Xénope lisse : habitat et caractéristiques

Peu d'amphibiens se caractérisent par le fait d'avoir des ongles et de ramper au lieu de sauter comme le fait le xénope lisse. Apprenez-en plus ici sur cette grenouille.
Xénope lisse : habitat et caractéristiques

Dernière mise à jour : 11 octobre, 2021

Le xénope lisse (Xenopus laevis) appartient au groupe des anoures de la famille des Pipidae, dont les représentants sont répartis dans toute l’Amérique du Sud et l’Afrique subsaharienne. Cependant, cette espèce a été introduite en Californie, au Chili, en Angleterre et en Espagne.

Dans certains de ces pays, elle est considérée comme une espèce envahissante et un ravageur qui affecte la faune locale. Fait intéressant, cette grenouille peut être considérée comme un animal de compagnie si ses besoins spécifiques sont satisfaits (et si sa possession est légale dans votre pays).

Vous trouverez ci-dessous les informations les plus pertinentes sur cet amphibien. Poursuivez donc votre lecture !

L’habitat du xénope lisse

Cette grenouille est surtout présente dans le sud-est du continent africain. Cet animal préfère vivre dans des étangs stagnants et chauds sans végétation au-dessus de ces étangs, lesquels sont toutefois recouverts d’algues vertes. Il est également courant d’apprécier sa présence dans les régions arides ou semi-arides avec des cours d’eau.

Cette espèce est capable de tolérer différentes variations du pH de l’eau, mais la présence d’ions métalliques est toxique pour elle. Les températures de son habitat naturel oscillent généralement entre 15 et 26 ºC.

Cette grenouille est complètement aquatique. En effet, elle ne quitte l’eau que lorsqu’elle est obligée de migrer vers un autre habitat lacustre.

C’est l’une des rares espèces de grenouilles qui ne quitte jamais l’eau.

Une grenouille du genre Xenopus.

Caractéristiques physiques

Cette grenouille n’a pas de langue ni d’oreilles visibles. Son corps est aplati. Sa tête est de forme triangulaire et est particulièrement petite par rapport au reste de son corps. Elle a deux petits yeux situés sur le dessus de la tête et n’a pas de paupières.

Ses membres antérieurs sont petits et non palmés, mais elle a des orteils allongés essentiels pour se nourrir. Ses pattes postérieures sont grandes et palmées et elle a trois doigts internes sur chaque patte, d’où sortent ses griffes ou ses ongles.

La peau de cette grenouille est lisse et glissante, avec des taches gris olive ou brunes et grises sur la zone dorsale. La partie inférieure de son corps est blanche, voire jaunâtre. Une ligne latérale de nature sensorielle traverse son dos.

Cette espèce présente un net dimorphisme sexuel : les mâles sont plus petits que les femelles. Ils mesurent entre 5 et 6 centimètres de long et pèsent environ 60 grammes. De plus, ils n’ont pas de sac vocal, une caractéristique que la plupart des amphibiens mâles ont.

De leur côté, les femelles pèsent près de 200 grammes – elles sont beaucoup plus grosses – et mesurent entre 10 et 12 centimètres de long. Aussi, elles possèdent des extensions cloacales au bout de l’abdomen.

Le comportement du xénope lisse

Cet amphibien est assez inactif. Il peut vivre 15 ans dans la nature et jusqu’à 20 ans en captivité.

Ses efforts pour survivre à la saison sèche sont évidents lorsque les étangs dans lesquels il habite s’assèchent. Il est obligé de creuser dans la boue pour s’enterrer dans l’environnement humide et ne pas mourir de déshydratation.

Généralement, cet amphibien peut rester jusqu’à un an sans rien faire à part changer d’étang. Lorsqu’il pleut, il met à profit ses excellentes compétences en natation. Contrairement aux autres grenouilles, cette espèce ne peut pas sauter facilement, mais elle est capable de ramper.

Cette grenouille a des poumons bien développés avec lesquels elle respire. En passant tant de temps sous l’eau, on pourrait supposer que ses échanges gazeux sont principalement cutanés, mais en réalité elle recourt dans une moindre mesure à ce type de respiration.

