Que se cache-t-il derrière le regard d'un chien ?

16 octobre, 2020
Tout personne ayant un chien conviendra que le contact visuel avec un chien est plus qu'une simple expérience sensorielle. Ces personnes décrivent souvent le regard du chien comme un regard plein de sentiments, d'amour et d'intentions.

“Il me parle avec ses yeux.” Cette expression est scientifiquement beaucoup plus fondée que vous ne pourriez le penser. Le regard d’un chien vers son maître contient de nombreux secrets, mais présente une fonction principale : l’empathie.

Nous vous encourageons à poursuivre votre lecture si vous souhaitez en savoir davantage sur cette belle et utile interaction interspécifique. Même si cela peut ne pas en avoir l’air, tout a un sens dans le monde animal.

L’importance de la communication et du regard

La reconnaissance des émotions permet aux animaux d’évaluer les intentions et les motivations d’autres congénères. Ils peuvent ainsi acquérir la capacité de réagir de manière appropriée et d’anticiper les événements.

Cela permet également de maintenir des relations à long terme et d’éviter les rencontres conflictuelles qui ne profitent à aucun des membres. De sorte qu’au-delà du simple altruisme, l’empathie animale présente une ample valeur adaptative.

“La capacité de reconnaître et de répondre de manière appropriée aux stimuli augmente la survie de celui qui émet ainsi que de celui qui reçoit le signal.”

Tout cela est applicable aussi bien entre les spécimens d’une même espèce qu’entre spécimens d’espèces différentes. Le chien apprend naturellement à identifier les expressions de l’être humain, car sa vie dépend littéralement de la bonne communication avec lui.

Le regard d'un chien en dit long.

Que ressent un chien lorsqu’il vous regarde ?

Un  chien essaie de comprendre son maître lorsqu’il fixe intensément son regard sur lui. Une étude scientifique tenta de quantifier l’efficacité de cette relation. Les étapes de cette étude furent les suivantes :

  • 17 chiens furent exposés à deux stimuli sensoriels d’origine humaine. L’un d’eux était un visage heureux ou en colère, l’autre un son de colère ou de plaisir. Ces paramètres ont été mélangés dans divers tests.
  • Ces tests furent répétés plusieurs fois pour chacun des chiens. Un monitoring releva quelles étaient les variables pour lesquelles les chiens ressentaient des préférences.

Les résultats mettent en évidence un fait très important : les chiens intègrent les émotions humaines non seulement en regardant le visage, mais aussi en identifiant les sons qui accompagnent l’expression faciale.

En effet, près de 70 % des chiens accordèrent davantage d’attention aux visages dont les vocalisations congruentes étaient en accord avec l’expression faciale (son joyeux avec un visage heureux, par exemple).

“Le niveau de compression canine est tel que certains scientifiques estiment que cette capacité est comparable à celle d’un petit enfant âgé de 2 ans ou moins.”

Un chien sait par exemple si son maître apprécie qu’il le lèche. Si c’est le cas, il classe cela comme un stimulus positif à réaliser lors de moments difficiles et de stress. Ce n’est pas un hasard si les chiens sont excessivement affectueux lorsqu’ils voient quelqu’un pleurer. Ils comprennent en effet la situation.

Au-delà de l’interprétation du regard

Si le chien regarde fixement son maître c’est que cela lui permet de comprendre ses émotions. Le regard de son maître l’affecte également. Le stress, par exemple, est un sentiment qu’il éprouve personnellement lorsqu’il est présent dans son environnement familial.

Les chiens distinguent donc parfaitement les tons et les sautes d’humeur de l’homme. Ils sont par ailleurs capables d’intégrer à travers l’odorat les hormones que nous produisons dans un état de danger, de peur et d’anxiété. Cela génère également souvent des réponses négatives chez l’animal.

Le regard d'un chien en dit long.

L’empathie est la clé de la cohabitation

Nous avons vu que lorsqu’un chien regarde votre visage, il tente, dans la plupart des cas, de vous comprendre. Mais la communication visuelle répond également à d’autres besoins. Par exemple, le chien peut également essayer d’exprimer un besoin ou une gêne.

Au-delà de la compréhension, il est essentiel d’être conscient que nos émotions affectent également le bien-être de nos animaux de compagnie. Les chiens sont en effet capables de comprendre le stress et la peur. Et non seulement ils les comprennent, mais ils les ressentent dans leur propre peau : cela les affecte donc, eux aussi.

Il est naturel que nous traversions des moments difficiles. Nous ne voulons toutefois pas dire à travers de ce qui précède qu’un maître devrait cacher ses pleurs devant son animal de compagnie. Au contraire. C’est dans ces moments-là que son amour ou son affection est le plus nécessaire.

Il convient en tout état de cause d’éviter de crier ou d’émettre des bruits forts malgré le stress que nous ressentons. Cela sera bon tant pour nous que pour votre animal de compagnie.

  • Albuquerque, N., Guo, K., Wilkinson, A., Savalli, C., Otta, E., & Mills, D. (2016). Dogs recognize dog and human emotions. Biology letters12(1), 20150883.