10 curiosités sur les grillons

Les grillons sont des insectes qui présentent un dimorphisme sexuel très net : les mâles chantent constamment pour attirer les femelles de l'environnement.
10 curiosités sur les grillons

Dernière mise à jour : 25 juillet, 2021

Vous avez sûrement déjà entendu un son strident la nuit lorsque vous marchiez dans un dans un champ. Sans aucun doute, ce chant que l’on entend dans les endroits secs et sombres est celui d’un grillon mâle, qui recherche activement une femelle avec laquelle se reproduire. Connaissez-vous d’autres curiosités sur les grillons et ses parents ?

Les grillons sont des insectes. À ce titre, ils partagent plusieurs caractéristiques communes avec la grande majorité des autres hexapodes : 3 paires de pattes, des tagmes – tête, thorax et abdomen – et des antennes sensorielles.

Ces insectes présentent également certaines caractéristiques étonnantes qui les distinguent clairement des autres insectes. Découvrez ici 10 d’entre elles.

1. Les grillons ne sont pas qu’une seule espèce

Le terme « grillon » n’a aucune pertinence taxonomique, puisqu’il ne fait pas référence à une espèce spécifique et établie à travers le monde. Ce terme a été inventé pour désigner les insectes hexapodes de l’ordre des orthoptères, un taxon qui comprend les grillons, les sauterelles et les criquets volants.

Les grillons appartiennent à la super-famille des Grylloidea et à la famille des Gryllidae. Comme l’indique le portail Wildlife Journal, il existe environ 900 espèces au sein de ce dernier groupe, dont une centaine se trouve aux États-Unis. La plus grande diversité se trouve dans les régions tropicales proches du tropique du Cancer.

Le terme « grillon » peut désigner plus de 900 espèces d’orthoptères différentes.

Un grillon domestique émergeant du sol.

2. Les grillons ont une structure corporelle commune

Toutes les espèces de grillons partagent certaines caractéristiques. Elles ont des corps cylindriques, des têtes circulaires et des antennes très allongées. Derrière leur tête, se trouve un pronotum robuste, et leur abdomen se termine par une paire de filaments caractéristiques, des appendices sensoriels ou vestigiaux.

Les pattes arrière ont un fémur très développé. Ce dernier est spécialisé dans la locomotion par saut.

3. Leur distribution est cosmopolite

Les grillons se trouvent dans presque toutes les régions du monde. À l’exception de celles situées à des latitudes de 55° ou plus.

Ce sont des animaux ectothermes, leur température corporelle dépend donc de l’environnement. Comme ils ne peuvent pas produire de chaleur par eux-mêmes, ils sont incapables de coloniser des milieux extrêmement froids.

Ces insectes se trouvent dans une grande diversité d’habitats, des plages aux grottes, en passant par les forêts, les prairies, les arbustes et de nombreux autres micro-écosystèmes. La plupart des espèces sont semi-souterraines et créent leurs abris sous terre à de faibles profondeurs.

4. Ils ont très peu de défenses

Au-delà de la morsure, ces insectes sont assez sans défense en présence de prédateurs. Pour cette raison, une autre des curiosités des grillons est leur capacité à passer inaperçus dans l’environnement, à être invisibles aux yeux d’une menace.

Les couleurs des grillons sont sombres et terreuses, excellentes pour se fondre dans les sols. De plus, la nuit, ils sont encore plus difficiles à voir. Malgré leurs stratégies défensives, ils sont la source de protéines de base pour de nombreuses espèces d’oiseaux et de mammifères.

5. Les grillons peuvent-ils voler ?

La présence d’ailes est une caractéristique générale des orthoptères. Toutefois,  certains grillons de la sous-famille des Nemobiinae n’en ont pas.

D’autres espèces ont de petites ailes avant et n’ont pas d’ailes arrière ou vice versa. En général, les groupes de grillons qui ont des ailes arrière plus développées ont tendance à mieux voler.

Certaines espèces de grillons volent assez bien, tandis que d’autres décollent à peine du sol.

6. Le chant des grillons, l’une de ses caractéristiques les plus célèbres

Sans aucun doute, l’une des curiosités les plus frappantes des grillons est la capacité des mâles à “chanter”. Nous mettons entre guillemets ce dernier terme, car le son émis n’est pas un chant en tant que tel, mais un phénomène connu sous le nom de stridulation.

