Cimarron uruguayen : tout ce qu'il faut savoir sur cette race de chiens

La forte personnalité du cimarron uruguayen fait de lui un chien difficile à dresser, mais ce n'est pas impossible. S'il reçoit une bonne éducation, il deviendra un compagnon fidèle et un excellent chien de garde pour le bétail et les terres.
Cimarron uruguayen : tout ce qu'il faut savoir sur cette race de chiens

Dernière mise à jour : 14 septembre, 2021

Le cimarron uruguayen est un animal fort, avec de grandes qualités en tant que chien de garde et de berger. C’est le seul chien indigène d’Uruguay et son histoire remonte à plusieurs siècles.

Ce chien peut devenir un animal de compagnie fidèle. Cependant, certaines de ses caractéristiques font qu’il est essentiel lui fournir une bonne éducation, en plus des soins de base, afin qu’il puisse se développer dans le milieu familial de manière appropriée.

L’origine du cimarron uruguayen

L’origine du marron uruguayen est méconnue. Néanmoins, certaines informations suggèrent que ces chiens sont les descendants des chiens arrivés avec les conquérants européens sur les terres uruguayennes, en particulier l’alano Espagnol.

La sélection naturelle aurait fait son travail avec ces chiens, puisque les chiens abandonnés ou qui ont pris la fuite lors de la conquête ont dû apprendre à survivre dans un environnement qui n’était pas le leur. De ces premiers colons, sont restés les spécimens les plus forts, lesquels ont donné naissance au cimarron uruguayen actuel.

Le terme “cimarron” a été utilisé en Amérique pour désigner le passage de la domestication à l’état sauvage. Ce terme fait référence à l’emplacement du refuge de ces chiens, sur les sommets. En somme, ce terme signifie plus ou moins “celui qui vit sur les sommets”. 

La race a traversé des périodes très critiques, du fait que de nombreux spécimens ont été chassés et tués dans le passé. Et ce, parce qu’un grand nombre de spécimens se rassemblait en meute et attaquait agressivement des troupeaux, voire même des caravanes avec des personnes.

Cependant, de nombreuses personnes ont également vu le potentiel de la race en tant que chien de garde et de berger. Pour cette raison, ils ont décidé de commencer à l’éduquer chez eux. L’organisme Uruguayan Kennel Club (KCU) a établi le standard de la race en 1989. Le standard de la Fédération cynologique internationale n’est arrivé qu’en 2017.

Caractéristiques physiques

Bien qu’il puisse y avoir une grande variabilité entre les spécimens et qu’il puisse être classé comme un chien de taille moyenne à grande, certaines caractéristiques sont reconnues comme communes. Par exemple, la taille des femelles adultes varie entre 55 et 58 centimètres, tandis que celle des mâles oscille entre 58 et 61 centimètres.

Le poids des femelles varie entre 33 et 40 kilos, et celui des mâles entre 38 et 45 kilos. C’est un chien de type molosse, en raison de sa robustesse, de son corps musclé et de sa force. Ses pattes sont droites et assez musclées également, ce qui lui permet d’être très agile et d’avoir un bon équilibre. Sa queue est épaisse et basse.

En ce qui concerne sa tête, ses yeux sont en amande, de taille moyenne et de couleur foncée, ce qui donne à l’animal un regard pénétrant. Son museau est court, large et noir, bien qu’il puisse être d’une teinte différente selon son pelage.

Ses oreilles sont de taille moyenne, triangulaires et tombantes. Celles-ci ont été amputés dans le passé, mais heureusement, cette pratique est maintenant considérée comme illégale dans de nombreux pays.

Le pelage du cimarron uruguayen

Le pelage de ce chien est double, court et lisse. La partie inférieure est plus épaisse et plus dense que la partie supérieure. En ce qui concerne les tons, le motif tigré a un caractère officie. Ce chien peut également avoir des taches blanches, mais seulement au niveau de la poitrine, des jambes, de la mâchoire inférieure, de la gorge ou du ventre.

Tempérament

Ce chien a un fort caractère et est tenace dès son plus jeune âge. Par conséquent, à partir de ce moment, il doit être correctement éduqué et socialisé.

Ce chien peut être très territorial avec d’autres animaux, et devenir agressif s’il n’a pas été correctement dressé. En revanche, si le temps approprié est consacré à son dressage, ce chien sera sociable et aura un caractère équilibré.

