Comment chassent les hyènes ?

Les membres de la famille des Hyaenidae sont des carnivores dont le comportement de chasse est agressif, efficace et intimidant.
Comment chassent les hyènes ?

Dernière mise à jour : 13 octobre, 2021

Les animaux carnivores utilisent leurs meilleurs attributs pour capturer leurs proies : vitesse, force, vision nocturne, grandes mâchoires, ouïe et odorat aiguisé, ruse et persévérance. Bien qu’elles soient connues comme étant des charognards, les hyènes sont d’importants prédateurs et ne manquent pas une opportunité de traquer une proie. Savez-vous comment chassent les hyènes ?

Ces mammifères sont connus pour leurs gémissements qui ressemblent à des rires moqueurs. Elles ont une façon intéressante de s’approvisionner et d’assurer leur survie, car l’environnement dans lequel elles vivent est très exigeant et plein de dangers.

Dans les lignes suivantes, vous découvrirez comment les hyènes chassent et se nourrissent. Ne manquez aucun détail sur ces prédateurs intrépides.

Les hyènes

Avant d’entrer dans le vif du sujet, décrivons ces mammifères. Il convient de noter que ce sont des mammifères de taille moyenne – ils mesurent généralement entre 100 et 160 centimètres de long – et sont équipés de deux paires de pattes – les pattes avant sont plus longues -, lesquelles comptent 4 doigts et des griffes courtes.

Leur pelage est grisâtre ou brun, avec des taches sombres ou des rayures. Certains spécimens ont un pelage, tandis que chez d’autres, il est long et dense.

Ces mammifères ont de grandes oreilles et un petit museau avec de fortes mâchoires, dans lesquelles se trouvent des dents acérées. Leur corps se termine par une queue de taille différente selon les espèces.

Les hyènes ont des habitudes nocturnes et vivent en troupeaux avec une organisation hiérarchique, bien qu’il existe des spécimens solitaires. On les trouve en Afrique et en Asie.

Les hyènes sont des animaux digitigrades.

Les types de hyènes

Bien qu’elles aient des caractéristiques physiques qui les rattachent aux canidés, les hyènes sont en réalité apparentées aux félins. Elles font partie de la famille des Hyaenidae, un groupe peu diversifié puisqu’il n’y a que 4 espèces vivantes. Ce sont les suivantes :

  • Hyène tachetée ou tachetée (Crocuta crocuta).
  • Hyène brune (Hyaena brunnea).
  • Hyène rayée (Hyaena hyaena).
  • Le protèle (Proteles cristata).

Que mangent les hyènes ?

Les hyènes sont carnivores et chassent activement, mais si nécessaire elles profitent également de la charogne en décomposition présente dans l’écosystème. Elles jouent donc un rôle très important dans le recyclage des matières environnementales.

Les proies qu’elles consomment sont variées. Parmi elles, se distinguent les gnous, antilopes, sangliers, jeunes zèbres, oiseaux et serpents. Certaines hyènes peuvent compléter leur alimentation avec des fruits, en particulier pendant les saisons de faible alimentation.

Le protèle a des habitudes alimentaires quelque peu étranges pour ce groupe. C’est un animal insectivore : son alimentation est basée sur de petits invertébrés et ses dents sont adaptées à ce régime alimentaire.

Comment chassent les hyènes ?

La façon dont les hyènes chassent est assez intéressante, notamment à cause de la ruse dont elles font preuve. Ces mammifères analysent leurs victimes et usent de tous leurs sens pour sortir victorieux. Ce sont des chasseurs opportunistes qui observent attentivement leurs éventuelles proies pour décider quel spécimen attaquer.

Les hyènes possèdent plusieurs attributs qu’elles utilisent très bien lors de la chasse : une vue, une ouïe et un odorat aiguisés, et des mâchoires fortes avec des dents pointues qui leur confèrent une morsure puissante et mortelle (capable de casser les os). En plus d’être des coureuses coriaces, elles ont beaucoup de force.

Les aspects liés à la capture de proies sont bien documentés grâce aux observations faites en milieu naturel, notamment chez l’espèce tachetée (C. crocuta). Découvrez ci-après quelques faits intéressants.

Les hyènes chassent-elles seules ou en meute ?

