Pourquoi y a-t-il tant de races de chiens sur la planète ?

19 novembre, 2020
De nombreuses races de chiens sont enregistrées. Certaines institutions de caractère mondial en ont reconnu plus de 500. Chacune de ces races possède ses caractéristiques propres : couleurs, tailles, comportement, caractère, etc.

Les chiens sont les mammifères les plus variés du monde. Ce sont entre autres les humains eux-mêmes qui les ont développés de cette manière, en favorisant leurs caractéristiques spécifiques.

Le chien d’aujourd’hui a évolué du loup. Il est alors devenu un mammifère complet avec de nombreuses particularités. De nombreux experts affirment qu’il n’y a pas deux chiens identiques en matière de caractère. Il existe de nombreux détails qui les différencient les uns des autres.

À quel moment les races de chiens ont-elles commencé à émerger ?

Nombreuses sont les races de chiens.

On estime que cela s’est passé il y a environ 30 000 ans. C’est à ce moment-là que les ancêtres des chiens modernes ont commencé à se séparer des loups. Et c’est alors que les premières races de chiens sont apparues.

Selon les différentes théories, l’explication pourrait être une division entre deux populations de loups. L’une d’entre elles serait devenue plus tard un chien domestique. Les loups aurait été domestiqués, car ils s’approchaient des humains pour manger les restes de nourriture. La faim et le besoin seraient donc les raisons de cette division.

Nous savons que le chien et le loup partagent de nombreuses caractéristiques, mais aussi qu’ils sont aussi très différents. Un chien adulte moderne peut se comporter comme un loup, mais comme un jeune loup. Cela dépend aussi de la race. Certains chiens ont un comportement plus “enfantin” que d’autres.

Domestication et expansion des races de chiens

La domestication des loups aurait ensuite donné lieu à leur transformation progressive en chiens par les humains. Au fil du temps, le chien s’est intégré au mode de vie de nos ancêtres. Il partageait alors leurs différentes activités quotidiennes.

Dans un processus d’expansion ultérieur, les chiens domestiques se seraient répandus sur tout le spectre international, afin d’exister dans différentes parties du monde.

Comment les races ont-elles émergé ?

Comme nos ancêtres humains distinguaient les différentes aptitudes chez les chiens, les races étaient différenciées, chacune avec sa propre particularité. Les éleveurs de chiens ont alors commencé à exploiter et même à commercialiser cette spécialisation.

Avec tous ces changements et ces adaptations, les chiens ont commencé à adopter une apparence et un comportement de plus en plus différents. Au fil du temps, en raison des mutations de la nature, du climat régional et des besoins et préférences de l’homme, les races sont devenues plus nombreuses.

Les classifications actuelles fondent la diversité des races sur les capacités des chiens. On retrouve, par exemple, la chasse, la vigilance, la loyauté, la capacité de travail, etc.

Les différences entre les races

Comment expliquer les différences entre la physionomie d’un chihuahua qui pèse un kilogramme et celle d’un saint-bernard, un chien immense ? Cela pourrait s’expliquer par des changements génétiques.

Nous ne devons pas oublier que le chien est l’animal qui présente le plus de variations en taille, poids et attitudes comportementales. Le sommeil peut aussi être une différence entre les races. Bien que les chiens aient été domestiqués il y a environ 14 000- 17 000 ans, la plupart des races se sont développées au cours des derniers siècles.

À l’époque où les humains élevaient des chiens à fourrure, ils sélectionnaient déjà certaines attitudes comme un aboiement fort (pour mieux protéger la propriété de leur maître) ou un tempérament docile (pour qu’ils soient moins susceptibles d’attaquer leur maître). En réalité, ils jouaient déjà avec la sélection génétique.

L’évolution

Nombreuses sont les races de chiens.

Parmi les premières races dont on estime qu’elles ont été favorisées en raison de leur caractère, figure le lévrier. Plus précisément le Saluki, également appelé lévrier arabe, dont le nom se traduit par “noble”.

Au cours des différentes étapes historiques, le nombre de races mixtes de chiens, souvent reconnues comme telles, a augmenté. C’est le cas du labradoodle (croisement entre un labrador et un caniche), du cockapoo (croisement entre un cocker et un caniche) et du puggle (descendant d’un carlin et d’un beagle).