Le mécanisme de la stridulation comprend une structure avec un bord dentelé (grattoir) qui se déplace sur une surface avec de petites ondulations (corps). Lors du processus de frottement, des vibrations très audibles se produisent. Les élytres (ailes) fonctionnent comme des grattoirs et produisent des sons par frottement.

7. Les grillons sont omvivivores

En captivité, la plupart des grillons mangent de tout : nourriture pour chiens, légumes, viande, animaux morts, graines, fruits et bien plus encore. Cependant, certaines espèces sont strictement herbivores et se nourrissent de jeunes pousses végétales en milieu naturel.

D’autres sont des prédateurs. Leurs victimes sont donc des œufs, des insectes et même de petits reptiles.

8. Ils ont un dimorphisme sexuel très marqué

Les grillons ont un dimorphisme sexuel très net : les mâles sont plus petits que les femelles, ont un abdomen moins volumineux et, surtout, ils sont dépourvus d’ovipositeur. Chez les femelles, cette structure très longue est située entre les segments 8 et 9 de l’abdomen.

La fonction de l’ovipositeur est de permettre le passage des œufs vers l’extérieur. De plus, en raison de sa longueur, il permet aux femelles d’enterrer plus facilement leurs œufs sous terre sans avoir à creuser et à gaspiller de l’énergie dans le processus.

Cela est très important. Et ce, car les mâles et d’autres espèces d’insectes se nourrissent régulièrement des œufs.

9. La hiérarchie est établie avec violence

Bien qu’ils semblent être de douces créatures, les grillons mâles donnent tout au moment de la reproduction. Ils se battent entre eux en frottant leurs antennes et en montrant leurs mâchoires.

Si cela ne suffit pas, ils se poussent jusqu’à ce que l’un des concurrents perde le combat. Le spécimen qui dominera sera celui qui chantera par-dessus les autres.

Fait intéressant, des études ont montré que les grillons dominants ont un système immunitaire plus fort que les grillons subordonnés. Le chant serait ainsi un indicateur honnête de la qualité génétique des prétendants pour les femelles lors du choix d’un partenaire reproducteur.

10. Les grillons sont un excellent aliment

Bien que l’approche anthropocentrique de la nature nous empêche de le voir, les grillons sont une excellente source de nutriments, tant pour l’homme que pour les autres animaux omnivores. Il n’est donc pas surprenant que dans les pays asiatiques la consommation de ces orthoptères soit de plus en plus courante.

Sans aller plus loin, il y a environ 20 000 producteurs de grillons actifs en Thaïlande, qui produisent 7 500 tonnes de nourriture par an. La “farine” produite après avoir séché et écrasé ces insectes est de plus en plus courante comme additif dans les biscuits, les pâtes et d’autres aliments.

Connaissez-vous les curiosités des grillons ?

En somme, les grillons présentent des caractéristiques impressionnantes qui vont bien au-delà de leur chant ou stridulation. La prochaine fois que vous entendrez un tel son émis la nuit, souvenez-vous du comportement fascinant de ces orthoptères.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi mon chat est-il attiré par l’ordinateur ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Pourquoi mon chat est-il attiré par l’ordinateur ?

Votre chat aime votre ordinateur et ne vous laisse pas verrouiller ? Apprenez ici pourquoi ce comportement est dû et comment le résoudre.



  • Vedenina, V. Y., & Shestakov, L. S. (2018). Loser in fight but winner in love: how does inter-male competition determine the pattern and outcome of courtship in cricket Gryllus bimaculatus?. Frontiers in Ecology and Evolution, 6, 197.
  • Hornsby, M., & Flood, M. (2017). The effect of temperature on cricket stridulation. Proceedings of the West Virginia Academy of Science, 89(1).
  • Jonsson, T., Montealegre-Z, F., Soulsbury, C. D., & Robert, D. (2021). Tenors not sopranos: Bio-mechanical constraints on calling song frequencies in the Mediterranean field-cricket. Frontiers in Ecology and Evolution, 9, 225.
  • Broder, E. D., Wikle, A. W., Gallagher, J. H., & Tinghitella, R. M. (2021). Substrate-borne vibration in Pacific field cricket courtship displays. Journal of Orthoptera Research, 30, 43.