Malgré le fait que les hyènes tachetées vivent en groupes ou en clans assez nombreux (jusqu’à 80 membres), elles chassent en petit groupe (2-4 spécimens). Par ailleurs, des hyènes ont également été observées chassant seules de petites proies, telles que des lièvres.

Des groupes de chasse plus importants (environ 12 hyènes) ont été détectés lorsque la proie est grande ou qu’il s’agit d’une mère avec ses enfants. Les mères ont tendance à défendre férocement leurs petits, il faut donc de la main-d’œuvre supplémentaire pour achever la victime.

Les hyènes chassent-elles de jour comme de nuit ?

Les hyènes se caractérisent par le fait d’être des animaux qui chassent la nuit, mais cette préférence n’est pas liée au besoin de se cacher dans l’obscurité. C’est plutôt une stratégie pour faire face aux températures ambiantes, qui sont très élevées dans les écosystèmes désertiques lorsque le soleil est à son zénith.

Les heures de la nuit sont plus fraîches que les heures de la journée, ce qui favorise de meilleures performances lors de la poursuite. Il a été prouvé que les hyènes chassent de jour pendant les mois les plus froids de l’année.

Comment se passe la sélection des proies ?

Les hyènes se dirigent vers un troupeau de proies potentielles (éloignées les unes des autres), accélère leur foulée, puis s’arrête lorsqu’elles sont proches du troupeau. Cette action génère un déplacement chez les animaux.

À ce moment-là, les hyènes observent leurs proies potentielles à la recherche d’un spécimen qui présente une certaine faiblesse. S’il n’y en a pas, elles perdent tout intérêt pour ce groupe et recherchent une autre meute.

Cette stratégie augmente les chances de succès et garantit que l’énergie consacrée à la chasse n’est pas gaspillée.

Comment se déroule la persécution ?

Lors de l’identification de leurs proies, les hyènes effectuent une chasse active et font preuve de persistance. La poursuite de la proie peut être effectué sur une période plus ou moins courte : plus l’animal est gros, plus l’effort est important et le temps de chasse peut être prolongé.

Le comportement des hyènes lorsque la proie est capturée

Une fois la victime piégée, les hyènes l’entourent et la déchirent, en commençant par les tripes (elles aiment aussi écarter les pattes). Lorsqu’il s’agit de petites proies, elles peuvent être avalées en une seule bouchée. Au moment d’ingérer de gros animaux, d’autres spécimens arrivent, soit du même clan, soit d’un autre clan environnant.

Un lion se bat avec des hyènes.

En somme, les stratégies de chasse des hyènes garantissent leur succès. Qu’elles chassent seules ou en meute, de jour comme de nuit, elles font appel à leur intelligence pour prendre les bonnes décisions. De plus, leurs attributs physiques en font sans aucun doute des prédateurs intimidants.

Cela pourrait vous intéresser ...
Chez les hyènes, ce sont les femelles qui dominent
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Chez les hyènes, ce sont les femelles qui dominent

La domination des hyènes femelles est radicale... Les mâles sont relégués au bas de la hiérarchie ! Apprenez-en plus ici !



  • Ahmim, M., Lakouachet, D., & Aliane, D. (2021). Data on ethology and behavior of the striped hyena Hyaena hyaena (Linnaeus, 1758) under captive conditions in Algeria. Biodiversity International Journal, 5(1), 19-23.
  • Cooper, S. (1990). The hunting behaviour of spotted hyaenas (Crocuta crocuta) in a region containing both sedentary and migratory populations of herbivores. African Journal of ecology, 28, 131-141.
  • Holekamp, K., Sakai, S., & Lundrigan, B. (2007). The spotted hyena (Crocuta crocuta) as a model system for study of the evolution of intelligence. Journal of Mammalogy, 88(3), 545-554.
  • Owens, M., & Owens, D. (1978). Feeding ecology and its influence on social organization in Brown hyenas (Hyaena brunnea, Thunberg) of the Central Kalahari Desert. The East African Wildlife Journal, 16, 113-135.
  • Proteles cristata, Animal Diversity Web (ADW). Recogido a 07 de octubre en: https://animaldiversity.org/accounts/Proteles_cristata/