6 espèces de salamandre de la péninsule ibérique

Les salamandres ne peuvent vivre que dans des environnements très humide, tels que des étangs ou des rivières. C'est pourquoi ce sont des indicateurs précis de la santé d'un écosystème.
6 espèces de salamandre de la péninsule ibérique

Dernière mise à jour : 17 février, 2022

La variété des écosystèmes de la péninsule ibérique en fait un endroit parfait pour accueillir beaucoup de vie au-delà des oiseaux, des insectes et des plantes. Nous vous invitons ici à découvrir 6 espèces de salamandre de la péninsule ibérique.

Les salamandres et les tritons font partie d’une famille d’amphibiens à queue. Ils ont besoin de vivre dans des environnements humides, c’est pourquoi on les trouve généralement dans les rivières ou les étangs. Ils sont un excellent indicateur de la santé écologique d’un lieu : leur présence signifie que l’eau est propre et qu’il y a une variété d’insectes desquels ils se nourrissent.

Les salamandres de la péninsule ibérique sont très variées. Cet endroit abrite de nombreuses sous-espèces de ces animaux, qui varient en taille, en couleurs et en habitudes. Découvrez ci-dessous seulement quelques-unes des espèces de salamandre de la péninsule ibérique.

1. La salamandre tachetée, une des espèces de salamandres

On trouve la salamandre tachetée – salamandre qui figure sur la photo de présentation de cet article – presque partout au Portugal, à l’exception de la frange sud. Une partie de son territoire couvre également l’Estrémadure et même Huelva.

C’est un grand amphibien, qui peut mesurer jusqu’à 23 centimètres de long. Il a une tête large et aplatie, bien que certains spécimens aient un nez pointu. Ses yeux sont grands, bombés et brun foncé.

Cette salamandre est de couleur noire et a des rayures et des taches jaunes. Selon la zone dans laquelle elle vit, la taille des rayures varie. À certains endroits, ces rayures sont clairement visibles de la tête à la queue, tandis qu’à d’autres, seules quelques taches sur le dos sont visibles.

2. La salamandre somptueuse

Ces salamandres de la péninsule ibérique sont réparties dans le nord. Elles vivent dans une partie de la Galice, des Asturies, de la Cantabrie, du Pays basque et atteignent même les Pyrénées.

Salamandre somptueuse, une des espèces de salamandre de la péninsule ibérique.
Source : http://bicheando.net/

Comme la salamandre tachetée, la salamandre somptueuse est de taille robuste, mais ses couleurs sont inversées : sa peau est jaune tandis que ses rayures et ses taches sont noires.

3. Salamandra morenica, une des espèces de salamandre

Cette salamandre partage un habitat avec certaines salamandres tachetées et les deux espèces peuvent même se reproduire entre elles. Elle est en contact avec ses parents dans la partie sud du Portugal, bien que son habitat s’étende à travers la Sierra de Cazorla et Segura, dans tout le nord de l’Andalousie.

Salamandra morenica.
Source : https://www.flickr.com/

Elle présente deux différences fondamentales par rapport à la salamandre commune : sa tête est moins plate et son museau est plus long. Sa peau est noire et jaune et certains spécimens ont des taches rouges.

4. Calotriton arnoldi ou triton du Montseny

Comme son nom l’indique, ce triton est typique de la chaîne de montagnes du Montseny. C’est une espèce d’amphibien très menacée et en danger critique d’extinction. Ces tritons ont un très petit habitat et leurs habitudes nocturnes ne permettent pas de déterminer facilement le nombre de spécimens restants. On estime toutefois qu’il en reste très peu.

Triton du Montseny.
Source : http://www.ruizarafoto.es.

Cette espèce est plus petite que les précédentes : elle mesure à peine 11 centimètres de long à l’âge adulte. Elle se nourrit également de petits insectes aquatiques.

Le triton du Montseny est de couleur brune et a de petites taches jaunes sur les côtés de sa queue. Son ventre est plus clair. C’est un animal solitaire et insaisissable qui se cache pendant la journée et qui s’active la nuit.

5. Le pleurodèle de Waltl, une des espèces de salamandre

Le pleurodèle de Waltl est le plus grand triton d’Europe, puisqu’il mesure 30 centimètres de long. Il vit dans la moitié sud de la péninsule ibérique près de l’eau. Sur terre, il est très maladroit.

Pleurodèle de Waltl.

Ce triton a un corps très reconnaissable : sa tête est grande et large, et son corps est large et aplati. Sa queue est, elle, comprimée latéralement. Quant à ses couleurs, sa peau est brune et ses taches sont de différentes couleurs, en particulier noires et jaunâtres. Sur les côtés de son corps, il peut avoir de petites crêtes caudales.

6. Triturus pygmaeus ou triton pygmée

Le triton pygmée fait partie des salamandres de la péninsule ibérique, bien qu’il ne connaisse pas de frontières. Du nord de l’Espagne, il avance vers la France. On le trouve également au sud ; cette espèce est courante dans la Sierra de Guadarrama (Espagne) et la Serra da Estrela (Portugal).

Il est de taille moyenne, puisqu’il mesure entre 10 et 16 centimètres de long. Son corps est arrondi, bien que légèrement aplati. Sa queue, quant à elle, est aplatie sur les côtés. Sa tête est ronde et large et son nez est rond. Sa peau est jaune verdâtre ou verte et il a des taches ou des rayures noires ou plus foncées.

Triton pygmée.

En somme, il existe une grande variété de salamandres sur la péninsule ibérique. Cet endroit est parfait pour accueillir de nombreux amphibiens différents, tous indicateurs de la santé des écosystèmes et de grands auxiliaires dans le contrôle des insectes nuisibles.

Cela pourrait vous intéresser ...
Salamandre de Jackson : sa redécouverte au Guatemala après 42 ans
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Salamandre de Jackson : sa redécouverte au Guatemala après 42 ans

La salamandre de Jackson est une espèce qui a été découverte en 1975, mais qui n'avait pas été vu jusqu'à maintenant. Découvrez son histoire.