Comment se débarrasser des cloportes à la maison ?

Les cloportes sont totalement inoffensifs, mais la plupart d'entre nous ne souhaitent pas les voir à la maison. Découvrez ici comment vous en débarrasser simplement sans les tuer.
Comment se débarrasser des cloportes à la maison ?

Dernière mise à jour : 02 décembre, 2021

Si vous habitez dans une maison basse dans une zone rurale et que vous avez un patio extérieur, vous avez sûrement eu à un moment donné l’occasion d’admirer des cloportes. Ces invertébrés sont assez curieux, car ils se présentent sous de nombreuses formes et couleurs, et certains d’entre eux se roulent en boule lorsqu’ils se sentent menacés.

Aussi amusants que soient ces isopodes, il est normal que vous ne souhaitiez pas les voir traîner chez vous, surtout compte tenu de leur taux de reproduction élevé et de leur résistance dans les bonnes conditions. Découvrez ci-après comment vous débarrasser d’eux sans les tuer. Gardez à l’esprit qu’ils font un travail vital dans l’écosystème. Ne mettez donc pas fin à leur vie !

Que sont les cloportes ?

Les cloportes font partie de l’ordre Isopoda, et il s’agit d’un groupe de crustacés. En effet, bien qu’ils vivent sur terre, ces animaux ne sont pas des insectes et ont plus en commun avec un crabe qu’avec un cafard, par exemple. Sur les 10 000 espèces d’ isopodes qui existent, environ 5 000 d’entre eux sont terrestres.

Les cloportes appartiennent au sous-ordre des Oniscidea, avec environ 3 700 espèces décrites aujourd’hui sur les 7 000 estimées. Leur morphologie est assez simple : elle est segmentée et aplatie, elles comptent 7 paires de pattes, une paire d’antennes et une poche dans laquelle les femelles logent leurs œufs.

Les cloportes ont besoin d’une humidité relative assez élevée (70-80 % minimum) pour remplir leurs fonctions vitales. Les pléopodes sont chargés d’effectuer les échanges gazeux dans cet environnement, mais ils doivent être humides pour que la respiration soit adéquate. Sans humidité, les cloportes meurent.

Les isopodes se nourrissent de matière organique en décomposition, qu’il s’agisse de feuilles, de bois, de papier, de légumes, de fruits, d’œufs et même de restes d’animaux vivants. Ils jouent un rôle essentiel dans l’écosystème dans lequel ils vivent: ce sont d’excellents décomposeurs qui recyclent tous les éléments morts du sol.

Un cloporte sur une pierre.

Le cloporte commun (Armadillidium vulgare)

Sans aucun doute, l’espèce d’isopode la plus associée au milieu domestique est Armadillidium vulgare. Ce cloporte est originaire de l’écosystème méditerranéen, bien qu’il ait été introduite dans pratiquement tous les continents du monde, étant particulièrement commun dans les zones tempérées.

Une humidité de 50-60 % suffit pour qu’il ne se dessèche pas. Et il résiste à des températures comprises entre -2 et 36 °C.

Les spécimens de cette espèce atteignent la maturité sexuelle en 1 an, et chaque femelle est capable de donner naissance à 6-300 petits en un seul événement reproducteur. Les populations croissent de façon exponentielle et constante tant qu’il y a suffisamment de matière organique en décomposition.

Comment se débarrasser des cloportes ?

Maintenant que vous savez ce que sont les cloportes, il est temps de voir comment vous pouvez vous en débarrasser. Nous insistons de nouveau sur le fait qu’il ne faut pas mettre fin à leurs jours, à moins que cela ne soit inévitable. Ces invertébrés jouent un rôle essentiel dans l’écosystème, donc les tuer n’est (presque) jamais une bonne option.

1. Réduisez l’humidité dans la maison

Comme nous l’avons dit dans les lignes précédentes, certains isopodes ont besoin d’une humidité minimale de 60 % pour survivre. Si votre maison ou la zone infestée est très humide, la meilleure chose à faire est d’ouvrir les fenêtres, les meubles et les armoires pour réduire le pourcentage absolu de ce paramètre.

