Comment éclairer un aquarium ?

Un excès de lumière dans un aquarium peut provoquer la photoinhibition : les plantes, les algues et les cyanobactéries perdent leur capacité de photosynthèse et cessent de croître.
Comment éclairer un aquarium ?

Dernière mise à jour : 17 octobre, 2021

Les poissons n’ont pas seulement besoin d’une excellente alimentation et d’un aquarium spacieux, ils ont besoin d’un bon système d’éclairage pour réguler leurs activités quotidiennes. Pour cette raison, et pour améliorer la qualité de vie de ces spécimens, il est nécessaire d’apprendre à bien éclairer un aquarium.

Bien que cela semble simple, de nombreux facteurs doivent être pris en compte lors du choix de l’éclairage du réservoir. Des critères tels que le type de lampe ou l’intensité lumineuse revêtent une grande importance. Apprenez ici à bien éclairer votre aquarium.

Est-il nécessaire d’éclairer un aquarium ?

Un bon éclairage n’a pas seulement pour but de faire briller les poissons, il a une fonction bien plus profonde. Ls espèces végétales ont généralement besoin d’une certaine quantité de lumière pour grandir et se développer. En plus de cela, les poissons régulent également leurs cycles biologiques en fonction de la quantité de lumière qui existe dans leur environnement.

Bien que l’aquarium se trouve dans une zone où pénètre la lumière naturelle, la structure du réservoir peut empêcher la lumière d’entrer. Hormis le fait que les poissons ne parviennent pas à faire ressortir leurs couleurs en l’absence de lumière, l’environnement sera aussi plus maussade et sombre, ce qui pourrait affecter la santé des spécimens.

Comment éclairer un aquarium ?

La façon la plus efficace d’éclairer un aquarium est de placer les luminaires sur la surface ou le couvercle. Cela ne se fait pas sur un coup de tête, puisque l’objectif est de simuler l’éclairage naturel de l’eau, qui va toujours de haut en bas. Cela pose un problème, car plus le réservoir est profond, plus il est difficile d’amener la lumière au fond.

Les fabricants d’accessoires d’éclairage ont créé des mesures qui nous permettent de déduire la quantité de lumière fournie par une lampe spécifique. Actuellement, il existe plusieurs façons de mesurer la puissance lumineuse. Seules les plus populaires et les plus utilisées dans le monde de l’aquariophilie sont décrites dans la liste suivante :

  • Puissance (Watts) : c’est un paramètre de plus en plus obsolète. Cette unité représente la quantité d’énergie utilisée, qui était autrefois égale à la capacité d’éclairage. Cependant, avec l’innovation des nouvelles technologies, certaines lampes consomment moins d’électricité, mais sont plus efficaces.
  • Kelvin (K) : il s’agit d’une mesure de couleur qui divise les spectres en lumière chaude (2200K-3500K), en lumière neutre (3500K-5000K) et en lumière froide (5000K-6500K). Vue d’une autre manière, la lumière chaude correspond aux tons jaune-rougeâtre, la lumière froid aux tons bleu-vert et la lumière neutre correspond à la lumière « blanche ».
  • Lumen : Cette mesure fait référence à la quantité de lumière émise par seconde.
  • Lux : Ce terme est lié au précédent, car il mesure la quantité d’énergie qui atteint une surface par seconde.
  • RPA ou PAR (rayonnement photosynthétiquement actif) : ce terme renvoie à la quantité de lumière utilisée pour réaliser la photosynthèse. Cette valeur est axée sur la quantification de l’efficacité avec laquelle les plantes absorbent la lumière.

En général, les valeurs les plus importantes à prendre en compte lors de l’achat d’une lampe sont le Lux et le PAR. Cependant, tous les fabricants ne fournissent pas ces informations, de sorte que les valeurs Kelvin et Lumen sont encore utilisées pour standardiser les produits.

Un aquarium avec des poissons.

Quelle est la quantité de lumière dont un aquarium a besoin ?

La quantité de lumière dont un aquarium a besoin dépend entièrement du nombre d’animaux, de la végétation dont il dispose et de la profondeur du réservoir. Pour calculer les besoins en lumière d’un poisson, les valeurs standard utilisées sont les suivantes :

  • Faible besoin de lumière (15 lumens par litre) : lorsqu’il n’y a pas de véritable végétation à l’intérieur de l’aquarium et qu’il est limité à quelques spécimens.
  • Besoins moyens (30 lumens par litre) : le réservoir contient peu de végétation et une quantité moyenne de poissons.
  • Besoin de lumière élevé (60 lumens par litre) : la végétation est un élément fondamental de la décoration et le nombre de poissons est très élevé.

Aussi, n’oubliez pas que tous les êtres aquatiques doivent être exposés à un maximum de 10 heures de lumière par jour. Vous pouvez avoir recours à des mécanismes de minuterie : vous pouvez programmer l’arrêt automatique de l’éclairage.

Puis-je mettre un éclairage nocturne dans un aquarium ?

Il existe une sorte de lumière lunaire ou lumière nocturne qui permet d’observer les spécimens dans l’obscurité. Cet éclairage spécial n’affecte pas leur cycle biologique, car il ressemble à la lumière naturelle de la Lune qui ne leur nuit en rien.