Pour respirer, le xénope lisse halète à la surface de l’eau.

Comportement alimentaire

Cette grenouille se nourrit d’arthropodes vivants, morts ou mourants, ainsi que de charognes ou de débris organiques. Elle se caractérise par un grand appétit, c’est pourquoi elle attaque généralement tout petit insecte ou vertébré qui la croise. Grâce à son odorat, à ses doigts sensibles et à son système de lignes latérales, elle peut facilement localiser sa nourriture.

En captivité, cet amphibien se nourrit de petits poissons, d’insectes, de vers et d’artémies vivants ou séchés.

Ses lignes latérales détectent les vibrations dans l’eau. De plus, la grenouille compte sur une pompe hiobranchiale pour aspirer la nourriture dans sa bouche. Les ongles de ses pattes arrière l’aident à déchirer sa nourriture en plus petits morceaux, et ses doigts avant lui sont utiles pour repousser ses proies.

En revanche, les têtards ont tendance à se nourrir de matière organique présente dans les fonds marins. Leur régime alimentaire change au fur et à mesure qu’ils se métamorphosent, bien qu’ils ne quittent l’eau à aucun moment du processus.

Comportement reproducteur

Le xénope lisse atteint généralement la maturité sexuelle à l’âge de 10 à 12 mois. L’accouplement peut avoir lieu à tout moment de l’année, bien qu’il soit plus fréquent au printemps. Cette grenouille peut s’accoupler 4 fois par an. Pendant la nuit, les mâles sont prêts à coasser pour attirer les femelles.

Bien que le mâle n’ait pas de sac vocal, il contracte rapidement ses muscles laryngés intrinsèques pour produire un cri d’accouplement avec des trilles longs et courts. Lorsque la femelle entend le son, elle lance un appel d’acceptation semblable au son d’un coup ou un appel de rejet semblable à un tic-tac lent.

La reproduction de cette espèce est l’une des plus étranges au monde, puisqu’une femelle répond rarement à l’appel des mâles. De même, leur étreinte d’accouplement ou amplexus est pelvienne, tandis que celle de la plupart des grenouilles est axillaire.

Cette grenouille libère des centaines d’œufs collants pendant l’accouplement, qui dure entre 3 et 4 heures. Ces œufs adhèrent généralement aux plantes ou à toute surface jusqu’à ce que les têtards émergent au bout 7 semaines.

Ces derniers se métamorphosent après un temps variable en petites grenouilles. Ces dernières absorbent leur queue pour maintenir leurs besoins nutritionnels pendant 4 ou 5 jours.

Le statut de conservation du xénope lisse

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) classe le xénope lisse dans la catégorie « Préoccupation mineure  ». De plus, cette grenouille est considérée comme une espèce invasive dans de nombreux pays.

Cela est dû au fait qu’elle a été utilisé dans les enquêtes de segmentation d’embryons à travers le monde (notamment dans les tests de grossesse humaine) et que certains spécimens ont fini par s’échapper.

Fait intéressant, l’espèce Xenopus laevis a été le premier vertébré cloné en laboratoire. Malheureusement, dans les années 40, cet amphibien a été relâché dans plusieurs pays en raison de mauvaises pratiques, ce qui a provoqué le déplacement d’espèces indigènes. C’est pourquoi, dans certains pays, son introduction ou son commerce sont interdits.

Une autre des curiosités des grenouilles est que beaucoup sont aquatiques.

En somme, le xénope lisse menace la survie d’autres espèces animales s’il est introduit dans des écosystèmes étrangers. C’est pourquoi vous devez informer les autorités environnementales de votre pays si vous souhaitez avoir un xénope lisse comme animal de compagnie ou si vous trouvez un spécimen lâché dans la nature.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les grenouilles peuvent-elles respirer sous l’eau ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les grenouilles peuvent-elles respirer sous l’eau ?

Les grenouilles peuvent respirer sous l'eau à travers leur peau, mais l'oxygénation dans ce milieu est insuffisante pour rester immergée.