Peut-on avoir un renard comme animal de compagnie ?

Les animaux sauvages nécessitent des soins tout à fait particuliers que seul leur milieu naturel peut prodiguer. Nous vous disons ici si les renards font de bons animaux de compagnie.
Peut-on avoir un renard comme animal de compagnie ?

Dernière mise à jour : 19 septembre, 2021

Les renards sont rusés, intelligents, insaisissables et agiles. Ils sont facilement identifiables par leurs oreilles et leur longue queue touffue. Ils ne sont pas très grands et sont indépendants et solitaires, ce qui ne leur a pas permis d’être domestiqués. Pour toutes ces raisons, avoir un renard comme animal de compagnie n’est pas une mince affaire.

Ces animaux sont utiles pour tuer les parasites dans les plantations fruitières et sont devenus une espèce envahissante dans certains pays où ils ne sont pas indigènes. Là, ils provoquent l’extinction d’autres êtres vivants, comme c’est le cas en Australie. 

Où vit le renard commun ou renard roux ?

On trouve des renards presque partout dans le monde. Le renard commun (Vulpes vulpes) est le plus répandu dans les forêts d’Europe et d’Amérique du Nord. Il vit entre 10 et 12 ans en captivité, et en moyenne 3 ans dans la nature.

Ce mammifère a la plus large distribution de tous les canidés. On le trouve du cercle polaire arctique à l’Amérique centrale, en passant par l’Asie centrale et l’Afrique du Nord. Ils ont également été introduits en Australie et aux îles Falkland.

Peut-on avoir un renard comme animal de compagnie ?

Comportement

Les renards roux sont territoriaux et vivent dans des terriers en terre en groupes familiaux. Une même tanière est souvent utilisée pendant plusieurs générations. Ces mammifères sont si agiles que leur vitesse maximale est d’environ 49 km/h, et ils peuvent sauter par-dessus des obstacles jusqu’à 2 mètres de haut.

La plupart des renards roux capturés par les prédateurs sont des jeunes renards. C’est pourquoi ils restent dans les terriers ou à proximité et sont protégés par toute leur famille. Les spécimens adultes sont également souvent attaqués par les coyotes et les loups, mais ils disposent de plus d’outils pour faire face aux menaces.

Les prédateurs les plus alarmants pour ces mammifères sont les humains, qui les chassent pour leur pelage et les tuent en grand nombre comme s’il s’agissait de parasites. 

Régime alimentaire

Les renards roux sont essentiellement omnivores. Ils mangent des rongeurs, des lapins, des insectes et des fruits. Parfois, ils consomment également des charognes. Au total, ils mangent entre 0,5 et 1 kilogramme de nourriture par jour.

Le renard comme animal de compagnie ?

De nombreux animaux exotiques ne devraient pas être confinés ou cohabiter avec les humains. Le marché illégal des espèces regorge d’animaux qui ne sont pas domestiques. Leur trafic met en péril leur santé et leur bien-être à la fois dans la nature et en captivité.

Peut-on avoir un renard comme animal de compagnie ? La réponse est non, bien que certaines personnes s’efforcent d’en avoir un. Voici plusieurs raisons pour lesquelles il n’est pas possible d’avoir un renard confiné au sein d’une maison.  

Un renard ne supporte pas le confinement

Le renard ressemble au chien, mais l’animal qui nous intéresse ici n’a pas été domestiqué par l’homme et il n’est donc pas adapté à vivre avec l’homme, et encore moins à la vie confinée dans une maison. 

Sachant que les chiens ne peuvent pas passer toute une journée à la maison, imaginez maintenant à quoi ressemblerait le confinement pour un renard. Nombreuses sont les personnes qui après avoir adopté un de ces mammifères découvrent qu’ils ne sont pas faits pour cohabiter avec les humains.

