Que mangent les grillons ?

Les peuples préhispaniques d'Amérique centrale consommaient régulièrement des invertébrés tels que les grillons, car ce sont d'importantes sources de nutriments et ils peuvent compenser le manque de protéines animales.
Que mangent les grillons ?

Dernière mise à jour : 29 septembre, 2021

Les grillons sont des insectes qui se caractérisent par leur excellente capacité à sauter et par leur « chant » distinctif. Ces invertébrés se sont avérés riches en protéines, ils sont donc considérés comme un aliment approprié. Cependant, une grande partie de leur valeur nutritionnelle provient de ce que les grillons mangent dans la nature.

Plus précisément, le terme « grillon » est utilisé pour désigner diverses espèces de l’ordre des Orthoptères. Les paragraphes suivants feront référence au spécimen le plus utilisé pour la culture et l’alimentation, dont le nom scientifique est Acheta domestica. Poursuivez donc votre lecture pour savoir ce que mange cette espèce.

Comment sont les grillons ?

Les grillons ont un corps mince et cylindrique segmenté en trois parties : la tête, le thorax et l’abdomen. Contrairement à d’autres insectes, ces invertébrés n’ont pas de divisions aussi visibles, ils semblent donc n’avoir en réalité que deux segments.

De plus, ils ont deux paires d’ailes qui ne sont pas utiles pour voler. Elles fonctionnement comme un instrument de musique pour entonner leur son typique (stridulation).

La tête de ces organismes est assez robuste et toute la structure buccale est dirigée vers le sol. Les 3 paires de pattes sont insérées dans le thorax, mais seules les 2 premières sont utilisées pour marcher ; la dernière est spécialisée dans le saut. Contrairement à leurs cousines les sauterelles, cette espèce ne saute pas autant.

La distribution de ces invertébrés est mondiale, car grâce à leur utilité en tant que nourriture pour les amphibiens, les oiseaux et les reptiles, ils ont atteint tous les continents. De plus, grâce à leur régime alimentaire, ils ont su s’adapter à différents environnements, devenant ainsi l’espèce d’orthoptères invasive par excellence.

Une colonie de grillons domestiques.

L’importance de leur appareil buccal

Les insectes forment un groupe qui présentent une grande diversité et qui ont des pièces buccales différentes. Ces structures sont généralement modifiées pour s’adapter au type de régime alimentaire de chaque espèce. Dans le cas particulier des orthoptères, la structure buccale est de type masticatrice, ce qui leur permet de broyer divers aliments solides.

La bouche des grillons comporte 4 parties importantes : le labre, les mâchoires, les maxillaires et le labium. Le labre et le labium ont une fonction analogue à celle des lèvres des mammifères, puisqu’ils servent à introduire la nourriture et à protéger la région buccale. Les mâchoires et les maxillaires fonctionnent comme des dents, puisqu’ils sont chargés de broyer les aliments.

Que mangent les grillons ?

Les grillons ont un régime omnivore grâce à leur structure buccale écrasante. Ils sont ainsi capables de consommer de la végétation, telle que des feuilles, des tiges, des fruits et des graines et de se nourrir de divers types d’insectes, y compris eux-mêmes (cannibalisme).

Ils choisissent leur nourriture en fonction de sa disponibilité. Ils peuvent donc également être considérés comme des opportunistes.

De plus, comme beaucoup de ces organismes ont été distribués dans les zones urbaines, ils se sont également adaptés à la consommation de restes de la nourriture humaine. Cela leur donne une grande capacité à coloniser de nouveaux environnements.

Que mangent les grillons en captivité ?

En raison de la grande adaptabilité des grillons, il est généralement facile de les élever en captivité. Ils ont besoin d’un régime alimentaire varié qui inclut parfois de la nourriture commerciale pour oiseaux et rongeurs.

Cependant, il est important que ces composés ne contiennent pas de médicaments ni d’hormones. Autrement, ils pourraient causer des problèmes dans leur développement.

La meilleure recommandation pour que les spécimens aient une alimentation de qualité est de combiner des aliments commerciaux avec des fruits, des légumes et des graines. De cette façon, les protéines et l’eau nécessaires leur sont fournies sans que cela n’implique une dépense excessive.

Quelques recommandations supplémentaires

Lorsque vous nourrissez les spécimens, séparez la nourriture sèche de la nourriture humide. Et ce, afin d’éviter la formation de moisissure dans les rations que vous préparez.

