Fourmilier : caractéristiques, habitat et comportement

Comme son nom l'indique, le fourmilier se nourrit principalement de fourmis. Et pour se défendre, il enlace ses prédateurs tout en enfonçant fortement ses griffes dans leur corps pour les dissuader d'attaquer.
Fourmilier : caractéristiques, habitat et comportement

Dernière mise à jour : 31 janvier, 2022

Cet animal connu pour son long museau et sa langue collante vit en Amérique du Sud et en Amérique centrale. Son régime alimentaire est à base de fourmis, qu’il attrape de manière très efficace.

Caractéristiques et alimentation

Le fourmilier appartient à la famille des mammifères placentaires. Il a un corps robuste – il pèse environ 40 kilos et mesure environ 130 centimètres – et son pelage est composé de différentes nuances de gris, de noir et de beige. Ses pattes avant sont longues, et il a des ongles solides et incurvés qui lui permettent de grimper aux arbres et de marcher dans la végétation.

La tête du fourmilier est petite par rapport à son corps, et son long museau abrite une langue pouvant mesurer 60 centimètres de long. Il n’a pas de dents, mais il a un excellent odorat, ce qui lui permet de trouver facilement sa nourriture.

Fourmilier : comportement.

Le fourmilier consomme essentiellement des fourmis – c’est un animal myrmécophage – et sa technique de chasse est très efficace : il introduit d’abord ses ongles dans la fourmilière ou la termitière, puis son museau, puis il sort sa langue visqueuse pour capturer ces invertébrés.

Habitat et comportement

Le fourmilier vit dans les jungles, les forêts, les prairies, les montagnes et les savanes… En somme, tout endroit où il y a des fourmis et des termites ! C’est un mammifère passif et calme qui n’attaque que pour se défendre.

Ses principaux prédateurs sont les jaguars, les pumas et les loups. Sa technique pour se défendre consiste à « embrasser » le danger : il sert fort son prédateur tout en enfonçant ses griffes dans son corps, afin de dissuader ce dernier de l’attaquer.

Fourmilier : habitat.

C’est un animal aux habitudes solitaires et qui ne se joint à un autre spécimen que pendant la période d’accouplement ou pendant le temps que le petit reste à côté de sa mère. Les femelles ont un seul petit par portée après 190 jours de gestation. Dès sa naissance, la mère porte son petit sur le dos.

4 espèces de fourmilier

Bien que les caractéristiques générales soient les mêmes chez tous les fourmiliers, on peut mettre en évidence quatre espèces, de par leur localisation ou leur taille. Ce sont les suivantes.

1. Fourmilier géant

C’est le plus grand insectivore du monde. Il a des habitudes diurnes ; la nuit il rentre dans sa grotte pour se protéger du froid. Il utilise son odorat pour trouver de la nourriture et, une fois trouvée, il utilise ses griffes puissantes pour la capturer.

Il se déplace à grande vitesse malgré sa taille et mange avec voracité, enfonçant sa langue jusqu’à 150 fois par minute dans une fourmilière. Sa technique est très efficace : elle empêche les fourmis de le piquer. Contrairement aux autres espèces, le fourmilier géant n’a pas de queue préhensile.

2. Fourmilier nain

Il est également connu sous le nom de fourmilier pygmée et c’est le fourmilier le plus difficile à trouver en raison de sa timidité et de sa furtivité dans les arbres, d’où il ne descend presque jamais. En plus des fourmis, il se nourrit également de larves et est peu actif. Sa queue préhensile lui permet de se suspendre la tête en bas aux branches et de se nourrir grâce à sa longue langue.

3. Fourmilier mexicain

Le fourmilier mexicain passe la majeure partie de sa vie parmi les arbres des forêts, des mangroves et des savanes. Il arrache les termitières et les fourmilières du sol et y passe sa langue pour capturer sa nourriture.

4. Fourmilier à collier

Il porte ce nom en raison de la bande de pelage plus claire qui entoure son cou. Il peut vivre dans les jungles, les savanes et les forêts, tant qu’il a de l’eau douce à proximité.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les types d’extrémités chez les mammifères
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les types d’extrémités chez les mammifères

Nous vous invitons ici à découvrir quels sont les différents types d'extrémités chez les mammifères. Découvrez comment ils se sont adaptés à leurs ...