Ses besoins ne peuvent pas être satisfaits en captivité 

Pour avoir un animal comme animal de compagnie, il est nécessaire de garantir sa santé et son bien-être. Il faut ainsi couvrir ses besoins alimentaires, sociaux et comportementaux. Le renard n’est pas un animal facile à satisfaire.

Un renard en captivité ne peut pas exécuter librement ses comportements naturels, tels que le marquage, la vocalisation constante et la surprotection de la nourriture. De plus, ces comportements codés dans les gènes de l’animal sont généralement très gênants pour les personnes qui tentent de vivre avec.

Si ces besoins ne sont pas satisfaits, le renard souffrira de maladies physiques, de stress, de dépression, d’anxiété et d’autres problèmes de comportement dont il ne souffrirait pas dans la nature. Le manque d’enrichissement environnemental peut rendre l’animal fou (littéralement).

Une espèce en danger d’extinction

Plusieurs espèces de renards sont en danger d’extinction. C’est pourquoi elles sont protégées. Parmi elles, figurent les suivantes : 

  • Vulpes cana
  • Vulpes zerda
  • Vulpes bengalensis
  • Vulpes vulpes griffith
  • Vulpes vulpes montana
  • Vulpes vulpes pusilla

Une espèce grégaire

Les renards vivent en communauté. Ils sont regroupés en familles et ils adorent jouer et interagir avec d’autres spécimens de leur espèce. Pour cette raison, les isoler n’est bon pour aucun d’entre eux. Ils ont besoin de leur environnement naturel et de leur vie de troupeau pour maintenir leur bien-être physique et mental.

Il peut attaquer d’autres animaux

Ces mammifères sont des animaux sauvages qui ont besoin de vivre dans leur habitat naturel. En raison de leurs habitudes alimentaires, ils ont tendance à attaquer d’autres animaux, tels que les oiseaux ou les chats. Encore un point qui montre qu’un renard n’est pas un animal fait pour vivre en captivité, non seulement pour son bien mais aussi pour celui des humains et des autres animaux.

Que faire quand on tombe sur un renard ?

Le statut actuel des renards est “vulnérable”, mais il existe plusieurs stratégies pour les protéger. Parmi les menaces que les renards subissent quotidiennement figurent la chasse, le manque de nourriture, les incendies de forêt, les accidents, les parasites et certaines maladies comme la gale.

Il peut arriver qu’en raison des dangers auxquels est confrontée cette espèce, vous trouviez des renards orphelins dans la nature ou sur les routes. Il est également courant que certains spécimens adultes s’approchent des humains pour demander de la nourriture dans les zones où ils sont endémiques.

Si vous rencontrez un renard, vous ne devez intervenir que s’il est blessé et ne peut pas se défendre. La meilleure façon d’aider sera toujours d’appeler le numéro d’urgence de votre pays ou les agents forestiers de la région.

Les jeunes renards ont généralement leur mère à proximité, donc les laisser où ils sont est la meilleure option. L’adoption d’un renard doit toujours être la dernière alternative et n’être envisagée que dans des circonstances extrêmes. De plus, pour cela, vous devez avoir des permis spéciaux et très peu de personnes remplissent les conditions requises.

Un renard enfermé dans une cage.

Un renard comme animal de compagnie est contraire à l’éthique

Il peut être légal dans votre pays d’avoir un renard comme animal de compagnie (ou pas), mais pensez aussi à la question morale. Les animaux, comme les humains, méritent le respect et apprécient le bien-être et la liberté.

Aucun animal sauvage ne doit être détenu en captivité, à moins que ce ne soit pour sa propre sécurité et commodité. Dans ce cas, tous ses besoins doivent être satisfaits. Il n’est donc jamais approprié d’avoir un renard comme animal de compagnie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi le pelage du renard arctique change-t-il de couleur ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Pourquoi le pelage du renard arctique change-t-il de couleur ?

Le pelage du renard arctique passe au brun en été afin qu'il puisse se camoufler et s'adapter aux températures. En hiver, il est blanc.