Que mangent les guêpes ?

Les guêpes sont connues pour leur piqûre agaçante, mais leur biologie et leur cycle de vie sont bien plus surprenants. Voulez-vous savoir de quoi elles se nourrissent ?
Que mangent les guêpes ?

Dernière mise à jour : 09 septembre, 2021

Ces hyménoptères sont très redoutés par certains et fascinants pour d’autres. Les distinguer des autres invertébrés volants, comme les abeilles, peut être difficile à l’œil nu, mais l’une de leurs grandes différences réside dans l’alimentation. C’est pourquoi nous vous invitons ici à découvrir ce que les guêpes mangent.

Nous vous présentons ici les caractéristiques des guêpes, ainsi que les types de guêpes les plus connus, mais nous mettrons un accent particulier sur leur régime alimentaire. Comme c’est souvent le cas avec les insectes, mieux les connaître c’est moins les craindre. Si vous faites partie de ceux qui aiment regarder les guêpes survoler la nourriture, voici d’autres raisons de les aimer.

Les caractéristiques des guêpes

Les guêpes sont des insectes appartenant à l’ordre des hyménoptères et au sous-ordre des Apocrites. Leur corps est divisé en 3 tagmes : la tête, le thorax et l’abdomen. Ce dernier contient un dard qui inocule du venin neurotoxique et provoque une réponse immunitaire rapide.

Ces insectes peuvent piquer plus d’une fois et leur venin contient une phéromone qui attire d’autres guêpes. Leur mécanisme de piqûre est différent par rapport aux abeilles, puisque ces dernières perdent une partie de leur corps avec la piqûre et meurent après l’attaque. Les guêpes, elles, peuvent retourner en toute sécurité dans leur nid.

La répartition des guêpes de la famille des Vespidés couvre la quasi-totalité du monde, aussi bien dans les espaces naturels que dans les villes. Elles ont tendance à préférer les environnements chauds et tempérés ; à l’arrivée de la saison froide, elles meurent ou hibernent.

De nombreuses espèces de guêpes sont eusociales, c’est-à-dire qu’elles vivent dans des nids dans lesquels les tâches sont divisées et où une reine est en charge de la reproduction. D’autres sont solitaires et les populations désagrégées sont constituées de femelles fertiles qui peuvent se reproduire sans créer de colonies, comme la guêpe poliste (Polistes dominula).

Les nids des Vespula sont en cellulose, contrairement à ceux des abeilles qui sont en cire. C’est pourquoi il est incorrect de dire « ruches de guêpes ».

Une guêpe sur fond blanc.

Les types de guêpes

Il existe de nombreuses espèces de guêpes dans le monde. Cependant, les plus nombreuses et les plus faciles à voir dans les environnements occupés par l’homme sont les suivantes :

  • Guêpe commune (Vespula vulgaris ) : Cette espèce se distingue facilement par son corps noir tacheté de jaune. Elle vit dans les arbres et les arbustes, mais en milieu urbain elle préfère les murs et les coins des maisons. Elle est eusociale et crée des nids.
  • Frelon asiatique (Vespa velutina) : le frelon asiatique est considéré grand il peut mesurer 3,5 centimètres de long. Son abdomen est noir et ses pattes sont jaunes. Il a été introduit dans plusieurs pays européens en tant qu’espèce invasive et sa piqûre est dangereuse en raison de la grande quantité de venin qu’il injecte.
  • Guêpe poliste (Polistes dominula) : elle est facilement reconnaissable à ses longues pattes postérieures, qui pendent lorsqu’elle vole. Elle est solitaire et fait des nids de cellulose dans lesquels elle pond ses œufs, d’où son nom.
  • Guêpe germanique ou européenne (Vespula germanica) : malgré son nom, c’est une espèce originaire d’Afrique qui s’est répandue dans le reste du monde. Elle est totalement noire à l’exception de l’abdomen et des pattes, qui sont jaunes.
  • Frelon européen ou frelon (Vespa crabro): c’est une espèce de grande taille : les ouvrières peuvent mesurer 25 millimètres de long. Ce frelon est plus orangé et ses ailes sont rougeâtres. Malgré son apparence intimidante, il est plus pacifique que les espèces plus petites et n’attaque que pour défendre le nid ou se défendre lui-même.

