Eviter l'escroquerie en achetant un chien de race

02 juillet, 2020
Lorsque nous achetons ou que nous adoptons un chien de race, il existe quelques paramètres à prendre en compte afin de ne pas subir d'escroquerie. Quelles sont ces mesures ?
 

Le choix d’adopter un bâtard ou d’acheter un chien de race nécessite un plan préalable. Avant de commencer à partager notre foyer avec un chien, il y a de nombreux aspects à prendre en note. L’un d’eux consiste, sans aucun doute, à s’assurer de la légalité et de la sécurité de la procédure d’achat ou d’adoption d’un animal de compagnie.

Des éleveurs qui ne respectent pas la loi

Malheureusement, il existe encore de nombreuses exploitations illégales qui ne respectent pas les conditions minimales d’hygiène et de salubrité. En plus des questions fiscales exigées par les lois locales.

Au-delà du risque de se faire avoir lors de l’achat d’un chien de race, nous devons également penser au bien-être et à la santé des animaux. Dans les établissements illégauxles chiens sont maintenus dans des conditions insalubres et indignes qui menacent leur intégrité physique et émotionnelle.

Pour toutes ces raisons, il est essentiel d’être extrêmement responsable avant de continuer à financer le marché de la vente d’animaux. Bien que la meilleure solution reste l’adoption à l’achat, dans cet article, nous vous proposons quelques conseils pour éviter une escroquerie en achetant un chien de race.

Conseils pour éviter une escroquerie en achetant un chien de race

Avant de détailler la liste des conseils, nous souhaitons rappeler l’importance de choisir en toute conscience notre nouveau compagnon. Comme on dit souvent, chaque race canine possède ses propres caractéristiques physiques et sa personnalité.

 

Il est donc fondamental que nous ne pensions pas seulement aux attributs physiques pour notre futur chien. Nous devons également penser à son mode de vie, l’espace disponible dans la maison, son propre caractère, pourra-t-il s’adapter à la maison, etc.

Un chien de race avec un paquet cadeau dans la gueule

5 astuces pour éviter de se faire avoir lors de l’achat d’un chien de race

Opter pour un chenil légal et fiable

Comme nous le constatons, il existe encore une quantité innombrable de chenils illégaux dans tous les pays. Si nous nous adressons à ce type d’établissement, nous nous exposons volontairement au risque d’une escroquerie. En plus de financer le marché illégal de l’achat et de la vente d’animaux.

Pour être au moins digne de confiance, l’établissement doit respecter les règles déterminées par les normes en vigueur dans le pays ou la région. On attend également des personnes impliquées dans l’élevage de chiens qu’elles fassent preuve d’amour et de dévouement pour cette activité et de respect envers les animaux.

Si vous ne connaissez pas de chenil fiable, nous vous conseillons de consulter un vétérinaire ou un éducateur caninVous pouvez également recourir à Internet pour vérifier les établissements proches de votre domicile. Vos recherches seront ainsi mieux approfondies.

 
Un enfant qui pousse un chariot avec un chien de race dedans

Ne pas acheter un chien de race par Internet

C’est, sans nul doute, l’une des pratiques les plus risquées pour acheter un chien de race. Nous ne devons en aucun cas faire confiance à un établissement, et encore moins à un particulier, qui vend des chiots sur les réseaux sociaux ou les marketplaces.

Outre le fait de pouvoir être escroqués, nous n’avons aucune idée des conditions de salubrité et d’hygiène dans lesquelles les animaux sont maintenus. Cependant, il est parfois possible d’utiliser des chercheurs en ligne pour investiguer sur la réputation et le dossier des éleveurs.

Visiter l’installation avant de confirmer toute transaction

Même si un établissement dispose de tous les documents “en règle”, il est important de voir de ses propres yeux l’état des installations. Et, surtout, des chiens servant de progéniteurs.

L’idéal est de faire une visite avant de concrétiser toute opération. Afin de découvrir le chenil ainsi que les progéniteurs de votre futur compagnon. Au cas où la portée de chiots ne soit pas encore née, nous conseillons également une autre visite pour vérifier leur état de santé et les soins apportés aux chiots qui viennent de naître.

 

Une autre pratique consiste à solliciter les documents des progéniteurs afin de vérifier leur lignée, avant de confirmer l’achat d’un chiot. Il est possible également d’exiger une certification de la santé de l’animal.

Exiger que le pedigree soit présenté avec le chiot

La livraison du chiot doit toujours se faire en personne dans le même chenil. Autrement dit, il ne faut pas accepter que le chien soit emmené au domicile du futur propriétaire. Ou un autre lieu.

A ce moment, en plus de s’assurer de la bonne santé du chiot, il est essentiel de demander les documents qui attestent de son pedigree et de la “pureté” du chiot.

Reconsidérer l’idée d’acheter un chien de race

Enfin et surtout, il faut reconsidérer l’idée d’acheter un chien de race. Si vous vous motivez à visiter un refuge pour animaux, vous rencontrerez des chiens de race et des bâtards qui attendent de trouver un foyer.

Par ailleurs, vous bénéficierez des conseils et du soutien de professionnels et de volontaires pour choisir votre chien idéal. Vous pourrez ainsi lui apporter tous les soins nécessaires pour partager une vie saine et heureuse ensemble.

 

 
  • Universidad Autónoma de Barcelona. Comercio de pequeños animales. 2014. Extraído de: https://ddd.uab.cat/pub/trerecpro/2013/115226/compeqani.pdf
  • Desiderio Espinosa Martínez. Isabel Martínez Flores. Meritxell Martínez Navarro. 2011. FÁBRICAS DE CACHORROS. Deontología y veterinaria legal. Extraído de: https://ddd.uab.cat/pub/trerecpro/2011/85712/fabcac.pdf