Comment éliminer les pucerons des plantes ?

L'élimination des pucerons des plantes peut être une tâche difficile. Nous vous expliquons ici comment vous pouvez vous y prendre sans mettre en danger le reste de l'écosystème.
Comment éliminer les pucerons des plantes ?

Dernière mise à jour : 06 octobre, 2021

Éliminer les pucerons des plantes est une tâche ardue pour les agriculteurs du monde entier. Le taux de reproduction élevé et l’expansion rapide de ces insectes rendent l’insecticide peu utile, car un seul recoin non traité peut faire exploser à nouveau brusquement la population. Pour y mettre fin, il faut autant d’ingéniosité que de maîtrise.

Les pucerons sont très intéressants au niveau biologique, mais il faut reconnaître qu’ils posent un sérieux problème dans l’industrie agricole. Si vous voulez savoir comment vous en débarrasser sans endommager l’écosystème, vous êtes au bon endroit. Poursuivez donc votre lecture.

Que sont les pucerons ?

Le terme « puceron » ne désigne pas une seule espèce, mais plutôt un taxon d’insectes suceurs de sève appartenant à la superfamille des Aphidoidea. Environ 5000 espèces ont été décrites au sein de ce groupe, dont 400 sont considérées comme nuisibles aux cultures produites par l’homme.

Les pucerons peuvent être trouvés partout dans le monde, bien qu’ils soient beaucoup plus communs dans les régions chaudes et tempérées. Leur répartition est rare sous les tropiques, mais on trouve une diversité impressionnante dans les zones à climat méditerranéen ou doux. Ils atteignent leur pic d’activité au printemps.

La plupart des pucerons ont un corps mou de couleur brunâtre, rouge, verte ou semi-transparente. Sur leur tête, ils portent les organes sensoriels (antennes et yeux composés) et leur appareil de succion spécialisé, appelé stylet.

Ces invertébrés constituent un grave problème agricole pour plusieurs raisons. Parmi elles, figurent les suivantes :

  1. Leur reproduction est extrêmement rapide. Les pucerons alternent cycles reproducteurs sexués et asexués, ce qui permet à la population d’exploser en très peu de temps.
  2. Les pucerons se nourrissent passivement de la sève des plantes. Si la charge parasitaire de la plante est très élevée, elle se retrouve incapable de nourrir tous ses tissus et finit par pourrir.
  3. Ils favorisent la propagation des virus. Les pucerons sont des vecteurs viraux et, en sautant d’une plante à l’autre, ils peuvent très rapidement infecter une culture entière avec un agent pathogène.
  4. Ils favorisent la croissance de moisissures dans les endroits endommagés.
  5. Ils atteignent les cultures sans aucun effort. Les pucerons ailés sont transportés passivement par le vent, s’élevant jusqu’à 600 mètres au-dessus du sol sans effort.

En résumé, les pucerons fragilisent la plante en suçant leur sève, ce qui favorise l’infestation de pathogènes secondaires dans la culture. Leurs effets peuvent être désastreux si les populations ne sont pas contrôlées à un stade précoce.

Un groupe de pucerons.

Comment éliminer les pucerons des plantes ?

Maintenant que vous en savez plus sur ces insectes, il est temps de savoir comment les éliminer des plantes. Découvrez dans les lignes suivantes les mesures les plus efficaces.

1. Les larves de syrphes, un moyen d’éliminer les pucerons

Les contrôleurs biologiques sont généralement les plus efficaces lorsqu’il s’agit de traiter un ravageur. Quoi de mieux qu’une espèce vivante pour tuer une autre espèce vivante ? Les syrphes sont une famille de diptères suceurs de nectar qui, à leur stade larvaire, détruisent les pucerons.

On estime qu’une larve de syrphe peut se nourrir jusqu’à 1000 pucerons avant de se métamorphoser en adulte, de sorte que l’efficacité de cette méthode est autosuffisante. Bien entendu : renseignez-vous sur l’espèce que vous allez acquérir en tant que contrôleur et si ce traitement est légal dans votre pays, car vous pourriez en introduire une potentiellement invasive dans vos cultures.