De plus, si vous choisissez d’utiliser des granulés pour animaux de compagnie, n’oubliez pas qu’il est préférable de les écraser pour qu’ils puissent les manger facilement. Aussi, lavez soigneusement les fruits et légumes afin qu’ils n’aient pas de traces d’engrais ou d’insecticides.

Bien que les grillons puissent manger n’importe quel type de déchets, il est préférable de concevoir un régime spécifique avec des aliments frais pour eux.

Il n’est généralement pas nécessaire de leur donner de l’eau, car ils en boivent à travers les légumes qu’ils consomment. Cependant, dans certains cas, vous pouvez mettre de l’eau sous forme de gel afin d’assurer l’hydratation. N’oubliez pas de retirer la nourriture qu’ils ne mangent pas, afin d’éviter que sa décomposition n’endommage les grillons.

Maintenez également une bonne hygiène de leur espace, car cela améliorera la qualité et l’apport nutritionnel des aliments. L’une des principales raisons d’élever des grillons est leur utilisation comme nourriture vivante ou comme plat, il est donc important de faire attention à ces détails.

La nourriture vivante

Certains animaux, comme les reptiles et les amphibiens, consomment essentiellement des insectes, il est donc courant d’élever des grillons pour nourrir ces animaux. Les grillons servent de plat nutritif pour les spécimens captifs qui ne peuvent pas obtenir naturellement leur nourriture vivante.

L’élevage de grillons tire parti de deux facteurs importants : une valeur nutritionnelle élevée et un faible coût de production. Pour cette raison, dans des pays comme le Pérou, ils sont utilisés comme une autre alternative pour nourrir le bétail.

Les humains qui mangent des grillons

Curieusement, l’entomophagie ou la consommation d’insectes est une pratique qui existe depuis longtemps. Cependant, en raison des tabous qui existent dans la société d’aujourd’hui, cette activité est mal vue par la plupart des personnes.

Cela est contradictoire, puisque la valeur nutritionnelle de ces invertébrés peut être supérieure à celle de la consommation de viande animale. En effet, les orthoptères contiennent entre 62 et 75 % de protéines facilement digestibles et sont assez abondants dans diverses régions du monde.

Ces insectes sont nutritifs, car ils tirent un grand profit de la nourriture qu’ils métabolisent. Leur efficacité est 6 fois supérieure à celle des bovins.

Les grillons pourraient être considérés comme des aliments sains, nutritifs et durables pour la consommation humaine.

Un grillon.

Que votre objectif soit de les cultiver pour nourrir vos animaux de compagnie ou pour vous cuisiner un plat succulent, ces insectes ont un énorme potentiel nutritionnel. Malgré leur apparence, les avantages sont impressionnants et leur élevage n’implique pas de mécanisme de reproduction complexe.

Néanmoins, rappelez-vous que le régime alimentaire des grillons affecte leur apport nutritionnel. Il faut donc bien les nourrir.

Cela pourrait vous intéresser ...
10 curiosités sur les grillons
My Animals
Lisez-le dans My Animals
10 curiosités sur les grillons

Les grillons sont des insectes orthoptères célèbres pour leur chant, mais ils ont bien d'autres particularités au-delà de cette capacité.



  • Pijoan, M. (2001). El consumo de insectos, entre la necesidad y el placer gastronómico. Offarm: farmacia y sociedad, 20(9), 150-161.
  • Patton, R. L. (1967). Oligidic diets for Acheta domesticus (Orthoptera: Gryllidae). Annals of the entomological society of America, 60(6), 1238-1242.
  • Nosil, P. (2002). Food fights in house crickets, Acheta domesticus, and the effects of body size and hunger level. Canadian Journal of Zoology, 80(3), 409-417.
  • Oloo, J. A., Ayieko, M., & Nyongesah, J. M. (2020). Acheta domesticus (Cricket) feed resources among smallholder farmers in Lake Victoria region of Kenya. Food science & nutrition, 8(1), 69-78.
  • Apolo-Arévalo, L., & Lannacone, J. (2015). Crianza del grillo (Acheta domesticus) como fuente alternativa de proteínas para el consumo humano. Scientia, 17(17).
  • Joern, A. (1979). Feeding patterns in grasshoppers (Orthoptera: Acrididae): factors influencing diet specialization. Oecologia, 38(3), 325-347.