Maintenant que vous les connaissez mieux, voyons ce qu’il en est de leur alimentation. Bien que nous ayons l’habitude de les voir traîner autour des fruits tombés des arbres et près de la nourriture des pique-niques, leur alimentation est peu plus complexe qu’il n’y paraît.

Que mangent les guêpes ?

L’espèce et le stade vital sont 2 aspects à prendre en compte à l’heure de s’intéresser à l’alimentation des guêpes. Les spécimens adultes sont généralement omnivores et se nourrissent de fruits tombés, d’autres insectes et même de charognes. Les guêpes solitaires qui doivent nourrir les larves ont tendance à avoir un comportement plus prédateur, car elles chassent les petits insectes pour leur progéniture.

En effet, les larves de guêpes ont besoin de matériel protéique pour croître et se développer, car à l’avenir, elles doivent se nymphoser et devenir des adultes fonctionnels. Pour cette raison, il est normal de voir des spécimens ailés couper des morceaux de viande ou des insectes morts et les emmener au nid. En raison de leur nature prédatrice, ce sont d’excellents contrôleurs de parasites.

D’autre part, il existe des espèces de guêpes parasitoïdes qui pondent leurs œufs à l’intérieur d’autres insectes, afin que les larves puissent s’en nourrir lorsqu’elles éclosent. Un cas curieux de ce style de reproduction est la guêpe émeraude (Ampulex compressa), qui “zombifie” les cafards avec son venin pour les guider vers un endroit sûr pour que les larves puissent s’en nourrir.

De nombreuses espèces du genre Vespula ont une valeur inestimable pour l’écosystème, car elles se nourrissent également de nectar. Lorsqu’elles se perchent sur les fleurs pour s’en nourrir, elles remplissent une fonction de pollinisation. Dans tous les cas, leur travail est moindre que celui des abeilles, car le fait d’avoir un corps moins “poilu” rend plus difficile l’adhérence du pollen à sa surface.

Les guêpes parasitoïdes sont considérées comme un moyen sophistiqué de contrôler les vers et autres insectes folivores sur les cultures.

Une guêpe sur un verre.

Les piqûres de guêpes sont au mieux ennuyeuses et douloureuses. Par conséquent, le meilleur moyen d’éviter les désagréments sans avoir à les tuer (étant donné leur rôle dans l’environnement) est de se protéger avec des répulsifs et de faire en sorte que votre maison ne soit pas un endroit agréable pour elles pour s’y installer.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les guêpes meurent-elles lorsqu’elles piquent ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Les guêpes meurent-elles lorsqu’elles piquent ?

Les guêpes meurent-elles lorsqu'elles piquent un intrus qui s'approche de leur ruche ? Nous vous donnons ici la réponse !



  • Hunt, J. H., Brown, P. A., Sago, K. M., & Kerker, J. A. (1991). Vespid wasps eat pollen (Hymenoptera: Vespidae). Journal of the Kansas Entomological Society, 127-130.
  • Pérez-Lachaud, G., Batchelor, T. P., & Hardy, I. C. (2004). Wasp eat wasp: facultative hyperparasitism and intra-guild predation by bethylid wasps. Biological Control, 30(2), 149-155.
  • Wasp, Y. J. Do Wasps Make Honey? 5 Interesting Ways Wasps Eat.
  • Piek, T., Visser, J. H., & Veenendaal, R. L. (1984). Change in behaviour of the cockroach, Periplaneta americana, after being stung by the sphecid wasp Ampulex compressa. Entomologia Experimentalis et Applicata35(2), 195-203.
  • Castro, L. (1997). Familia Vespidae: subfamilia Eumeninae. Catalogus de la entomofauna aragonesa, (16), 3-8.