Si vous ne pouvez pas réduire l’humidité relative de cette façon, vous pouvez toujours vous procurer un déshumidificateur. Ces machines condensent l’eau vaporisée présente dans l’air et la stockent dans un réservoir. L’environnement se dessèche alors petit à petit. Dès que l’humidité baisse, les isopodes doivent quitter la zone.

2. Recherchez du bois en décomposition et d’autres matières organiques

Vous ne l’avez peut-être pas réalisé, mais s’il y a des cloportes dans votre environnement, c’est sans doute parce que quelque chose est en train de se décomposer. Très probablement, une planche de bois est en train de se décomposer en raison d’une humidité excessive, vous devez donc la trouver et la retirer dès que possible.

Par ailleurs, si vous stockez des fruits secs, des feuilles et d’autres articles dans la cave ou le garde-manger, débarrassez-vous au plus vite de toute cette matière organique, car elle est le substrat de la croissance des isopodes et de nombreux autres invertébrés, comme les cafards, et ce, même si elle ne se décompose pas.

3. Couvrez les zones humides avec de la terre de diatomée

La diatomite, communément appelée terre de diatomée, est une roche constituée de microfossiles de diatomées (algues microscopiques). Outre de nombreuses autres utilisations, ce matériau est utilisé comme pesticide naturel, car ses particules endommagent le tube digestif des invertébrés et provoquent leur mort via divers mécanismes.

Cette roche est très utile pour éliminer les cloportes de la maison sans les tuer, car elle absorbe l’humidité ambiante. Si vous voulez empêcher les isopodes de la manger, mettez-la dans un bocal en verre :  la grande majorité des oniscidés ne peuvent pas escalader les surfaces planes.

4. Appliquez une solution à base d’ail dans les zones les plus humides de la maison

Il a été démontré à plusieurs reprises que le concentré d’ail a un effet insecticide. Une application par pulvérisation suffira sûrement à les faire quitter l’endroit.

Cette méthode dégage une mauvaise odeur. Profitez-en pour ouvrir les fenêtres.

5. Laissez entrer la lumière

Les cloportes sont photophobes, c’est-à-dire qu’ils fuient la lumière à tout prix. Par conséquent, ils ne prolifèrent que dans des environnements sombres où l’humidité est constamment stockée.

Lorsque vous nettoyez votre environnement, profitez-en pour ouvrir tous les tiroirs de la pièce, et laissez entrer la lumière du soleil tout au long de la journée. Ces isopodes quitteront les lieux en un rien de temps.

Isopodes dans un terrarium.

Comme vous avez pu le constater, se débarrasser des cloportes est très simple, et il n’est pas nécessaire de les tuer dans presque tous les cas. Cependant, si l’infestation dans votre maison est très importante, nous vous recommandons de vous rendre chez un contrôleur antiparasitaire professionnel pour recevoir les conseils appropriés.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le cloporte, un invertébré particulier
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Le cloporte, un invertébré particulier

Le terme « cloporte » désigne un très grand groupe de crustacés terrestres, qui sont capables de se rassembler face aux menaces.



  • What is an isopod? Ocean Explorer. Recogido a 30 de noviembre en https://oceanexplorer.noaa.gov/facts/isopod.html
  • Armadillidium vulgare, ADW. Recogido a 30 de noviembre en https://animaldiversity.org/accounts/Armadillidium_vulgare/
  • Plata-Rueda, A., Martínez, L. C., Dos Santos, M. H., Fernandes, F. L., Wilcken, C. F., Soares, M. A., … & Zanuncio, J. C. (2017). Insecticidal activity of garlic essential oil and their constituents against the mealworm beetle, Tenebrio molitor Linnaeus (Coleoptera: Tenebrionidae). Scientific reports, 7(1), 1-11.