Les chats souffrent-ils d'anxiété ?

06 septembre, 2020
L'anxiété est une sensation très désagréable que tout le monde connaît, mais votre chat peut-il en souffrir ?

L’anxiété est, malheureusement, une pathologie de plus en plus diagnostiquée au sein de la population générale. Nous connaissons, pour beaucoup d’entre nous, ses symptômes : suées, douleur dans la poitrine, manque de concentration et grande fatigue n’en sont que quelques exemples. Dans cette société de responsabilités et de stimuli continus, la nervosité chronique est à l’ordre du jour.

Même si cela ne semble pas être le cas, et même si l’on remet souvent en question la capacité émotionnelle des animaux non humains, les animaux de compagnie peuvent aussi ressentir de l’anxiété. En fin de compte, ce sentiment met le corps en alerte et le prépare à des situations de danger, ce qui est essentiel pour la survie dans la nature.

Nous allons ici vous montrer comment identifier les troubles anxieux chez les chats, leurs causes possibles et vous donner certains conseils généraux pour les solutionner.

Chaque animal a sa propre perception

Dans un premier temps, il faut bien garder à l’esprit que l’anxiété dépend de deux choses, principalement :

  • La nature du stimulus qui provoque cette sensation
  • La prédisposition de l’animal à la ressentir

Il ne faut pas oublier que, comme les personnes, les animaux sont des individus avec des histoires et des personnalités différentes. Par conséquent, il existe des chats plus nerveux et d’autres plus tranquilles ; ce qui provoque l’indifférence de l’un peut déclencher un cadre d’anxiété chez l’autre.

Chaque maître connaît son animal mieux que personne. Observer ce dernier pour déchiffrer ses caractéristiques émotionnelles sera donc essentiel pour le diagnostic. Malgré cela, il existe deux facteurs environnementaux généraux qui peuvent provoquer de l’anxiété chez les chats.

Un chat ressentant de l'anxiété.

Environnement physique

Certains de ces facteurs physiques favorisent l’anxiété féline :

  • L’absence de lieux qui lui permettent un usage tridimensionnel de l’espace, comme les arbres à chat, les tours ou les meubles qu’il pourrait escalader
  • Le manque d’espace individuel, c’est-à-dire un endroit où le chat pourrait s’isoler des personnes et d’autres animaux
  • La disposition inadéquate ou insuffisante des gamelles de nourriture et d’eau, surtout quand plusieurs félins cohabitent dans un même foyer : des conflits peuvent en effet se déclencher
  • Des changements dans l’environnement physique : un déménagement, changer continuellement de place les structures de jeu ou d’alimentation du chat, etc
  • Un environnement trop monotone : respecter les espaces de l’animal est une chose mais ne jamais lui fournir de nouveaux stimuli en est une autre. Les félins sont curieux par nature et de nouveaux jouets et défis sont nécessaires pour son activation mentale

Environnement social

Il existe aussi différents facteurs sociaux qui peuvent nous laisser penser que l’animal souffre d’anxiété :

  • Une mauvaise cohabitation avec d’autres animaux qui cohabitent avec le chat, qu’ils soient de la même espèce ou d’espèces différentes
  • Une mauvaise gestion de l’animal de la part de ses maîtres : trop de contacts, des punitions physiques, des cris, des bruits stridents, etc
  • L’arrivée d’une nouvelle personne à la maison, surtout s’il s’agit d’un enfant ou d’un nouveau-né qui fait beaucoup de bruit

Comment identifier l’anxiété chez un chat ?

Comme chez les personnes, les troubles anxieux peuvent se manifester d’une infinité de manière et comprennent aussi bien des symptômes comportementaux que des symptômes physiques.

La liste des signaux est extrêmement longue. Nous allons ici vous montrer quelques changements chez le félin qui devraient alerter n’importe quel tuteur :

  • Agressivité sans précédents, augmentation de la toilette et contractions spasmodiques de la musculature dorsale du tronc de l’animal. Ces symptômes sont repris dans une pathologie qui porte le nom de syndrome d’hyperesthésie féline
  • Diminution de l’envie de manger ou anorexie
  • Augmentation des périodes de repos de façon disproportionnée
  • Marquage avec de l’urine ou des excréments en dehors de la litière
Un chat dans un sac qui souffre d'anxiété.

Comment traiter l’anxiété chez les chats ?

L’anxiété peut avoir différentes causes et, en fonction de ces dernières, le traitement sera plus ou moins complexe.

Ce n’est pas la même chose de traiter un chat avec une anxiété provoquée par une phobie ou une expérience passée qu’un chat qui en souffre à cause de l’absence de stimuli à la maison.

Il est donc important de toujours connaître l’histoire de l’animal avant son arrivée à la maison et de consulter le vétérinaire en cas de changement dans son comportement.

En général, l’augmentation de stimuli fonctionne pour les troubles anxieux généralisés (sans raison concrète) car ils gardent l’animal occupé et réduisent le stress grâce à l’exercice physique. Les arbres à chat, les nouveaux jouets ou l’interaction avec le tuteur sont de bonnes options. Pour résumer, l’enrichissement environnemental est essentiel.

Dans tous les cas, si ces changements ne produisent aucun effet, il existe une série de médicaments anxiolytiques pouvant être administrés aux chats, mais toujours avec une ordonnance et sous la surveillance du vétérinaire.

 

  • Ansiedad felina, gattos.net. Recogido a 10 de junio en https://www.gattos.net/images/Publicaciones/Vanesa/ARTICULOANSIEDADFELINA.pdf