2. Les larves de coccinelles

Le principe est le même que dans le cas précédent : utiliser un agent biologique respectueux de l’environnement pour tuer naturellement un ravageur. Les larves de certaines coccinelles (famille des Coccinellidae) se nourrissent de pucerons à 80 %. Ce sont d’excellents biocontrôleurs de ce type de ravageurs.

3. De l’eau sous pression

Bien que cela puisse sembler grossier, appliquer de l’eau sous pression sur les plantes tous les 3 à 4 jours au début de l’infestation peut être très utile. Les pucerons ne se fixent pas fortement à la surface de la plante, ils seront donc projetés avec le jet d’eau et mourront de l’impact sur le sol. Ce n’est pas un remède infaillible, mais il est efficace lorsque les pucerons sont peu nombreux.

4. Vinaigre et eau, un mélange efficace contre les pucerons

Voici une « astuce maison » pour éliminer les pucerons des plantes. Bien que nous ne doutions pas de son efficacité, il est nécessaire de préciser que tous les rapports ne sont pas flatteurs au sujet de cette procédure. Sans aucun doute, le moyen le plus efficace sera toujours le recours à des contrôleurs biologiques.

Si vous voulez essayer le mélange eau et vinaigre, il vous suffit de diluer 10 millilitres de vinaigre dans 90 millilitres d’eau (dilution 1/10) et de vaporiser le mélange sur les zones les plus parasitées de la plante 1 fois par jour. Cela acidifiera le pH de l’environnement du puceron, le rendant moins confortable, et le puceron finira par mourir.

5. Le savon potassique

Comme son nom l’indique, le savon potassique ou savon de potassium est un savon dont le potassium est un composant essentiel. Ce savon est devenu célèbre dans le domaine de l’agriculture pour sa propriété pesticide.

On dit qu’il est biodégradable, mais il doit être préparé très soigneusement pour que les produits chimiques en excès ne finissent pas par se déposer dans le sol. Si vous avez acheté du savon de potassium pour éliminer les pucerons des plantes, suivez ces étapes :

  1. Préparez la solution de savon dans l’eau et diluez-la à 1 %. Cela signifie que vous ne devez ajouter que 1 millilitre de composé pour 99 millilitres d’eau.
  2. Mélangez bien le produit dans un flacon pulvérisateur et secouez-le à chaque utilisation.
  3. Couvrez toute la plante avec le produit dilué, en particulier les feuilles et les tiges qui contiennent une charge plus élevée de pucerons.
  4. Essayez d’appliquer le produit lorsqu’il ne fait pas beau, autrement vous pouvez brûler les plantes.
  5. Appliquez le mélange pendant 15 jours d’affilée par périodes de 3 à 4 mois.

De nombreux pucerons sont touchés par ce mélange, mais d’autres, comme Myzus persicae, sont un peu plus résistants. N’oubliez pas non plus que le savon de potassium tue également les coccinelles et leurs larves, vous ne pouvez donc pas l’appliquer conjointement avec d’autres méthodes de contrôle.

La coccinelle est un excellent antiparasitaire.

Vous venez de découvrir 5 méthodes pour éliminer les pucerons des plantes, mais ce ne sont pas les seules. Avant de mettre l’une d’entre elles en pratique, demandez l’avis d’un professionnel et découvrez ce qui est légal (ou non) dans votre région. Vous ne voudriez surtout pas introduire un nouveau ravageur ni détruire les espèces naturelles de l’écosystème !

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelles sont les plantes les plus toxiques pour les animaux de compagnie ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Quelles sont les plantes les plus toxiques pour les animaux de compagnie ?

La liste des plantes toxiques pour nos animaux de compagnie est très longue. Elle dépend de l'espèce d’herbe mais également de l'animal en question...