Les soins à prodiguer aux tortues terrestres en captivité

Bien que les tortues terrestres préfèrent les habitats secs, elles ont besoin d'un accès permanent à l'eau pour pouvoir se rafraîchir. Ces reptiles ne sont pas de bons nageurs, mais ils dépendent tout de même de ce liquide essentiel pour survivre.
Les soins à prodiguer aux tortues terrestres en captivité

Dernière mise à jour : 01 mars, 2022

Les tortues terrestres font partie des reptiles les plus fascinants qui existent. Elles ont une apparence plutôt imposante, en raison de leur carapace dure et lourde. Contrairement à la croyance populaire, leur prise en charge en captivité peut être difficile. D’ailleurs, elles ne sont pas recommandées aux débutants. Découvrez ci-dessous comment en prendre soin.

Les principales caractéristiques des tortues terrestres

Les tortues terrestres font partie de la famille des Testudinidae, qui se caractérise par une carapace rugueuse, des pattes colonnaires et des doigts bien différenciés. Grâce à ces caractéristiques, les tortues terrestres sont capables de se déplacer sans difficulté et de se défendre contre les prédateurs.

La taille et la longueur de chaque spécimen varie selon l’espèce. On peut dire que ces reptiles terrestres mesurent en moyenne 83 centimètres de diamètre et pèsent près de 99 kilos. Les plus grands représentants sont les tortues géantes des îles Galápagos, dont la carapace mesure plus d’un mètre de long et pèse jusqu’à 300 kilogrammes.

En général, toutes les tortues ont une longue espérance de vie. Certaines espèces sont même capables de vivre plus 100 ans. Ainsi, si vous souhaitez avoir un de ces curieux spécimens chez vous, mieux vaut vous préparer à devoir en prendre soin pendant longtemps.

Connaissez-vous le comportement des tortues ?

Les tortues terrestres les plus communes comme animaux de compagnie

Selon le portail Encyclopedia Britannica, il existe environ 15 genres et 49 espèces différentes de tortues. Les spécimens les plus communs dans les foyers sont les suivants :

  • Tortue bordée (Testudo marginata)
  • Tortue de Horsfield (Testudo horsfieldii)
  • Tortue grecque (Testudo graeca)
  • Tortue d’Hermann (Testudo hermanni)
  • Tortues sillonne (Centrochelys sulcata)

Les soins à prodiguer aux tortues terrestres

Les reptiles font partie des animaux exotiques les plus difficiles à avoir chez soi, car leur peau et leur métabolisme nécessitent certaines conditions spécifiques pour rester en bonne santé. Cela s’applique également aux tortues terrestres. Or, la plupart des gardiens n’en sont pas conscients, raison pour laquelle une grande partie des spécimens meurent au cours de leurs premières années de vie.

Avant d’acquérir un quelconque animal de compagnie, il est important de se renseigner sur ses besoins fondamentaux. Ne pas le faire pourrait entraîner un certain nombre de problèmes à long terme qui nuiront à sa santé et à sa qualité de vie. Découvrez ci-dessous les principales exigences des tortues.

1. Terrarium

Les terrariums pour tortues doivent être assez longs ; il faut tenir compte de la croissance de la tortue. L’idéal est d’aménager une sorte de patio qui simule l’habitat naturel de la tortue. Il faudra ensuite prêter attention aux caractéristiques du terrarium. Les 4 points suivants sont essentiels :

  • Humidité. Bien que ces tortues soient terrestres, elles ont tout de même besoin d’humidité dans leur environnement. Idéalement, le taux d’humidité devrait être compris entre 40 et 50 %, mais certaines espèces peuvent nécessiter jusqu’à 80 %. Vous pouvez placer un récipient d’eau à l’intérieur du terrarium, afin que l’évaporation augmente le taux d’humidité.
  • Température. Les reptiles sont des animaux ectothermes qui ont besoin de chaleur pour accomplir leurs fonctions vitales. Par conséquent, la température doit être maintenue entre 25 et 32 ºC. Il est également bon de diviser l’habitat en 2 zones, une zone froide et une plus chaude, afin que la tortue puisse se rafraîchir en cas de besoin.
  • Éclairage. En plus de la chaleur, les tortues utilisent les rayons UV de la lumière naturelle pour métaboliser certaines protéines impliquées dans la calcification de leurs os et carapaces. Pour cette raison, elles ont besoin d’au moins 10 heures d’ensoleillement quotidien pour que leur corps fonctionne normalement. Dans le cas où l’emplacement du terrarium n’est pas propice à recevoir la lumière du soleil, vous pouvez utiliser des lumières LED spécialement conçues pour émettre le rayonnement UV dont ces reptiles ont besoin.
  • Substrat. Le fond de l’habitat de la tortue doit être constitué de terre naturelle ou de sable. Ce fond servira de réservoir de chaleur et permettra à votre animal de se sentir libre. Il existe des substrats alternatifs, comme le papier journal, qui réduisent le coût et le temps du nettoyage.
Comment faire un terrarium maison pour tortues ?

