Trois maladies mentales chez les chats

01 septembre, 2020
Les maladies mentales affectent aussi la santé des animaux de compagnie : il est donc essentiel de savoir les identifier à temps. Nous allons ici vous dévoiler quelques-unes des plus habituelles chez les chats.

Les troubles du comportement peuvent être associés à des maladies mentales. Ce fait semble évident chez les êtres humains mais les animaux peuvent aussi finir par développer des pathologies qui affectent aussi bien leur état physique que mental. Chez les chats, les maladies mentales les plus communes sont le stress, la dépression et l’épilepsie.

Toutes ces altérations ont différentes origines et différents traitements. Si, en tant que propriétaire de chat, vous pensez que votre félin présente des symptômes similaires, vous devez aller consulter votre vétérinaire ou un spécialiste en comportement félin.

Nous allons dès maintenant vous présenter les trois maladies mentales les plus communes chez les félins domestiques.

1. Les maladies mentales chez les chats : le stress

Le stress chez les chats peut aussi sérieusement nuire à leur santé car il affecte le système immunitaire de façon continue et peut finir par provoquer des troubles alimentaires, des alopécies et des comportements étranges.

Un chat stressé peut devenir agressif et faire preuve de comportements compulsifs et répétitifs, comme les stéréotypies. D’autres signes clairs de stress sont :

  • Ne pas utiliser leur litière
  • Marquer les meubles de la maison, que ce soit par leur urine ou par leurs griffes
  • Afficher une hyperactivité
  • Miauler de façon excessive
  • Augmentation ou diminution de la toilette :  une toilette excessive peut provoquer des trous sur la peau, ce que l’on connaît sous le nom d’alopécie psychogène. Une grande ingestion de poils affecte aussi le système digestif

Certaines causes communes du stress peuvent être les changements dans leur espace ou leur routine, l’arrivée d’autres animaux à la maison ou le manque de stimuli suffisants en raison d’un enrichissement environnemental pauvre.

Le stress figure parmi les maladies mentales chez les chats.

Pour traiter un chat stressé, on peut penser à faciliter son adaptation aux nouveaux changements à l’aide de phéromones. On peut aussi éviter ce sentiment en passant par une bonne présentation si on accueille de nouveaux membres dans la famille ou en améliorant son enrichissement avec de nouveaux endroits de repos, des jouets, des arbres à chat, des fenêtres (sûres) par lesquelles il pourrait regarder à l’extérieur, etc.

Le stress peut ne pas entrer dans la catégorie des maladies mentales chez les chats. Or, il constitue assurément un élément déclencheur important d’altérations, aussi bien physiques que mentales.

2. La dépression

La dépression est une maladie habituelle chez les félins et elle passe souvent inaperçue. Les chats sont des animaux très sensibles. Or, n’importe quel changement peut les affecter, beaucoup plus que ce que nous pourrions croire.

Les symptômes de la dépression chez les félins peuvent se dissimuler derrière les habitudes d’un chat tranquille mais nous ne devons pas les minimiser : la dépression peut nuire à sa santé. Voici quelques signes de cette pathologie :

  • Il dort plus longtemps que d’habitude
  • Apathie : l’animal ne s’intéresse plus à ce qui l’entoure, il n’interagit plus avec ses objets, avec d’autres animaux ou avec les personnes
  • Il ne se lave plus
  • Il n’utilise plus sa litière
  • Le chat se montre farouche ou irritable quand on essaye de se lier à lui

Le manque de liberté, surtout s’il s’agit d’un chat habitué à sortir de la maison, un déménagement, passer beaucoup de temps seul, la perte d’un membre de la famille (une personne ou un autre animal), le développement d’une maladie, l’absence de stimuli ou une mauvaise alimentation sont quelques-unes des raisons qui peuvent conduire à une dépression chez les chats.

Consultez votre vétérinaire si vous pensez qu’il peut s’agir du cas de votre chat. N’administrez jamais de médicaments à votre animal sans avoir demandé conseil à un professionnel. Le stress et la dépression peuvent souvent se traiter en apportant des soins spéciaux à l’environnement du chat.

Parmi les maladies mentales chez les chats, il y a la dépression.

3. Les maladies mentales chez les chats : l’épilepsie

L’épilepsie est une altération neurologique qui produit des épisodes de convulsions transitoires. Les attaques convulsives ne sont pas toujours synonymes d’épilepsie ; elles peuvent aussi apparaître à cause de maladies endocriniennes, métaboliques, cardiovasculaires ou à cause d’une douleur aiguë.

Nous ne parlons d’épilepsie que lorsque les convulsions ont une origine intracrânienne. Une fois que le vétérinaire confirme l’épilepsie chez le félin, il essaie de trouver les éléments déclencheurs des convulsions ou de savoir si, au contraire, il s’agit d’une épilepsie idiopathique, c’est-à-dire sans causes connues.

Chez les chats, entre 15 % et 25 % des cas sont des cas d’épilepsie idiopathique. C’est pour cela que n’importe quel type de pathologie pouvant produire une épilepsie avec une cause organique est très important :

L’épilepsie idiopathique apparaît généralement chez les chats ayant entre un et trois ans et les animaux ne présentent habituellement pas d’anormalité entre les crises. Si on élimine les convulsions, il est donc difficile de les voir présenter des symptômes lors de la consultation vétérinaire.

Par ailleurs, étant donné qu’il s’agit de mouvements très brusques et exagérés, les propriétaires de chats épileptiques ont tendance à vite s’inquiéter et à être peu objectifs lorsqu’ils décrivent ce qu’il s’est passé. Les crises sont souvent courtes, elles ne durent pas plus d’une minute et, quand elles finissent, l’animal semble parfaitement aller mieux ; il file d’ailleurs vite manger.

Si vous avez déjà été témoin d’une crise épileptique ou si votre chat a eu des convulsions, même une seule fois, vous devez vous rendre chez votre vétérinaire pour qu’il fasse passer un examen neurologique à votre animal.

L’épilepsie peut se traiter par des médicaments ; on ne peut pas la guérir mais le traitement réduit la fréquence d’apparition des crises et fournit une meilleure qualité de vie à l’animal.

 

Conclusion

Comme nous avons pu le voir, les chats peuvent souffrir de maladies mentales, dans la majorité des cas déclenchées par le stress. Les symptômes, dans ces cas, sont très similaires et vous devez y être très attentifs avant que le problème ne s’aggrave.

 

  • Affinity petcare. Síntomas de un gato estresado: cómo detectarlo y tratarlo.
  • Affinity petcare. Mi gato está triste ¿tiene depresión?
  • GEMFE. Epilepsia idiopática en gatos.