Le syndrome vestibulaire chez les lapins

Les lapins, comme tout autre animal de compagnie, ont leurs propres maladies. Dans cet article, nous parlons du syndrome vestibulaire.
Le syndrome vestibulaire chez les lapins

Dernière mise à jour : 17 mai, 2020

Les lapins sont des boules de poils adorables, douces et moelleuses. De plus en plus de foyers souhaitent avoir cet animal de compagnie à câliner. Cependant, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’êtres vivants, et qu’ils peuvent donc développer des maladies qui doivent être traitées correctement. Parmi ces maladies possibles, nous évoquerons aujourd’hui une pathologie qui mérite une attention particulière. Nous faisons référence au syndrome vestibulaire chez les lapins. En raison de sa complexité, ce cadre clinique représente parfois un véritable défi de diagnostic pour les vétérinaires.

Un lapin touché par le syndrome vestibulaire

Syndrome vestibulaire chez les lapins

C’est l’une des maladies neurologiques les plus fréquentes et les mieux étudiées chez cette espèce. Son tableau clinique se constitue d’une série de signes liés, pour la plupart, au système vestibulaire. Ce dernier représente un ensemble de structures situées dans l’oreille et qui sont responsables du maintien de l’équilibre chez les animaux.

Cette maladie survient également chez d’autres espèces, comme les chiens et les chats. Néanmoins, bien que ce syndrome présente des similitudes chez tous les animaux affectés, il existe plusieurs spécificités qui font du syndrome vestibulaire chez les lapins un complexe pathologique en soi.

Symptômes du syndrome vestibulaire

Comme nous l’avons mentionné, il affecte le système responsable de l’équilibre et de la position corporelle. Ainsi, d’autres nombreux symptômes en découlent.

Ils peuvent se développer plus ou moins progressivement, en fonction de l’agent causal de la pathologie. Etant donné qu’ils ont une origine multiple, les symptômes développés dépendront en grande partie de l’étiologie de la maladie et de sa forme de présentation. Voici donc les symptômes les plus fréquents présents dans le syndrome vestibulaire.

  • Torticolis : c’est certainement le symptôme le plus commun. Se produit alors une inclinaison de la tête, soit vers la gauche soit vers la droite. Cela dépendra de la région touchée
  • Perte d’équilibre : comme le système de l’équilibre est affecté, l’animal a de sérieuses difficultés à rester debout. Il peut donc faire des chutes plus souvent. Aux stades avancés de la maladie, une incapacité totale à se mettre debout peut survenir
  • Altérations de la marche : l’animal peut être incapable de marcher en ligne droite. Cela est facilement détectable par sa démarche inclinée ou même en forme de cercles
  • Nystagmus : il s’agit d’un symptôme fréquent qui consiste en un mouvement involontaire et répétitif des yeuxC’est comme un “tic” oculaire
Un lapin angora en consultation pour cause de syndrome vestibulaire

Causes de la maladie

Comme nous l’avons déjà souligné, les agents qui peuvent provoquer ce cadre clinique chez les lapins sont divers. Voici les plus importants et les plus courants :

  • Encephalitozoon cuniculi c’est un parasite commun chez les lapins. Il peut entraîner des problèmes dans les reins, dans les yeux, ou comme dans ce cas, dans le système nerveux. Cela produit une encéphalite comme premier pronosticqui présente des symptômes typiques du syndrome vestibulaire. Le traitement se fait à base de médicaments anti-inflammatoires et antiparasitaires
  • Pasteurella multocidail s’agit d’une bactérie impliquée dans le développement de maladies respiratoires chez les lapins. En général, elle n’est pas grave, mais elle peut parfois migrer vers l’oreille, provoquant alors une inflammation et une altération du système vestibulaire. Des antibiotiques puissants sont nécessaires pour la traiter. Dans certains cas, la chirurgie peut même être envisagée
  • Traumatismes cranio-encéphaliques : les lapins sont des animaux très délicats, surtout en termes de traumatismes. Il est donc fréquent qu’à la suite d’un coup ou d’une chute sans importance apparente, l’animal souffre de lésions sévères. En fonction du degré et de la gravité de la lésion, le lapin peut développer des symptômes vestibulaires suite à un traumatisme cranio-encéphalique
  • Néoplasies : la surcroissance anormale de tissus est l’une des causes éventuelles de cette maladies chez les lapins. La découverte de ces croissances de tissus se fait au moyen de techniques d’imagerie, soit par radiographie, soit par IRM

Conclusion…

Enfin, comme vous avez pu le constater, il existe plusieurs causes possibles du syndrome vestibulaire. Ils partagent tous la nécessité d’un diagnostic précoce pour un meilleur pronostic. Par conséquent, lorsqu’une anomalie est détectée dans la démarche ou la posture du lapin, il est conseillé de consulter un vétérinaire le plus tôt possible.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les meilleures races de lapins domestiques
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Les meilleures races de lapins domestiques

Les lapins domestiques sont des petites boules de poils qui feront l'unanimité dans la famille. Mais quelle race devez-vous choisir ?