6 animaux qui se nourrissent de fourmis que vous ne connaissiez pas

Découvrez ici quelques animaux qui se nourrissent régulièrement de fourmis et de termites. Cette stratégie n'est pas largement utilisée dans la nature, car les fourmis sont toxiques.
6 animaux qui se nourrissent de fourmis que vous ne connaissiez pas

Dernière mise à jour : 16 janvier, 2022

Il existe de nombreux animaux insectivores sur notre planète et au sein de ce groupe certains sont plus sélectifs que d’autres au niveau de leur alimentation. Le fourmilier est connu pour manger des fourmis. Mais de nombreux autres animaux mangent ces invertébrés, aussi bien des insectes comme des mammifères.

Nous vous présentons ci-dessous des animaux qui se nourrissent de fourmis, ou dit d’une autre manière des animaux myrmécophages. Découvrez-les sans plus attendre !

Qu’est-ce que la myrmécophagie ?

La myrmécophagie désigne le fait de manger des fourmis, mais ce terme est également étendu aux animaux mangeurs de termites. De nombreux êtres vivants différents les uns des autres entrent dans cette catégorie, certains avec des régimes alimentaires plus généraux, d’autres plus spécifiques. Parmi les animaux qui mangent des fourmis, figurent des insectes, des oiseaux, des reptiles, des amphibiens et, bien entendu, des mammifères.

Tous ces animaux ont des adaptations différentes – appendices spécialisés, stratégies de chasse et immunité aux toxines, entre autres – qui leur permettent d’acquérir et de digérer facilement des fourmis. Découvrez-en quelques-uns ci-dessous !

Les insectes et les araignées myrmécophages

Si on classe les fourmis selon leurs préférences alimentaires on trouve des fourmis omnivores, mycophages, granivores et prédatrices. De nombreuses fourmis sont des prédatrices, certaines espèces sont même utilisées comme antiparasitaires pour d’autres insectes, y compris les termites.

Il y a des fourmis qui se nourrissent de fourmis.

Certaines espèces d’araignées sont spécialisées dans la chasse aux fourmis. Parmi les araignées sauteuses qui réalisent cette stratégie vitale, on trouve Anasaitis canosaqui a recours à une technique très spéciale pour chasser les fourmis.

Lorsqu’elle localise une proie, cette araignée aligne tout son corps de manière à regarder directement la fourmi.  Elle se déplace ensuite en arc de cercle jusqu’à ce que la fourmi se trouve devant elle. Une fois alignée, l’araignée saute et pique la fourmi à la tête ou au thorax.

Elle peut également se nourrir d’autres insectes, mais manger des fourmis présente plusieurs avantages : elles sont nombreuses et il y a peu de concurrence avec d’autres prédateurs.

Un salticide avec ses jambes en l'air.

Les oiseaux qui se nourrissent des fourmis

Les fourmis font partie du régime alimentaire de nombreux passereaux. Pour certaines espèces, c’est un aliment de plus qu’elles incluent habituellement dans leur régime alimentaire. D’autres suivent un régime strict à base de fourmis et il existe même des groupes d’oiseaux qui profitent de la présence des fourmis pour dévorer les insectes qui fuient ces dernières.

Fait curieux : certains oiseaux utilisent des fourmis pour extraire leur acide formique. Après cela, ils appliquent cette substance sur leurs plumes, qui  agit comme un insecticide naturel, un fongicide, un bactéricide et un tueur de tiques.

Les gobe-mouches se nourrissent de fourmis.

Les reptiles et amphibiens qui se nourrissent de fourmis

Le régime alimentaire de nombreux amphibiens et reptiles comprend des fourmis. Parmi eux, se trouvent des lézards, des grenouilles et des crapauds, entre autres. Ces insectes sont faciles à attraper, ce qui est un point très positif pour les espèces qui sont lentes et maladroites.

Les lézards à cornes font partie des grands mangeurs de fourmis. A l’état sauvage, on les trouve aux abords des fourmilières où ils capturent les fourmis qui passent par là. Ils se couvrent généralement de sable, ne laissant que la tête exposée, ce qui leur permet de se cacher d’éventuels prédateurs et d’attendre leur proie.

Ces reptiles se trouvent généralement à proximité des fourmilières, où ils attendent les fourmis qui passent à proximité.

Un lézard à cornes.

Les mammifères myrmécophages

Parmi les mammifères, les espèces myrmécophages ont développé une série d’adaptations spécialisées dans la capture de fourmis et de termites. Parmi elles, nous retrouvons les suivantes :

  • Museau très long
  • Langue cylindrique, fine et collante, avec de grosses glandes salivaires
  • Absence de dents, en raison d’une alimentation basée sur des proies molles
  • Griffes puissantes pour creuser dans les fourmilières et les termitières

Le numbat

Le numbat fait partie des mammifères qui se nourrissent de fourmis. C’est une espèce de marsupial de la famille des Myrmecobiidae, que l’on ne trouve que dans certaines régions du continent australien. Cet animal est menacé, selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Ce mammifère se nourrit presque exclusivement de termites, qu’il chasse à travers des troncs ou des tunnels souterrains en enfonçant sa longue langue collante. Ce type de régime nécessite un haut degré de spécialisation.

Le numbat fait partie des animaux qui se nourrissent de fourmis.

Le fourmilier

Le fourmilier vit en Amérique centrale et du Sud. Seules deux familles existent au sein de son taxon. Toutes deux ont une longue langue qui peut mesurer jusqu’à 60 centimètres, avec laquelle ils se nourrissent dans les fourmilières et les termitières.

Ce mammifère est capable d’engloutir environ 35 000 fourmis chaque jour, grâce aux mouvements rapides de sa langue spécialisée. Il enfonce sa langue dans une seule fourmilière jusqu’à 160 fois par minute pour faire face aux piqûres de fourmis douloureuses.

Un fourmilier qui marche.

En somme, de nombreux animaux se nourrissent de fourmis, mais très ne se nourrissent que de fourmis. Dans la nature, l’utilisation des ressources prime sur tout le reste.

This might interest you...
8 animaux qui construisent leur propre maison
My Animals
Lisez-le dans My Animals
8 animaux qui construisent leur propre maison

Les animaux qui construisent leurs propres maisons n'ont rien à envier aux meilleurs architectes, car ils créent des structures sophistiquées.



  • Ali, Salim (1936) Do birds employ ants to rid themselves of ectoparasites? Journ. Bombay Nat. Hist. Soc., 38(3):628-631.
  • Reiss, K. Z. (2001). Using phylogenies to study convergence: the case of the ant-eating mammals. American Zoologist, 41(3), 507-525.