Personnes âgées et chiens : une symbiose avérée

05 août, 2020
Nous savons tous que la présence d'un chien apporte de multiples avantages. Voici plusieurs études qui démontrent cette symbiose avec les plus âgés.

Nous savons tous qu’un chien égaye la maison, quel que soit l’âge des gardiens. Ces animaux sont énergiques, loyaux, affectueux et ont un haut niveau d’interaction. Cela les rend idéaux pour atténuer les moments de solitude. Pourtant, peu d’entre nous se sont aventurés à lire les preuves scientifiques qui confirment les avantages d’avoir un chien dans notre vie. Cette interaction est plus essentielle chez les personnes âgées. Nous vous montrons ici les avantages d’avoir un chien en tant que personne âgée.

Nous allons adopter une approche un peu inhabituelle. Au lieu de dresser la liste des avantages de cette symbiose, nous avons choisi plusieurs études précisent. Elles confirment objectivement les avantages pour les personnes âgées d’avoir un chien dans leur vie.

Une étude longitudinale

Cette première étude que nous vous présentons porte sur les relations entre la condition physique des personnes âgées et la présence d’un animal de compagnie dans leur quotidien :

  • Un échantillon de plus de 1000 personnes de plus de 65 ans a été prélevé. Que ces personnes soient ou non gardiennes d’un chien
  • Un questionnaire téléphonique a été administré à chacune d’entre elles. Il comprenait des questions sur la démographie et le comportement quotidien. Une échelle des activités de la vie quotidienne a également été développée. Elle comprenait des actes tels que monter des escaliers, marcher sur certaines distances, faire des exercices vigoureux, se pencher et prendre certaines postures, entre autres. Enfin, un bien-être physiologique de l’individu basé sur différentes questions a été quantifié
  • Toutes ces personnes âgées ont été suivies pendant un an

Les résultats sont éclairants. La présence d’un chien ou d’un chat dans la maison a considérablement augmenté la valeur de l’échelle des activités des personnes âgées en général.

Il est bien connu de la communauté scientifique que le maintien d’un mode de vie actif réduit la probabilité de chutes et de fractures. Cela ralentit également le processus de dépérissement osseux et musculaire lié à l’âge. Les propriétaires de chiens se promènent, font de l’exercice, jouent avec leurs chiens et interagissent à différents niveaux. Bien que cela puisse sembler peu, ce petit espace d’exercice quotidien peut être très bénéfique pour les chiens âgés.

Les bienfaits de la présence d'un chien pour les personnes âgées.

 

Assistance canine pour les personnes âgées atteintes de démence

Cette deuxième étude, publiée en 2008, vise à étudier la relation entre la thérapie animale et le développement de la démence chez les personnes âgées :

  • Un groupe aléatoire de 54 patients âgés atteints de démence a été constitué. La moitié d’entre eux ont reçu un traitement normal. L’autre moitié une combinaison de traitement normal et de thérapie assistée par les animaux dix fois par semaine
  • Un groupe d’évaluation a noté les progrès de tous les patients après 10 semaines de traitement. Les variables quantifiées comprenaient les troubles cognitifs, la présence d’états d’agitation/agression et la dépression associée à la démence

Dans le groupe témoin qui n’a suivi qu’un traitement normal, les variables décrites ci-dessus ont considérablement augmenté à la fin de la période de suivi. Dans le groupe qui a été traité par thérapie assistée par les animaux, les symptômes sont restés constants et aucune aggravation n’a été observée dans le temps chez les personnes âgées atteintes de démence.

Nous devons être conscients qu’il n’existe pas de traitement magique pour ce type de pathologie. Le fait que les personnes concernées maintiennent des variables constantes grâce aux soins apportés aux animaux constitue déjà un énorme progrès. Ces résultats montrent que la thérapie animale pourrait mettre fin aux symptômes de la dégénérescence neuropsychiatrique chez les personnes âgées.

Plusieurs études, une seule idée

Comme ces études, il en existe d’innombrables autres. Prenons l’exemple d’une étude sortie en 2014. Elle démontre que les personnes âgées qui ont un chien font en moyenne 12 % d’exercice de plus que celles qui n’ont pas cet animal dans leur vie.

L’interaction entre la personne âgée et l’animal n’apporte pas seulement un bénéfice physique. Comme les chiens, nous sommes des animaux sociaux et nous avons besoin de compagnie, même si elle provient d’une autre espèce. Dans de nombreux cas, les personnes âgées sont séparées d’une société qui va trop vite et n’a pas le temps de s’arrêter et de dialoguer. Les chiens sont loyaux, fidèles, attentifs et surtout : ils savent comprendre les émotions humaines et réagir en conséquence.

Les chats et les chiens pour les personnes âgées.

Ainsi, il existe de nombreuses preuves scientifiques pour soutenir la croyance que les chiens sont des compagnons parfaits pour soulager les symptômes dérivés de l’isolement, des maladies neurodégénératives et de l’atrophie physique, entre autres. Si vous avez trouvé cet espace intéressant, nous vous encourageons à faire des recherches indépendantes sur ce sujet fascinant. Il existe en effet de nombreuses études scientifiques qui traitent de ces idées.

 

  • Influence of Companion Animals on the Physical and Psychological Health of Older People: An Analysis of a One‐Year Longitudinal Study, Journal of the american geriatrics society. Recogido a 1 de mayo en https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/j.1532-5415.1999.tb02996.x.

  • Animal-Assisted Therapy and Agitation and Depression in Nursing Home Residents with Dementia: A Matched Case–Control Trial, ScienceDirect. Recogido a 1 de mayo en https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1064748113001784.

  • Dog ownership and physical activity in later life: A cross-sectional observational study, ScienceDirect. Recogido a 1 de mayo en https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0091743514002047.