Tumeurs chez les hamsters : causes, symptômes et traitements

03 avril, 2021
Il est courant qu'un hamster ait une tumeur pendant ses vieux jours. C'est pourquoi nous vous disons ici tout ce qu'il faut savoir sur les tumeurs chez les hamsters.

Les tumeurs chez les hamsters sont assez fréquentes. Un pourcentage élevé de ces animaux présentera une bosse sur le corps à un moment de leur vie, qui est plus longue que celle de leurs parents sylvestres. Un tuteur peut facilement trouver une tumeur sur son animal lorsqu’il le manipule.

Si c’est le cas, il faut se rendre chez le vétérinaire. Heureusement, la plupart des tumeurs chez les hamsters ne sont pas dangereuses. Elles peuvent en effet être retirées.

Si l’animal développe une masse étrange facilement palpable, ne paniquez pas, mais ne la minimisez pas non plus. Nous vous disons ci-après tout ce qu’il faut savoir sur cette pathologie chez les hamsters.

Les causes possibles de tumeurs chez les hamsters

Comme pour les autres animaux, y compris les humains, les causes de nombreuses tumeurs sont inconnues. Il peut également arriver que la masse résulte de plusieurs facteurs, ou même de raisons génétiques et héréditaires.

Il faut savoir qu’une tumeur n’est rien d’autre qu’une prolifération cellulaire anormale sans aucune fonction. Il existe principalement 2 types de tumeurs : bénignes – qui n’ont pas la capacité de se propager – et malignes, qui peuvent atteindre n’importe quelle partie du corps, provoquer des maladies et mettre fin à la vie de l’animal.

Heureusement, seulement 4 % des hamsters domestiques souffriront d’une tumeur maligne. La plupart de ces masses tissulaires sont constituées de néoplasmes bénins qui, s’ils sont trouvés dans un endroit accessible, peuvent être facilement retirés.

Les tumeurs malignes les plus courantes chez les hamsters sont les lymphomes ganglionnaires, le cancer des glandes surrénales et les adénocarcinomes utérins. Dans ces cas, les chances de survie sont minimes, en raison du taux élevé de métabolisme de ces animaux.

Un hamster sur fond rose.

Les signes cliniques : comment savoir si un hamster a une tumeur ?

Les tumeurs bénignes, si elles sont sous la peau, sont faciles à détecter, à condition de manipuler l’animal quotidiennement et connaître le corps de ce dernier. Si vous connaissez parfaitement l’anatomie de votre animal, vous remarquerez efficacement toute irrégularité.

Les tumeurs bénignes, à moins qu’elles ne se trouvent dans une zone qui rend les mouvements difficiles – comme l’aine et les aisselles ou à l’intérieur de la bouche – ne provoquent pas de symptômes. En revanche, si la tumeur se situe dans un organe interne – qu’elle soit bénigne ou non – des symptômes peuvent apparaître tels que :

  • Anorexie ou manque d’appétit.
  • Augmentation de la soif, ce qui se produit surtout dans les tumeurs de la glande surrénale.
  • Comportements de dissimulation.
  • Excréments anormaux.
  • Gain ou perte de poids alors que l’animal mange la même quantité de nourriture. Cela concerne fréquemment les tumeurs de la glande surrénale.
  • Manque de toilettage.
  • Perte anormale de poils, notamment en plaques.

Chacun de ces signes cliniques peut avoir un lien avec le développement d’une tumeur. Il est donc essentiel d’informer le vétérinaire de l’état général de l’animal lors des semaines qui précédèrent la consultation.

Ces signes sont souvent les mêmes que ceux d’autres pathologies en lien avec des déséquilibres hormonaux et non avec le cancer.Un diagnostic vétérinaire correct est donc essentiel dans ces cas. Vous devriez donc toujours consulter un vétérinaire spécialisé dans les animaux exotiques.

Existe-t-il un traitement ?

Généralement, le traitement des tumeurs chez les hamsters est l’excision. Lorsqu’un vétérinaire examine un hamster, il peut également effectuer des ultrasons ou des échographies pour déterminer la position exacte de la masse cellulaire.

Une fois qu’il dispose de ces informations, il saura s’il peut retirer la tumeur ou non. Si tel est le cas, il ne faudra pas perdre de temps et la retirer de l’animal dès que possible afin d’éviter l’apparition de complications.

Les hamsters peuvent être anesthésiés avec des produits pharmaceutiques à inhaler. Il n’existe donc pas plus de risque inhérents à cette procédure que pour les autres espèces.

En revanche, les chirurgies sur de si petits animaux sont très dangereuses : une hypothermie ou une perte de sang plus importante peut empêcher le hamster de se réveiller. Des chirurgies mettant excessivement en danger l’animal sont toutefois très rares.

Cela est en effet peu courant car la grande majorité des tumeurs retirées sont très proches de la peau. De plus, il convient de savoir si l’on souhaite mettre un animal domestique d’une espérance de vie d’environ 2 ans dans une salle d’opération alors qu’il a plus d’un an.

Une main qui nourrit un hamster.

Les hamsters ont une espérance de vie très courte et des tumeurs apparaissent généralement à la fin de celle-ci. Il est donc parfois préférable de laisser la nature suivre son cours et n’agir que lorsque la qualité de vie de l’animal est trop réduite.

  • Donnelly, T. M. (2004). Disease problems of small rodents. Ferrets, Rabbits, and Rodents, 299.
  • Hosseininejad, M., Dezfoolian, O., Hosseini, F., & Kabir, F. R. (2008). Lymphoma in Syrian hamster. Pakistan journal of biological sciences: PJBS, 11(18), 2289-2290.
  • Kondo, H., Onuma, M., Shibuya, H., & Sato, T. (2008). Spontaneous tumors in domestic hamsters. Veterinary pathology, 45(5), 674-680.
  • Jelinek, F., Felsberg, J., & Mestan, M. (2013). Familial incidence of mammary gland tumours in the Djungarian hamster (Phodopus sungaros): a case report. Veterinarni Medicina, 58(8).