Comment naissent les ornithorynques ?

Les ornithorynques sont des êtres extraordinaires dont la parade nuptiale peut durer jusqu'à un mois, au cours de laquelle il n'y a aucun contact jusqu'à ce que la femelle soit prête.
Comment naissent les ornithorynques ?

Dernière mise à jour : 17 novembre, 2021

Les ornithorynques se distinguent par leur apparence étrange. Ils ressemblent à un mélange d’autres animaux, car ils ont un museau de canard, des pattes de loutre, une queue de castor et des caractéristiques similaires à celles des reptiles. Nous vous invitons ici à découvrir comment naissent les ornithorynques.

Ces animaux originaires d’Australie et de Tasmanie appartiennent à l’ordre des Monotremata, comme 4 autres espèces de mammifères également très énigmatiques. Leur nom scientifique est Ornithorhynchus anatinus, et dans les prochaines lignes, nous vous présentons les faits les plus pertinents de leur reproduction et de leur naissance. Poursuivez donc votre lecture !

Les principales caractéristiques des ornithorynques

L’ornithorynque est un animal étonnant, qui ressemble à un croisement entre le canard, le castor et la loutre. Cela est dû à son museau large, plat et lisse, à sa grande queue et à ses pattes palmées. Il manque également de dents : il n’y a que des plaques de kératine dans sa cavité buccale.

L’ornithorynque est un excellent nageur et utilise sa queue pour manœuvrer et se propulser dans l’eau. Les membranes entre ses doigts contribuent également à cette capacité. Cependant, il peut se déplacer sur le sol et possède des ongles solides qui lui permettent de creuser des substrats.

Ce mammifère a un corps recouvert de fourrure qui le protège du froid et l’isole dans l’eau. Il est brun foncé, mais la région ventrale est plus claire. Le mâle est généralement plus grand et plus lourd.

Une caractéristique frappante de l’ornithorynque mâle est sa capacité de produire du venin, qu’il injecte à travers les éperons présents sur ses pattes. Cette substance peut tuer de petits animaux, mais il n’y a pas lieu de s’inquiéter de ses effets sur les humains. Ses toxines ne sont pas mortelles, bien qu’elles provoquent des douleurs très intenses.

Un exemple de mammifère venimeux.

Comment les ornithorynques se reproduisent-ils ?

Avant d’expliquer comment naissent les ornithorynques, clarifions leurs caractéristiques reproductives. Ces animaux se reproduisent sexuellement et pondent des œufs, comme les 4 autres monotrèmes existants. C’est un aspect intéressant, car il ne concerne que ces mammifères.

Les ornithorynques sont des animaux nocturnes et insaisissables, avec des comportements de reproduction peu connus dans leur environnement naturel. La plupart des données collectées proviennent de spécimens en captivité.

Ces monotrèmes sont polygynes, c’est-à-dire que les mâles s’accouplent avec plusieurs femelles pendant la phase de reproduction. Il n’y a qu’un seul cycle d’accouplement par an.

Parade nuptiale et copulation

La parade nuptiale de l’ornithorynque a lieu dans l’eau et a une durée variable pouvant aller jusqu’à 1 mois. Durant cette étape, les animaux n’ont aucun contact, mais le mâle essaie de conquérir la femelle en lui mordant la queue. Cette dernière répond par des comportements évasifs si elle n’est pas prête à s’accoupler.

Les mâles produisent une odeur intense et particulière au cours de cette étape. Ils adoptent également un comportement agressif envers les femelles, car ils les harcèlent et les intimident en essayant de les faire réagir.

Les femelles contrôlent la plupart du processus de reproduction, puisqu’elles décident du moment, du lieu et de la durée de celui-ci. Elles essaient ainsi de réduire le risque que comporte l’attitude masculine.

Les comportements d’évitement des femelles sont variés. Parmi eux, figurent la fuite, la résistance et l’évitement. Elles restent ainsi à l’abri de l’insistance reproductrice de leurs partenaires tant qu’elles ne sont pas prêts à s’accoupler.

Lorsque la femelle est prête pour la copulation, elle permet au mâle de lui mordre la queue et, ensemble, ils exécutent une danse en rond dans l’eau. Puis la fécondation a lieu : l’ornithorynque mâle se pose sur la femelle et insère son pénis dans le cloaque de cette dernière.

L’une des curiosités reproductives de l’ornithorynque est que pendant la période de reproduction, les mâles peuvent se battre pour les femelles. Au cours de ces batailles, les concurrents utilisent leurs éperons venimeux comme armes.

Gestation et incubation

Après la copulation, la femelle est chargée de construire un terrier qui lui servira de site de nidification. Étonnamment, les monotrèmes sont les seuls mammifères qui produisent des œufs.

La période de gestation (in utero) dure entre 15 et 21 jours. Après la ponte des œufs dans le terrier, a lieu l’incubation par la femelle qui dure environ 10 ou 11 jours.

Le terrier est construit au-dessus du niveau de la mer, au bord des rivières ou des ruisseaux. Il se compose de plusieurs tunnels étroits qui se terminent par une chambre d’incubation principale.

La taille de la tanière est variable et peut mesurer de 3 mètres de long à plus de 10. Le matériel utilisé pour sa fabrication comprend des feuilles humides et mortes que les femelles portent à l’aide de leur queue.

Comment naissent les bébés ornithorynques ?

O. anatinus naît dans un œuf, qui est petit, de forme circulaire et d’un diamètre approximatif de 11 millimètres. Le nombre oscille entre 1 à 3 spécimens.

Ces monotrèmes nouveau-nés sont assez fragiles et sans défense, ils ont donc besoin des soins de la mère pour survivre. Ils naissent aveugles, avec une peau rose fine et glabre, et des dents.

La mère allaite les petits avec son lait, mais curieusement, elle n’a pas de mamelons. La nourriture est libérée à travers les pores de la peau grâce à des glandes spécialisées. Les bébés ornithorynques se nourrissent de cette manière pendant environ 3-4 mois.

Après ces mois d’allaitement, les petits ornithorynques se sont déjà suffisamment développés pour quitter le terrier et devenir indépendants.

Un ornithorynque dans un lac.

Les monotrèmes sont des animaux aux caractéristiques uniques parmi les mammifères. Plus précisément, Ornithorhynchus anatinus a une apparence impressionnante avec un comportement reproducteur tout aussi frappant.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 10 plus petits mammifères du monde
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les 10 plus petits mammifères du monde

Bien qu'il existe de nombreuses espèces de petits animaux, les mammifères sont parmi les moins connus. Découvrez les 10 plus petits mammifères du m...



  • Holland, N., & Jackson, S. (2002). Reproductive behaviour and food consumption associated with the captive breeding of platypus (Ornithorhynchus anatinus). Journal of Zoology, 256, 279-288.
  • Serena, M., & Grant, T. (2017). Effect of flow on platypus (Ornithorhynchus anatinus) reproduction and related population processes in the upper Shoalhaven River. Australian Journal of Zoology, 65(2), 130-139.
  • Thomas, J., Parrot, M., Handasyde, K., & Temple-Smith, P. (2018). Female control of reproductive behaviour in the platypus (Ornithorhynchus anatinus), with notes on female competition for mating. Behaviour, 155, 27-53.
  • Thomas, J., Handasyde, K., Parrot, M., & Temple-Smith, P. (2018). The platypus nest: burrow structure and nesting behaviour in captivity. Australian Journal of Zoology, 65(6), 347-356.