Dalmatiens : faits curieux et principaux soins

Les dalmatiens sont des chiens reconnus dans le monde entier. Ils ont un corps musclé et élégant et se démarquent par leurs points noirs. Mais que savez-vous d'eux ? Apprenez ci-dessous quelques faits curieux sur les dalmatiens !
Dalmatiens : faits curieux et principaux soins

Dernière mise à jour : 27 février, 2022

Les chiens sont des animaux de compagnie charmants et fidèles qui, comme tout être vivant, ont des besoins fondamentaux. Cependant, ces besoins peuvent varier d’une race à l’autre. Nous nous intéressons ici à ceux des dalmatiens.

Les dalmatiens sont des chiens très intelligents qui figurent parmi les chiens les plus populaires. Ils sont devenus très célèbres grâce au célèbre film pour enfants. Apprenez-en plus sur cette race dans les lignes suivantes !

Quelques faits curieux sur les dalmatiens

Les dalmatiens ont un corps musclé. Ils peuvent mesurer jusqu’à 62 centimètres de haut et pèsent environ 32 kilogrammes.

L’origine du nom

L’histoire du dalmatien est un aspect bien documenté dans les peintures et les œuvres anciennes. Cette race est originaire de Croatie, plus précisément d’une région côtière appelée Dalmatie, d’où son nom.

Les taches des dalmatiens

L’aspect le plus frappant du dalmatien est sans aucun doute son pelage blanc tacheté de noir. Cependant, il est à noter que, à leur naissance, les chiots n’ont pas de taches : ils sont complètement blancs. Les taches apparaissent au fur et à mesure de leur croissance.

Une énergie débordante

L’apparence athlétique et élégante du dalmatien n’est pas un hasard : ces chiens se caractérisent par leur activité. C’est même l’une des races de chiens les plus énergiques. Ils ont donc besoin de courir ou de marcher pendant une grande partie de leur temps. Ils aiment être à l’extérieur, en contact avec la nature.

Tout au long de l’histoire, les dalmatiens ont joué différents rôles en raison de leur nature active et énergique. Certains d’entre eux sont utilisés comme chiens de garde, et d’autre,  comme chiens de pompiers, entre autres.

Certains dalmatiens sont sourds

Un fait inquiétant concernant ces chiens est qu’ils ont une forte prédisposition à souffrir de surdité (totale ou partielle). Les chiffres s’élèvent de 16,5 à 29,9 %. Cette maladie est congénitale, ce qui signifie qu’elle est héréditaire.

La surdité chez le chien a été associée à un manque de mélanocytes, les cellules qui produisent la mélanine ou le pigment noir chez les êtres vivants. Les dalmatiens avec un ou les deux yeux bleus sont plus susceptibles de développer la maladie.

La surdité peut compromettre la qualité de vie d’un chien, notamment si les deux oreilles sont touchées. 

Une longue espérance de vie !

Tout chien bien soigné et en bonne santé peut vivre pendant de nombreuses années. Cependant, l’espérance de vie varie d’un chien à un autre. L’espérance de vie moyenne du dalmatien oscille entre 12 et 14 ans.

Un dalmatien.

Les soins spécifiques à prodiguer aux dalmatiens

Si vous avez un dalmatien à la maison ou si vous envisagez d’en avoir un, vous devez savoir quels sont les soins à lui prodiguer pour qu’il reste en bonne santé et heureux. Nous les détaillons ci-dessous.

Alimentation

L’un des aspects les plus importants est la nutrition, qui mérite une attention spéciale. Ces chiens ont besoin de consommer une grande quantité de protéines. Cependant, les aliments doivent être à faible teneur en purine, en raison de leur métabolisme : ces chiens excrètent essentiellement de l’acide urique dans l’urine, ce qui les rend sujets aux maladies et à des problèmes rénaux. Une façon de prévenir ces conditions consiste à fournir des compléments alimentaires.

Par ailleurs, les dalmatiens ne peuvent pas consommer de viande, des friandises ni des aliments à haute teneur en sels, colorants et additifs alimentaires. L’idéal est de consulter un spécialiste.

Hydratation

Tous êtres vivants ont besoin d’eau et les dalmatiens ne font pas exception. Ils doivent toujours avoir à leur disposition de l’eau propre et fraîche. N’oubliez pas non plus qu’il s’agit d’une race très énergique, ils ont donc besoin d’un liquide constant pour se rafraîchir.

Entretien du pelage des dalmatiens

Ces chiens ont un pelage court et dur facile à entretenir. Cependant, il faut brosser ce pelage fréquemment pour éliminer les poils morts. Il est recommandé de le brosser quotidiennement ou au moins toutes les 48 heures.

Par ailleurs, il est important de mentionner que la peau des dalmatiens est sensible. Certains peuvent même souffrir de dermatite ou d’autres problèmes de peau. Utilisez donc un shampoing approprié.

Exercice physique

Comme mentionné plus haut, les dalmatiens sont des chiens très actifs, avec une énergie débordante, l’exercice quotidien ne peut donc pas manquer. Ils ont besoin d’une longue promenade à l’extérieur tous les jours, afin de brûler leur énergie. Ce sont aussi de bons candidats pour la pratique de certains sports.

Un dalmatien.

Autres soins de base à prodiguer aux dalmatiens

  • Faites attention à la santé des yeux, afin de prévenir certaines maladies et complications.
  • Nettoyez régulièrement les oreilles.
  • Gardez les ongles propres et courts.
  • Assurez une bonne hygiène bucco-dentaire.
  • Respectez le calendrier de vaccination.
  • Faites des visites de contrôle chez le vétérinaire, en particulier si une maladie est suspectée. Personne de mieux qu’un spécialiste pour dissiper les doutes, établir un diagnostic précis et prescrire des médicaments.
Cela pourrait vous intéresser ...
L’effrayante réalité des chiens en Thaïlande
My Animals
Lisez-le dans My Animals
L’effrayante réalité des chiens en Thaïlande

La réalité des chiens en Thaïlande fait partie des zones d'ombre de ce pays qui ne sont pas bien connues du monde entier.



  • Brown, W., Vanselow, B., & Walkden-Brown, S. (2003). One dog’s meat is another dog’s poison—nutrition in the Dalmatian dog. Recent Advances in Animal Nutrition in Australia, 14, 123-131.
  • Pellegrino, F., Pacheco, E., & Vazzoler, M. (2009). Trastornos de audición en perros: revisión bibliográfica y estudio clínico en el dogo argentino. Anales de Veterinaria de Murcia, 25, 5-20.
  • Sevane, N., & Dunner, N. (2014). Patologías hereditarias en el perro. Canis et Felis, 129, 64-97.