2. Alimentation

La plupart des tortues sont herbivores, leur régime alimentaire est donc basé sur différents légumes, fruits, feuilles, semis et graines. Cependant, elles ont aussi besoin d’un petit apport de protéines, tel que des aliments pour animaux, des insectes ou encore des vers. Une bonne alimentation doit contenir des aliments d’origine animale et divers légumes.

Par ailleurs, gardez à l’esprit que les carapaces des tortues grandissent et se réparent constamment, ces reptiles ont donc besoin de suppléments de calcium. Ceux-ci sont généralement ajoutés à leur nourriture sous forme de poudre. Les tortues ont besoin de manger entre deux et trois fois par semaine.

3. Santé

Il est très difficile de diagnostiquer une maladie chez les reptiles car, chez eux, une maladie ne devient évidente qu’à un stade avancé. Pour cette raison, il est essentiel de vérifier régulièrement l’habitat de l’animal, son apparence et son comportement. Au moindre signe de dysfonctionnement, consultez immédiatement un vétérinaire.

Les affections respiratoires font partie des problèmes les plus fréquents chez les chéloniens. Pour les éviter, surveillez attentivement les paramètres du terrarium et évitez à tout prix les changements brusques de température. Pensez également à faire examiner votre animal au moins une fois par an pour vous assurer qu’il est en bonne santé.

4. Reproduction

La reproduction des tortues terrestres a généralement lieu entre les mois de mai et septembre. Cependant, les conditions climatiques sont celles qui régissent le moment exact de l’accouplement. Une fois fécondées, les femelles cherchent un endroit où creuser leur nid et pondre jusqu’à 16 œufs. Le substrat (terre ou sable) servira de réservoir de chaleur et incubera les œufs pendant 2-4 mois.

Il est déconseillé de procéder à la reproduction de tortues à ceux sans formation professionnelle. Les œufs nécessitent des soins particuliers et l’utilisation d’incubateurs.

La ponte représentent également un lourd fardeau pour la femelle. Sa vie est en danger pendant ce processus et, dans certains cas, elle et toute sa progéniture finissent par mourir. De plus, même si les œufs sortent du corps de la mère, la plupart d’entre eux mourront peu de temps après l’éclosion sans soins appropriés.

Une mère tortue et ses petits.

Comme vous avez pu le constater, s’occuper des tortues n’est pas une tâche facile. Cela implique un grand sacrifice et un engagement profond envers la santé de l’animal. Réfléchissez donc bien avant d’acquérir un spécimen.

This might interest you...
10 signes qui indiquent que votre tortue est sur le point de mourir
My Animals
Lisez-le dans My Animals
10 signes qui indiquent que votre tortue est sur le point de mourir

Plusieurs signes indiquent que une tortue est sur le point de mourir ou que son état de santé est très grave. Nous vous en énumérons ici 10.



  • Desiderio, T. M., Stacy, N. I., Ossiboff, R. J., Iredale, M., Archer, L. L., Alexander, A. B., … & Wellehan Jr, J. F. (2021). Identification of a novel mortality-associated Helicobacter species in gopher tortoises (Gopherus polyphemus), qPCR test development and validation, and correlation with mortality in a wildlife rehabilitation population. Veterinary Microbiology, 259, 109136.
  • Dovč, A., Stvarnik, M., Lindtner Knific, R., Gregurić Gračner, G., Klobučar, I., & Zorman Rojs, O. (2021). Monitoring of Unhatched Eggs in Hermann’s Tortoise (Testudo hermanni) after Artificial Incubation and Possible Improvements in Hatching. Animals, 11(2), 478.
  • Márquez, C., Wiedenfeld, D., Snell, H., Fritts, T., Flyway Belen, M., MacFarland, C., … & Naranjo, S. (2004). Estado actual de las poblaciones de tortugas terrestres gigantes (Geochelone spp., Chelonia: Testudinae) en las islas Galápagos. Ecología Aplicada, 3(1-2), 98-111.
  • Kuiper, K. (s.f.)What’s the Difference Between a Turtle and a Tortoise?. Recuperado el 25 de febrero de 2022, disponible en: https://www.britannica.com/story/whats-the-difference-between-a-turtle-and-a-tortoise
  • González, G. (2009) Manejo y crianza de tortugas en cautiverio: Manual de capacitación. SEMARNAT. Recuperado el 25 de febrero de 2022, disponible en: https://biblioteca.semarnat.gob.mx/janium/Documentos/Ciga/libros2009/CD001351.pdf