Les campagnes volontaires de don de sang chez les animaux

04 septembre, 2020
Lorsque nous pensons au don de sang, nous l'associons rapidement à la médecine humaine. Or, il existe aussi en médecine vétérinaire. Nous allons, dans cet article, vous parler des campagnes de don de sang chez les animaux de compagnie.

L’intérêt pour les transfusions en médecine vétérinaire a augmenté au cours de ces dernières décennies et explique donc la création de banques de sang pour les animaux dans de nombreux pays du monde. Ceci a aussi supposé le développement de plus en plus important du don de sang et de la capacité de rémission immédiate d’unités de sang pour traiter les animaux dans un état critique.

Étant donné que tout le sang doit venir d’individus sains, le besoin de trouver de nouveaux donneurs est toujours urgent. C’est pour cela qu’il est si important de sensibiliser les propriétaires et de les informer des options qui existent pour aider.

Les transfusions en médecine vétérinaire tout au long de l’histoire

L’utilisation de transfusions de sang chez les animaux n’est pas vraiment un fait nouveau. Cela existe depuis très longtemps et pourrait même être considéré comme l’origine des transfusions en médecine humaine.

En 1665, Richard Lower, médecin anglais, est parvenu à réaliser une transfusion entre deux chiens. À partir de là, les expériences de ce genre ont commencé à s’intensifier. Ce n’était qu’une question de temps avant que cela ne se réalise chez les humains.

Dans un premier temps, le sang à transfuser était directement extrait du donneur à l’aide d’anticoagulants. Ce sang était ensuite intégralement administré au receveur quelques heures après le don.

Cependant, en raison de l’augmentation de la demande et le stock limité, on cherche aujourd’hui à mieux rentabiliser cette ressource. C’est pour cette raison qu’on a tendance à n’administrer que les composants du sang qui sont nécessaires. Par exemple, des concentrés de globules rouges et du plasma.

Le don de sang chez les animaux domestiques.

La sélection des animaux donneurs

Comme chez les êtres humains, tous les animaux ne sont pas forcément des candidats valides pour être donneurs de sang. Nous allons ici vous présenter quelques-unes des considérations à prendre en compte avant de proposer votre animal pour cette activité.

Transfusions en médecine vétérinaire : les chiens donneurs

Les donneurs canins doivent remplir certaines caractéristiques comme celles-ci :

  • Être en bonne santé
  • Peser au moins 25 kilos pour ainsi pouvoir stocker le sang dans des poches d’extraction humaine standard
  • De nombreux programmes de don canin établissent une limite d’âge (entre un et huit ans)
  • Disposer des vaccins correspondant à leur âge selon le calendrier de vaccination et le pays où ils se trouvent
  • Ils ne doivent pas être sous traitement médical au moment du don de sang, à l’exception du traitement préventif contre les parasites

Il est préférable de choisir des chiens qui restent tranquilles au moment du processus de prélèvement. En cas de besoin, il est néanmoins possible d’avoir recours à une sédation légère, même si cela pourrait avoir des conséquences adverses.

N’importe quel chien ayant déjà reçu une transfusion peut avoir développé des anticorps contre des types de sang différents du sien. Ces animaux transfusés ne seront donc pas aptes à donner leur sang.

Examens avant la sélection pour le don de sang

Il sera nécessaire de :

  • Déterminer le type de sang. On a tendance à utiliser l’identification du DEA “dog erythrocyte antigen
  • Réaliser une hématologie et une biochimie générale, pour vérifier son état de santé

Certains agents infectieux ont le potentiel d’être transmis par transfusion sanguine. Il s’agit d’agents d’infections graves comme la leishmaniose ou la brucellose. Ainsi, s’assurer de l’absence de ces micro-organismes chez les possibles donneurs est fondamental.

Dans des pays comme le Royaume-Uni, on exclut directement en tant que donneurs les chiens qui ont voyagé à l’étranger. Ceci réduit de manière considérable le besoin de réaliser des examens exhaustifs de maladies infectieuses.

Transfusions en médecine vétérinaire : les chats donneurs

Les conditions requises sont similaires à celles des chiens, avec certaines différences propres à l’espèce. Par exemple, le poids, dans ce cas, doit simplement être supérieur à quatre kilos.

En plus de l’importance du groupe sanguin, on prête une attention toute particulière à la possibilité d’infection subclinique. Des examens seront donc réalisés pour écarter la leucémie féline ou l’immunodéficience du chat, entre autres.

À cause du besoin d’endormir les donneurs et des conditions requises strictes pour la prévention de maladies, il est difficile de créer une grande réserve de donneurs félins.

Les centres vétérinaires les plus importants peuvent envisager d’héberger une colonie de chats donneurs en bonne santé, ne présentant aucune maladie. Des félins qui, après cette période, devront être correctement relogés en tant qu’animaux de compagnie.

Le don de sang d'un chien.

Les campagnes de don de sang volontaire chez les animaux de compagnie : pensiez-vous qu’elles n’existaient que chez les humains ?

Les experts affirment qu’il y a un manque de sensibilisation généralisé en ce qui concerne le don de sang chez les animaux de compagnie. Ce pourrait être une explication. Il peut aussi s’agir d’un manque d’informations mais cela semble bien difficile à cette époque de technologies, n’est-ce pas ?

Les plans de don volontaire se basent sur l’altruisme du propriétaire de l’animal. Même s’il est vrai qu’on a l’habitude de récompenser l’animal donneur avec des sacs de croquettes, des friandises ou des jouets.

Ainsi, il est important de familiariser les citoyens au don du sang chez les animaux de compagnie car on ne sait jamais quand notre fidèle compagnon pourrait avoir besoin de l’aide d’un autre animal.

 

  • King L, Boag A. BSAVA manual of canine and feline emergency and critical care. 2nd ed.