Ce chien se distingue également par son courage et sa confiance en soi, il n’abandonne pas ses objectifs. C’est pourquoi il se montre parfois quelque peu têtu et est décrit comme un animal avec une personnalité très marquée.

Les soins à prodiguer au cimarron uruguayen

L’alimentation de ce chien doit être adaptée à la vie d’un chien énergique. Bien entendu, elle doit correspondre à l’étape dans laquelle ce chien se trouve, afin de couvrir ses besoins nutritionnels.

En raison de sa nature de chien de troupeau, de gardien et de chasse, ce chien est mieux adapté à la vie dans de grands espaces ouverts. Si cela n’est pas possible, la stimulation physique et mentale est encore plus nécessaire, car elle facilitera la vie dans les espaces plus petits.

L’exercice physique doit être intense et durer au moins une heure par jour. Ce chien doit courir et jouer pour pouvoir rester en bonne santé et libérer toute son énergie.

La pratique d’une sorte de sport avec son maître, comme le bikejoring, est une excellente idée. Lorsque l’exercice ne peut être que modéré, il doit durer plus d’une heure.

Hygiène

Le pelage de ce chien nécessite un ou deux brossages hebdomadaires, en vue d’éliminer les poils morts et les saletés les plus superficielles. Cela favorisera la santé de votre pelage. Il faut aussi limiter les bains à une fois tous les mois et demi ou 2 mois.

Les oreilles doivent être examinées et nettoyées tous les 15 à 20 jours, afin de détecter un éventuel excès de cire, la présence d’acariens ou d’autres agents pathogènes qui pourraient causer une infection à l’animal. Il faut aussi lui couper les ongles – si elles ne s’usent pas naturellement – pour éviter toute gêne ou dommage.

Éducation

Il n’est pas facile de dresser un cimarron uruguayen. En effet, cette race a acquis la réputation d’être très têtue et indépendante, des caractéristiques qui compliquent son entraînement.

Ce n’est pas un chien très docile ou obéissant au début sous les ordres de ses maîtres. Cette forte personnalité rend nécessaire de bien connaître l’animal et d’avoir des connaissances en éducation canine.

Vous devrez faire preuve de constance et utiliser le renforcement positif comme méthode d’entraînement. Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir obtenir de bons résultats, vous pouvez toujours consulter un dresseur de chiens professionnel.

Il est importance que ce chien soit socialisé dès le stade chiot. Dans le cas où ce chien entre dans la vie d’une personne en tant qu’adulte, un éducateur expert sera la meilleure option.

Santé

Pour que le cimarron uruguayen soit en bonne santé, les soins susmentionnés sont nécessaires, ainsi que des visites chez le vétérinaire pour effectuer des contrôles. De manière générale, c’est un chien en assez bonne santé. Mais certaines maladies sont courantes chez cette race. Parmi ces pathologies, figurent les suivantes :

  • Hypothyroïdie : Trouble dans lequel la glande thyroïde ne produit pas suffisamment d’hormones thyroïdiennes.
  • Dysplasie de la hanche : Il s’agit d’une instabilité de l’articulation de la hanche et est typique des grandes races.
  • Dysplasie du coude : c’est une maladie qui survient avec l’arthrose et l’arthrite du coude.
  • Torsion gastrique : Il s’agit d’une affection gastro-intestinale grave typique chez les chiens à poitrine large, comme celui-ci.
  • Obésité

Est-ce un bon animal de compagnie ?

On ne peut pas dire que le cimarron uruguayen est un animal de compagnie déconseillé. Cependant, comme nous l’avons vu, en raison de son tempérament, ce n’est pas le chien le plus approprié comme premier animal de compagnie.

Il faut faire preuve de beaucoup de patience et de persévérance dans son éducation et bien comprendre la race pour savoir la gérer. Investir dans un éducateur canin pour éviter les conflits de cohabitation est une possibilité à envisager.

Il faut garder à l’esprit que ce chien peut devenir quelque peu agressif avec les autres chiens et animaux, car son instinct de chien de garde et de chien de chasse est profondément enraciné.

Il faut bien prendre en compte ces particularités avant de prendre la décision de s’occuper d’un cimarron uruguayen. L’espérance de vie de cette race est située entre 10 et 13 ans. 

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment dresser un shar pei ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Comment dresser un shar pei ?

Pour dresser un shar pei, vous devez mettre l'accent sur la socialisation et le renforcement positif, car ce chien peut être surprotecteur et méfia...