Les types de lampes d’aquarium

Grâce aux avancées technologiques, il existe une excellente gamme d’options. Chacune présente des différences significatives en ce qui concerne les matériaux, les caractéristiques et la durabilité. Il existe trois principaux types de lampes.

Lampes fluorescentes

Ce sont les premières lampes qui sont apparues, donc actuellement leur prix est assez bas. La plupart de ces lampes sont régies par des couleurs (représentées en valeurs Kelvin). Il est à noter qu’elles contiennent des gaz de mercure, donc si elles se brisent, elles peuvent facilement contaminer l’aquarium.

L’effet lumineux est basé sur le passage du courant électrique qui chauffe la lampe, de sorte que cette lampe émet également de la chaleur vers le réservoir. Cela peut faire que certaines zones de l’aquarium soient plus chaudes que d’autres, causant ainsi des problèmes aux poissons.

La chaleur même use les composants de ces lampes, il faut donc les changer fréquemment. 

Lampes aux halogénures métalliques

Comme leur nom l’indique, ces lampes contiennent des halogénures métalliques qui aident à stabiliser et à rationaliser l’émission de lumière. Cependant, cette caractéristique les rend également plus chers et fait qu’elles consomment plus d’énergie.

Cela a également un impact sur la chaleur qu’elles produisent vers l’aquarium. En effet, elles produisent le même effet que les lampes fluorescentes.

Lampes LED

C’est la technologie la plus récente dans le monde des aquariums. Grâce à leur taille et leur flexibilité, les lampes LED sont devenues la meilleure option pour les aquariums. Ces lampes dirigent le faisceau lumineux directement vers l’aquarium, ce qui les rend plus efficaces malgré la production de moins de lumens.

Quelle est la meilleure option ?

Le choix dépend du budget et de l’engagement du maître. Quelques lampes fluorescentes peuvent suffire, mais il est nécessaire de prendre en compte le nombre d’heures de clarté.

Les lampes de type LED sont fabuleuses. De nombreux modèles ont généralement un mécanisme d’arrêt automatique intégré qui simplifie tout. En plus de cela, ces modèles ont également un mode nuit, ce qui font d’eux un tout-en-un.

Toutefois, ces lampes sont parmi les plus chères du marché, elles peuvent donc ne pas être abordables. Gardez à l’esprit que la seule chose dont vous avez besoin pour choisir une lampe est qu’elle soit capable de bien éclairer votre aquarium.

Trop d’éclairage nuit à la vie de l’aquarium

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, suréclairer un aquarium peut être contre-productif, car certains poissons n’ont pas besoin de lumière dans leur habitat. Il est crucial de garder cela à l’esprit avant de planifier l’éclairage de l’aquarium, car chaque espèce a des exigences différentes.

Alors que certaines espèces sont généralement actives et aiment afficher leurs couleurs, d’autres préfèrent rester dans l’obscurité pour se sentir calmes. Cela implique que certaines zones doivent être faiblement éclairées afin que certains poissons ne soient pas stressés par l’excès de lumière.

Par ailleurs, on pense souvent que la croissance incontrôlée des algues est due à un éclairage excessif. Cependant, ce n’est pas tout à fait vrai : certes, la lumière les aide à croître plus rapidement, mais d’autres facteurs, tels que la quantité de matière organique, expliquent cette croissance

La lumière à elle seule ne force pas les algues à se développer, mais elle favorise leur croissance une fois qu’elles apparaissent dans l’aquarium. Il n’y a pas d’algues dans un aquarium bien propre.

L'eau verte dans l'aquarium représente la prolifération d'algues.

Enfin, rappelez-vous que chaque aspect de l’installation d’un aquarium aura un impact sur la qualité de vie des poissons. Soyez extrêmement prudent lors de l’intégration d’un accessoire tel qu’une lampe, car il aura plus de répercussions que vous ne le pensez. Les poissons sont de beaux animaux de compagnie qui méritent les meilleurs soins.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelle est la température idéale pour un aquarium d’eau douce ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Quelle est la température idéale pour un aquarium d’eau douce ?

Maintenir la température idéale de votre aquarium d'eau douce est essentiel pour que les poissons s'y développent à court et à long terme.



  • Moheimani, N. R., Borowitzka, M. A., Isdepsky, A., & Sing, S. F. (2013). Standard methods for measuring growth of algae and their composition. In Algae for biofuels and energy (pp. 265-284). Springer, Dordrecht.
  • Riddle, D. (2012). Aquarium Lighting: Moonlight-A Concise Review of Its Spectrum, Intensity, Photoperiod, and Relationship to Coral and Fish Spawning. Advanced Aquarist Feature Article.
  • Rhyne, A. L., & Tlusty, M. F. (2012). Trends in the marine aquarium trade: the influence of global economics and technology. Aquaculture, Aquariums, Conservation & Legislation 5: 99-102.
  • Cheng, J. H., Lin, H. H., & Yen, C. C. (2019, July). The Spotlight Effects of LED Lighting Design for Deep Aquarium Tanks. In 2019 IEEE 2nd International Conference on Knowledge Innovation and Invention (ICKII) (pp. 358-361). IEEE.
  • Tullock, J. H. (2007). Freshwater Aquarium Models. John Wiley & Sons.