant. C’est pour cette raison que la gale est très commune chez les chevaux d’attelage, et plus particulièrement dans la zone des fanons, des crins épais qu’ils ont dans la zone inférieure des pattes, près du sabot.

 
Comment la gale chez les chevaux se manifeste-t-elle ?

Les différents types de gale chez les chevaux

Il existe différents types de gale chez les chevaux, provoquée par diverses espèces d’acariens. Il s’agit des gales :

  • Sarcoptique : il s’agit du type de gale le plus grave. Ces acariens préfèrent les zones de poils fins (tête, cou et épaules). Les femelles y creusent les tunnels pour y déposer leurs œufs, créant ainsi un prurit intense chez le cheval
  • Psoroptique : elle affecte les parties du corps recouvertes de longs poils, comme le toupet, le crin et la base de la queue. Les croûtes sont humides et les acariens restent à la surface de la peau. Cette gale est plus contagieuse que la sarcoptique mais moins grave
  • Chorioptique : ces acariens préfèrent la zone des cuisses des chevaux, surtout chez ceux qui ont beaucoup de poils dans la zone du canon et du paturon. La production de “graisse” est habituelle en tant que symptôme caractéristique
  • Démodécique : ce n’est pas un type de gale habituel chez les chevaux. La peau s’écaille mais il n’y a pas de démangeaisons

Symptômes de la gale chez les chevaux

La gale chez les chevaux peut se présenter sur tout le corps ou n’être localisée que dans des zones concrètes. Cela dépend du type d’acarien qui a infecté l’animal. Les symptômes à travers lesquels nous pouvons identifier la gale sont :

 
  • Des piaffements continus
  • Le frottement des pattes postérieures
  • Des croûtes et des papules sur la tête et les oreilles : dans la zone du cou, des plis se forment et, dans les cas les plus graves, peuvent se disséminer sur tout le corps
  • Des croûtes sur les pattes postérieures, le crin et la base de la queue

Le vétérinaire évaluera les symptômes et réalisera un examen dermatologique en cherchant le parasite responsable. Pour cela, il peut procéder à une série de tests comme le curetage ou le test du scotch sur la peau du cheval pour ensuite observer l’échantillon au microscope et confirmer qu’il s’agit d’un acarien.

Quels sont les traitements contre la gale chez les chevaux ?

Peut-on prévenir la gale ?

Quand le milieu est froid et humide, les acariens survivent pendant longtemps loin de leur hôte. Ils peuvent se transmettre à travers des fomitesc’est-à-dire que n’importe quel objet qui entre en contact avec l’être vivant peut potentiellement contenir l’agent pathogène.

Dans ce cas, il pourrait s’agir des brides, des couvertures, des selles ou de n’importe quel objet du cheval, comme la brosse, même si la forme la plus commune de contagion se fait à travers un animal infecté. Pour prévenir la gale chez les chevaux, la meilleure solution reste la bonne toilette et hygiène de l’animal.

 

La gale est prévalente chez un cheval avec un mauvais état corporel.

Comment traiter la gale chez les chevaux ?

Face aux symptômes de la gale, vous devez contacter un vétérinaire pour que votre cheval reçoive le traitement adéquat. Il est nécessaire de traiter tous les animaux qui vivent ensemble pour diminuer ou éliminer la probabilité de contagion.

Les bains au lindane sont très efficaces pour traiter la gale chez les chevaux et ils doivent être effectués de façon minutieuse. Ils doivent se répéter au bout de 10 ou 14 jours pour tuer les parasites qui auraient survécu à la première application. Les traitements oraux avec de l’ivermectine, un antiparasitaire également utilisé chez d’autres espèces d’animaux, représentent aussi une bonne solution.

 

 
  • Zoetis. Infecciones por ectoparásitos en los caballos.
  • Will A. Haddenn. Enciclopedia Veterinaria Del Caballo, 2009.
  • Vogel Colin, Ana Lima. La salud del caballo: una guía rápida para diagnosticar problemas.