Le porc-épic arboricole : précieux et menacé

Sachez-en plus sur le porc-épic arboricole, une espèce menacée par la destruction de son habitat naturel.
Le porc-épic arboricole : précieux et menacé

Dernière mise à jour : 06 novembre, 2020

Le porc-épic est l’un des animaux les plus uniques de la famille des rongeurs. Il se caractérise par son corps couvert de pointes, mais il ne partage pas de parenté avec les hérissons ou les échidnés. Nous parlerons ici du porc-épic arboricole.

On trouve des porcs-épics en Europe, en Afrique, en Inde et en Amérique. Certains vivent au sol dans des prés, des déserts et des forêts. D’autres sont arboricoles et passent leur vie parmi les vignes et les branches.

Un corps couvert de pics

Le trait le plus caractéristique du porc-épic est ses pics : un seul spécimen peut en avoir jusqu’à 30 000 couvrant son corps, et chacun d’entre eux peut mesurer plus de 30 centimètres de long. Ces pics sont des poils modifiés insérés dans la musculature de l’animal. Selon le genre, on les trouve en grappes ou entrecoupées de poils.

Les différentes espèces de porcs-épics se distinguent par leurs pics. Ils sont maintenus en position horizontale tant que l’animal ne se sent pas menacé. Lorsque le porc-épic est en danger, il se hérisse le dos avec ses milliers de pics pour envoyer un message dissuasif face à un danger ou une menace.

Les pics peuvent tomber en cas d’attaque, ou ils peuvent être projetés lorsque le porc-épic secoue son corps, mais ils ne sont pas faits pour être tirés sur les éventuels agresseurs.

Un pic peut très facilement se retrouver dans la peau d’un attaquant. Il sera, en revanche, difficile de l’enlever. Chacun des pics contient une structure de pointes microscopiques orientées vers l’arrière à son extrémité qui réduisent la force de pénétration, mais maximisent la permanence dans la peau.

Il s'agit d'un porc-épic.

Le porc-épic arboricole est un grand grimpeur

Les espèces arboricoles habitent le continent américain. Ce sont de grands grimpeurs et passent la plupart de leur temps dans les arbres.

Le genre Coendou regroupe les porcs-épics qui habitent la région amazonienne. Coendou prehensilis est le porc-épic arboricole ou brésilien. Son nom fait référence à sa queue préhensile qui facilite l’escalade.

C’est un animal nocturne et solitaire. Il n’interagit qu’avec les autres membres de son espèce pendant la saison de reproduction ou lors de combats intraspécifiques.

Ces animaux émettent des signaux olfactifs pour avertir leurs concurrents potentiels de leur présence. Le bruit que font leurs pics lorsqu’ils entrent en collision est également un signal intimidant.

Pendant la journée, ils se reposent à environ six mètres au-dessus des arbres. La nuit, ils deviennent plus actifs et cherchent de la nourriture parmi les feuilles tendres, les tiges, les fruits, les fleurs, les racines et l’écorce, car leur régime alimentaire est principalement herbivore.

Comment le différencier des autres porcs-épics ?

Le porc-épic arboricole est une espèce de taille moyenne : il mesure environ 55 centimètres de long. Il est entièrement recouvert de longues pointes tricolores, avec une base blanches et marron. Les pics sont plus longs sur le haut du dos et diminuent en taille vers la queue.

Sa tête est arrondie avec un nez et des lèvres roses proéminents. Ses oreilles sont petites et se cachent entre les pointes de la tête. La queue n’a pas de pics, est préhensile et a presque la même taille que la tête et le corps réunis.

Des pics antibiotiques pour soigner “l’automutilation”

Le porc-épic brésilien n’est pas la seule espèce grimpante des Amériques : sur les 16 espèces arboricoles, 15 ont une queue préhensile. C’est le seul de cette espèce qui n’en a pas a développé un mécanisme unique. Et ce, afin d’éviter de se blesser avec ses propres pics lorsqu’il tombe des arbres.

Les pics du porc-épic américain contiennent un antiobiotique topique, donc même s’il se pique tout seul, il n’y aura pas de réaction. Une attaque de cet animal peut être très douloureuse. Leur efficacité est telle que les grands félins d’Afrique y réfléchissent à deux fois avant de chasser un porc-épic comme proie.

Les pics ne sont pas toxiques, mais ils peuvent infecter et se coincer dans des zones délicates comme le visage, les narines ou les gencives. Ils peuvent également passer par des zones vitales comme le cœur ou de gros vaisseaux comme les artères.

En général, les lions n’intègrent pas ces animaux dans leur alimentation, sauf si les ressources sont rares, comme en période de sécheresse. Ils prennent alors le risque d’être gravement blessés.

Le porc-épic est une espèce menacée.

Le porc-épic arboricole est gravement menacé en Amérique

La destruction de l’habitat du porc-épic arboricole est la principale cause de sa disparition, car l’espèce est actuellement menacée. Les populations du bassin amazonien sont fragmentées par la destruction des forêts qu’elles habitent, ce qui provoque la consanguinité de nombreuses espèces du genre.

Cela pourrait vous intéresser ...
Animaux mangeurs de fourmis : les myrmécophages
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Animaux mangeurs de fourmis : les myrmécophages

Les myrmécophages, les animaux mangeurs de fourmis, sont des animaux peu connus, mais dont les propriétés sont fascinantes.



  • Barbs enhance tissue penetration and adhesion. Woo Kyung ChoJames A. AnkrumDagang GuoShawn A. ChesterSeung Yun YangAnurag KashyapGeorgina A. CampbellRobert J. WoodRam K. RijalRohit KarnikRobert LangerJeffrey M. Karp
  • National Geographic. Puercoespines
  • Marinho-Filho, J. y Emmons, L. 2016. Coendou prehensilis. The IUCN Red List of Threatened Species 2016.