Stress chez les cobayes : tout ce que vous devez savoir

Pour éviter le stress chez les cobayes, nous devons nous assurer de leur donner les meilleurs soins possibles, et pas seulement sur le plan de l'alimentation.
Stress chez les cobayes : tout ce que vous devez savoir

Dernière mise à jour : 13 mai, 2020

Même si les cobayes sont des animaux que l’on ne voit pas souvent chez le vétérinaire, à moins qu’ils aient un problème de santé très évident, ils peuvent avoir besoin de certains soins à certains moments. Ainsi, le stress chez les cobayes peut être l’une des causes qui nous poussent à consulter un vétérinaire.

Aux côtés des hamsters, les cobayes sont les rongeurs les plus populaires en tant qu’animaux de compagnie. En principe, il semblerait que ce soient des animaux qui n’aient pas trop de préoccupations, mais cela ne veut pas dire qu’ils n’en ont pas. Approfondissons ce point dès maintenant.

Les cobayes peuvent-ils souffrir de stress ?

Les rongeurs sont très sensibles au stress. Pour comprendre ce point, il faut se rappeler que, dans la nature, ces animaux sont des proies faciles pour de nombreux prédateurs. Le stress joue donc un rôle important dans leur survie.

Même quand ils sont dans une maison, à l’abri des prédateurs, la santé des cobayes reste très délicate. Ainsi, pour garder un cobaye en bonne santé et heureux, il faut prendre soin de beaucoup d’aspects de sa vie : alimentation, hydratation, exercice, parasites…

Lorsque ces aspects ne sont pas bien surveillés, le stress peut se manifester et provoquer des problèmes de santé comme la chute des poils ou renforcer différentes maladies dont peut souffrir l’animal.

Certains symptômes de stress chez les cobayes sont :

  • Irritabilité ou agressivité : les cobayes, en soi, ne sont pas des animaux qui font preuve d’agressivité ; s’ils deviennent agressifs, nous pouvons imaginer que quelque chose ne va pas
  • Toilette excessive : les cobayes, comme d’autres rongeurs, se lavent quotidiennement avec leur langue et leurs pattes
  • Problèmes digestifs
  • Diarrhées : il peut s’agir d’un symptôme de stress. Elles peuvent aussi empirer à cause de cette situation
  • Problèmes de peau et de poil : l’alopécie peut être un symptôme caractéristique et est un motif commun de consultation chez le vétérinaire
Le stress chez les cobayes peut provoquer la chute de poils

Conseils pour réduire le stress chez les cobayes

Le stress affecte directement la santé délicate des cobayes. La meilleure façon de le réduire est donc de le prévenir à travers une vie saine et heureuse.

1. N’oubliez pas que les cobayes sont des animaux sociaux

Les cobayes (ou cochons d’Inde) sont des animaux grégaires. Dans la nature, ils forment des colonies ; c’est pour cette raison qu’il est recommandé d’en avoir plus d’un à la maison.

Étant donné qu’il s’agit d’animaux sociaux, le fait de se sentir entourés réduit considérablement leurs niveaux de stress. Or, ceci n’est pas toujours possible. Si vous avez un cobaye, assurez-vous de lui prêter suffisamment attention.

Ils se montrent également sociables avec l’être humain mais, au début, ils sont un peu effrayés par les personnes qu’ils ne connaissent pas.

Il est nécessaire de travailler progressivement la relation, en respectant l’espace de l’animal, jusqu’à ce qu’il s’habitue à notre présence. Une fois que l’animal se laisse porter ou caresserla manipulation doit être douce et tranquille, sans mouvements brusques.

2. Faites attention à leur alimentation

Les cobayes sont des animaux herbivores et leur alimentation doit se composer de fourrages, de légumes, de fruits et de foin. Par ailleurs, il est important de se rappeler que ces animaux ne synthétisent pas de vitamine C : il faut donc la rajouter en tant que supplément à leur alimentation ou à travers des aliments qui en contiennent en grandes quantités, comme les kiwis, les fraises, les agrumes, les poivrons ou les épinards.

Pour limiter le stress chez les cobayes, veillez à leur alimentation

3. Diversifiez leur milieu

Ces rongeurs ont besoin de bouger et de faire de l’exercice pour éviter l’obésité. Pour les aider, nous pouvons les sortir tous les jours de leur cage et les laisser aller partout, en les surveillant. Par ailleurs, de nombreux objets peuvent être utiles pour diversifier leur milieu.

4. Nettoyez leur cage

Il est fondamental de garder leur cage propre, avec de la nourriture et de l’eau fraîche. Pour cela, nous devrons la nettoyer au moins une fois par semaine, en utilisant un désinfectant qui n’irrite pas leur peau ou leurs muqueuses et en retirant les restes de nourriture et de copeaux sales. Il est également conseillé d’appliquer un produit contre les parasites comme les acariens, les puces, les poux.

  • Le stress affaiblit le système immunitaire et laisse l’organisme plus vulnérable face aux infections causées par les parasites
  • Les démangeaisons provoquées par des maladies comme la gale peuvent produire beaucoup de stress chez un cobaye

 

Les cobayes, une compagnie thérapeutique contre le stress

Il est de plus en plus commun d’entendre parler de thérapie avec les chiens, les chevaux, les chats… Mais, ce qui est surprenant, c’est de voir que les cobayes sont aussi de bons animaux de thérapie.

Les cobayes apportent beaucoup de bénéfices dans la thérapie avec les enfants atteints du trouble du spectre de l’autisme, en réduisant l’anxiété que leur produit le contact avec des adultes. Ils les aident aussi à mieux se concentrer face à des tâches qui impliquent de se lier aux autres ou à prendre des initiatives au moment d’interagir avec d’autres personnes.

L’effet anti-stress des cobayes peut se combiner à d’autres types de thérapies pour faciliter la sociabilisation de ces enfants et faciliter leur adaptation dans la société.

 

It might interest you...
S’occuper d’un cochon d’Inde : 5 erreurs fréquentes
My AnimalsLisez-le dans My Animals
S’occuper d’un cochon d’Inde : 5 erreurs fréquentes

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre pour bien s'occuper d'un cochon d'Inde ? C'est ce que nous vous expliquons dans cet article.



  • Zotal laboratorios. Cobayas, enfermedades más comunes y cuidados, 2019.
  • Psicología y Mente. Las cobayas tienen un efecto positivo en los jóvenes con Autismo.
  • Centro veterinaro Barbanza. Enfermedades más frecuentes en cobayas y cómo prevenirlas, 2016.